evenements financiers suisses 2016

Les 7 événements financiers suisses les plus importants en 2016

2016 a été une année importante pour la place financière suisse. Dans ce qui suit, moneyland.ch a réuni sept événements financiers qui ont une signification particulière pour la Suisse.

1. Fin du secret bancaire pour les clients européens

Le Parlement suisse a définitivement décidé en 2016 que le secret bancaire suisse soit aboli pour de nombreux pays, parmi ceux-ci les Etats de l’UE. Plus précisément: le gouvernement suisse a approuvé l’échange automatique de données avec les pays de l’UE selon les règles de l’OCDE. Le premier échange effectif de données avec des Etats de l’UE aura pourtant lieu vraisemblablement à partir de 2018 seulement.

2. Nouvelles règles pour les crédits à la consommation

Le marché suisse des crédits à la consommation a de nouveau fait l’objet de grandes modifications en 2016. En font partie l’application de nouveaux taux d’intérêt maximaux pour les crédits en liquide privés et les cartes de crédit. Pour les crédits à la consommation, le nouveau taux d’intérêt effectif maximal s’élève à 10% et à 12% pour les cartes de crédit dans l’environnement d’intérêts actuel. Jusqu’au 1er juillet 2016, le taux d’intérêt le plus élevé s’élevait encore à 15%.

A partir du 1er janvier 2016, diverses réglementations plus strictes sont entrées en vigueur dans le cadre de la loi sur le crédit à la consommation LCC. Un nouveau délai d’attente de 14 jours a été introduit pour les crédits à la consommation.

3. Primes de caisses maladie plus élevées

En 2016, les assurés aux caisses maladie ont à nouveau connu une augmentation marquée des primes par rapport à 2015, c’est-à-dire en moyenne 5,2%. L’augmentation des primes annoncée en automne 2016 pour 2017 est aussi à nouveau très élevée avec une moyenne de 5,3%. Un comparatif des primes annuelles des caisses maladie en vaut donc la peine.

4. Année turbulente pour les monnaies électroniques

Les monnaies électroniques ont à nouveau gagné en popularité en 2016. Même les Chemins de fer fédéraux CFF vendent des bitcoins à leurs passagers depuis 2016. Quelques revers cruels ont pourtant eu lieu en 2016.

Des pirates informatiques ont ainsi volé en juin 2016 des crédits de la monnaie électronique Ether (de l’entreprise zougoise Ethereum) d’une valeur de 50 millions de francs. En été 2016, un autre vol important a eu lieu: des bitcoins d’une valeur de près de 65 millions de dollars américains ont été dérobés à la Bourse bitcoin Bitfinex.

5. Crédit Suisse (Suisse) SA

En novembre 2016, Credit Suisse (Suisse) SA nouvellement créée a débuté officiellement son activité opérationnelle sous la direction de Thomas Gottstein. En tant que filiale du Credit Suisse Group, Credit Suisse (Suisse) SA est une entité juridique à part entière. La création d’une banque suisse séparée s’est imposée notamment à la suite de la discussion ayant trait à la problématique du «Too big to fall». Sa situation indépendante par rapport à l’activité internationale de la grande banque a comme objectif d’apporter plus de sécurité et de stabilité dans les affaires suisses.

6. Taux d’intérêt historiquement bas pour les épargnants

Les taux d’intérêts pour les épargnants diminuent à n’en plus finir. 2016 marque un nouveau seuil minimal historique des taux d’intérêt au niveau des comptes d’épargne suisses, des comptes de libre passage et des comptes d’épargne 3a. Dans le cas des comptes d’épargne 3a, le taux d’intérêt moyen ne s’élevait qu’à 0,49% en décembre 2016. Il y a deux ans, il se chiffrait encore à 1,4%.

7. Intérêts négatifs également chez les banques de détail

A la suite de la décision en 2015 de la banque nationale BNS relative aux intérêts négatifs, certaines banques privées ont introduit des intérêts négatifs sur la trésorerie de la riche clientèle de gestion de fortune. En 2016, les clients d’entreprise ont dû payer des intérêts négatifs sur des avoirs importants sur des comptes d’entreprise auprès de différentes banques suisses.

Suite à l’introduction d’intérêts négatifs sur les comptes d’épargne et les comptes privés de clients de détail de la Banque Alternative, la «banque d’Etat» suisse PostFinance a également décidé d’exiger des intérêts négatifs pour les clients privés à partir de début 2017. Certes, ces intérêts négatifs seront pourtant dus uniquement à partir d’un avoir d’un million de francs, avec un intérêt considérable de -1% par année.

moneyland.ch vous souhaite une nouvelle année pleine de réussite!

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 70 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.