Dark pool

On appelle dark pools des plateformes privées de transaction qui agissent en dehors du négoce régulé des bourses. D’après la fédération financière CFA institute, ces dark pools représentent maintenant plus d’un dixième de l’ensemble des transactions sur les actions.

Une enquête de l’autorité réglementaire américaine des marchés financiers FINRA de 2014 a montré que Credit Suisse constitue le plus gros dark pool au monde par son volume de transaction. D’autres grandes banques comme UBS, Goldman Sachs ou la Deutsche Bank sont présentes dans les activités des dark pools.

Qu’est-ce qui différencie pourtant ces négociations d’actions dans ce monde parallèle à celui des marchés régulés? Pour quelles raisons cette forme de placement de capital est-elle de plus en plus attractive pour les fournisseurs et les investisseurs?

Le marché régulé des actions est transparent en ce qui concerne son volume, ses limites et la situation de l’ordre. Le cours s’établit selon l’offre et la demande. Si un investisseur propose par exemple une grande quantité de titres, le cours de cette action donnée peut chuter. Si un investisseur montre un intérêt à acheter une action à grande échelle, le cours peut monter.

Contrairement à cela, dans le cas d’un dark pool, le nombre de participants aux négociations ainsi que le nombre de titres offerts ou demandés est inconnu. Si un négociant souhaite acquérir un certain nombre de titres auprès d’un participant aux négociations, il ne voit pas clairement si les actions désirées sont en vente et à quel prix. Une transaction est effectuée une fois seulement que la plateforme de transaction utilisée a déterminé deux partenaires adaptés, un acheteur et un vendeur. Le prix est en général une moyenne entre l’offre de vente la plus basse et l’offre d’achat la plus haute.

Les autres participants aux négociations ne reçoivent aucune information en raison de l’anonymat présent au niveau d’un dark pool, ce qui est particulièrement important lors de la vente d’une grande quantité d’actions. Les frais de transaction plus bas en comparaison des transactions publiques sont un avantage supplémentaire des dark pools. Les fournisseurs de dark pools promeuvent aussi l’absence de transactions à haute fréquence.

L’anonymat apparent et son absence de transparence peuvent aussi être des désavantages au niveau des dark pools, les transactions n’étant pas contrôlées et la possibilité d’y avoir des irrégularités. Ainsi, il y a de fortes indications qu’il existe aussi des transactions à haute fréquence dans les dark pools et que celles-ci profitent des participants aux négociations qui ne se doutent de rien.

À cause de cela, les dark pools sont plus régulés ces derniers temps. En Europe également, la directive retravaillée Mifid II est appliquée, imposant une plus forte régulation, et pas seulement dans le cas des dark pools. Le phénomène de «dark trade» n’a que peu de chance de disparaître, même avec les régulations les plus strictes. Les dark traders se distinguent en particulier par le fait qu’ils ont toujours un coup d’avance face aux régulateurs.

Vers le comparatif de trading

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 80 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.