caisses maladie potentiel economie 2019

Caisses maladie: un potentiel d’économie de plus de 3,5 milliards de francs

moneyland.ch, le service comparatif en ligne indépendant de Suisse, a examiné quel était le potentiel d’économie dans l’assurance maladie de base obligatoire. En changeant de caisse maladie et en optant pour la meilleur marché, les assurés peuvent économiser en 2019 environ 425 francs de primes en moyenne. Le potentiel d’économie atteint même quelque 675 francs par personne en cas de changement simultané vers le modèle économique le moins coûteux.

Les primes dans l’assurance maladie de base augmenteront durant l’année 2019 de «seulement» 1,3% en moyenne, comme l’a récemment calculé moneyland.ch. Par rapport aux années précédentes, c’est une hausse relativement modeste.

C’est pourquoi beaucoup d’assurés sont d’avis qu’un changement de caisse n’en vaut pas la peine. C’est malheureusement une erreur, comme le montre l’enquête ci-après. «Beaucoup d’assurés pourraient économiser beaucoup de primes s’ils changeaient de caisse», observe Felix Oeschger, analyste chez moneyland.ch.

Un potentiel d’économie de 425 francs par personne

moneyland.ch a analysé le potentiel d’économie pour les caisses maladie au niveau de l’ensemble de la population suisse, pour toutes les caisses maladie, catégories d’âge, cantons et modèles d’assurance. Pour effectuer ces estimations, plus de 250'000 données de primes ont été analysées. 

Conclusion: en tout, les assurés ont la possibilité d’économiser plus de 3,5 milliards de francs de primes s’ils changeaient l’an prochain pour la caisse maladie la meilleur marché tout en gardant le même modèle d’assurance. 

Cela correspond à quelque 425 francs que chaque assuré pourrait en moyenne économiser l’an prochain. Et si tous les assurés changeaient simultanément pour le modèle économique (modèle du médecin de famille, HMO ou Telmed) le meilleur marché, le potentiel d’économie d’ensemble se chiffrerait même à plus de 5,6 milliards de francs. Cela correspond à environ 675 francs par personne et par année. Il y aurait même encore des possibilités d’économies supplémentaires en procédant à une optimisation de la franchise et de l’assurance accidents.

Le potentiel d’économie dépasse nettement la hausse des primes

L’an prochain, les primes des caisses maladie augmenteront en moyenne pondérée de quatre francs par mois et par personne, soit 48 francs par an. En optant pour la caisse maladie la moins chère, il est en revanche possible d’économiser en moyenne environ 425 francs. Le potentiel d’économie est ainsi presque neuf fois plus élevé que la hausse moyenne des primes – sans que les assurés aient choisi un autre modèle de caisse.

Potentiel d’économie selon les catégories d’âge

Dans la tranche d’âge des enfants (jusqu’à 18 ans), il sera possible d’économiser 188 francs par personne l’an prochain. Ramené à l’ensemble du nombre d’enfants, cela correspond à environ 295 millions de francs. Les assurés adultes (à partir de 26 ans) peuvent, eux, économiser 462 francs par personne et par année, ce qui correspond à un potentiel d’économie de 2,8 milliards de francs. Et les possibilités d’économie sont encore plus importantes en cas de changement pour le modèle économique le moins cher.

Il est intéressant d’observer que le potentiel d’économie est le plus important pour les jeunes adultes (âgés entre 19 et 25 ans) qui profitent justement en 2019 de baisses de primes marquées. Les jeunes adultes peuvent économiser 631 francs par personne l’an prochain, soit au total environ 420 millions de francs. «Ce sont justement les jeunes adultes qui auraient aussi absolument intérêt à comparer les primes, même si leur caisse actuelle réduit les primes pour 2019», recommande Felix Oeschger.

Le potentiel d’économie selon les cantons

Pour les adultes, le potentiel d’économie moyen est le plus important en cas de changement de caisse dans le canton de Genève: les assurés peuvent y économiser 735 francs par année. Vient ensuite le canton de Bâle-Ville avec 706 francs. Le potentiel d’économie annuel le plus faible pour les adultes concerne le canton de Zoug avec 243 francs. Chez les jeunes adultes, le potentiel d’économie moyen est le plus élevé dans le canton de Berne avec 779 francs, tandis qu’en ce qui concerne les enfants, il est le plus important dans le canton de Genève avec 250 francs. Les possibilités d’économie sont encore plus importantes lorsque les assurés optent simultanément pour le modèle économique le moins coûteux.

Moins de primes avec un modèle économique, sans même changer de prestataire

Toujours plus d’assurés optent pour un modèle économique. Ils ont de bonnes raisons: avec les modèles du médecin de famille, HMO, Telmed ou du pharmacien, d’importantes économies de primes appâtent les assurés. En optant pour le modèle économique le moins cher, les assurés pourront, sans même changer de prestataire, économiser environ 330 francs l’an prochain. Cela correspond à un potentiel d’économie total de près de 2,8 milliards de francs.

Des différences de primes de plusieurs milliers de francs

Le potentiel d’économie d’ensemble reflète les possibilités d’économiser moyennes de la population suisse. En situation concrète, le potentiel d’économie peut naturellement fortement varier selon les situations. Ainsi, maints assurés pourraient économiser des milliers de francs s’ils changeaient de prestataire et choisissaient la caisse la moins chère.

Quelques exemples permettent de le mettre en lumière: des assurés adultes en ville de Zurich qui sont assurés avec le modèle standard (y compris l’assurance accidents) auprès de la Supra pourraient en changeant de caisse avec le modèle standard le moins cher économiser 2000 francs de primes par an. Et en optant simultanément aussi pour le modèle économique le meilleur marché, le potentiel d’économie pour ces assurés s’élèverait même à plus de 2600 francs par personne et par année.

Autre exemple à Bâle-Ville, où les différences de primes sont souvent encore plus importantes: les assurés adultes chez Kolping ayant choisi un modèle standard (y compris l’assurance accidents) et une franchise de base paient plus de 4500 francs de plus que s’ils avaient opté pour le modèle Telmed le meilleur marché.

Conclusion: «Il vaut la peine d’effectuer une comparaison individuelle des primes, étant donné que les différences de primes seront marquées l’an prochain aussi», conclut Benjamin Manz.

Informations complémentaires:
Assurance maladie: comparatif des primes

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 80 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.