m budget nouvelles offres telecoms 2018 moneyland ch

M-Budget: les nouvelles offres télécoms sous la loupe

M-Budget a adapté son offre de services de télécommunications à compter du 1er février. Ralf Beyeler, l’expert en télécoms du comparateur en ligne indépendant moneyland.ch, a analysé ces produits.

Depuis de nombreuses années, Migros et Swisscom proposent sous la marque M-Budget différents abonnements de téléphonie mobile, d’accès à Internet ainsi que plusieurs offres combinées pour la maison. M-Budget a procédé à quelques changements à compter du 1er février.

Des changements pour les abonnements de téléphonie mobile

Comme c’était déjà le cas jusqu’à présent, il y aura toujours deux abonnements de téléphonie mobile proposés par M-Budget. D’un côté, il y a l’abonnement Mini pour 19 francs par mois. De l’autre, l’abonnement Maxi pour 29 francs par mois. S’agissant des prix, rien ne change. De même, les clients de M-Budget peuvent continuer à utiliser le réseau moderne LTE (aussi connu sous le nom de 4G) de Swisscom.

M-Budget augmente en revanche désormais la vitesse de surf à 50 Mbit/s en download (22 Mbit/s auparavant) et à 5 Mbit/s en upload (contre 2 Mbit/s auparavant). «Aujourd’hui, une connexion à Internet rapide est importante. Cette nouvelle connexion à Internet devrait être suffisamment rapide pour la plupart des clients», juge Ralf Beyeler, l’expert en télécoms du comparateur en ligne indépendant moneyland.ch.

«Dommage que le volume de données inclus dans l’abo ne soit pas augmenté», relève toutefois Ralf Beyeler. Comme auparavant, l’abonnement comprend 600 Mo (Mini), respectivement 2 Go (Maxi), par mois. Un aspect peu favorable pour le client est que M-Budget facture 10 centimes par mégabyte, lorsque le volume de données a été épuisé. Toutefois, M-Budget facture au plus cinq francs par jour. Toujours est-il que les clients ont désormais la possibilité de souscrire à un paquet de données supplémentaires de 500 Mo au prix de cinq francs. Jusqu’à présent, seul un paquet de données supplémentaires de 250 Mo était proposé le même prix de cinq francs. Ce paquet de données est valable durant 30 jours.

Des points Cumulus pour le volume de données non utilisé

Une importante nouveauté est que les clients de M-Budget reçoivent désormais des points Cumulus s’ils n’ont pas complètement épuisé le volume de données inclus dans leur abonnement. Pour chaque crédit de communication non utilisé de 10 Mo, un point Cumulus d’une valeur d’un centime est crédité au client. Ce dernier peut recevoir un crédit d’une valeur susceptible d’aller jusqu’à un maximum de deux francs par mois.

L’abonnement Mini inclut comme auparavant 60 minutes de conversation, à quoi s’ajoutent encore un nombre illimité d’appels vers les clients de M-Budget Mobile. L’abonnement Maxi comprend, ce qui est nouveau, un forfait illimité («flatrate») pour les appels effectués vers le réseau fixe suisse et vers des téléphones portables helvétiques – jusqu’à présent, 2000 minutes étaient comprises dans cet abonnement. Ce changement devrait toutefois avec peu d’incidence pour la plupart des clients. Les nouveaux abonnements comportent un inconvénient: les appels effectués vers les réseaux fixes de nombreux pays ne sont plus inclus dans leur offre.

Les abonnements des clients existants sont automatiquement convertis en nouveaux abos. Toujours est-il que les anciens clients ne sont pas désavantagés par les nouvelles règles: à l’avenir également, les appels effectués par ceux-ci vers un réseau fixe à l’étranger restent pris en charge dans le cadre des limites qui existaient déjà auparavant (Mini: 60 minutes; Maxi: 2000 minutes).

Des modifications pour les offres combinées avec le réseau fixe

Outre les abonnements de téléphonie mobile, M-Budget a aussi remanié les offres pour la maison. D’un côté, M-Budget propose un accès à Internet avec la téléphonie fixe. De l’autre, un abonnement combiné incluant à la fois Internet, la télévision et le réseau fixe.

Avec l’abonnement «Offre Internet» de M-Budget, il n’y a aucun changement important: pour 49.80 francs par mois, les clients bénéficient d’un accès à Internet avec une vitesse en download de 50 Mbit/s ainsi que de 5 Mbit/s en upload.

Le paquet Mini coûte également 49.80 francs. S’ils le souhaitent, les clients peuvent aussi souscrire à différentes options Maxi en plus: une option pour l’accès à Internet (10 francs en plus), à la télévision (20 francs en plus) et/ou une offre forfaitaire pour les appels en Suisse (10 francs en plus).

M-Budget offre aux clients de Mini une vitesse de 20 Mbit/s en download et de 2 Mbit/s en upload, alors qu’elle atteint 50 Mbit/s en download et 5 Mbit/s en upload avec l’option Speed Maxi. Cette vitesse devrait être suffisante pour les personnes seules mais elle pourrait être plutôt trop lente pour les familles avec des enfants. «Sur le marché suisse, il y a aujourd’hui des accès à Internet proposant une vitesse de 1 Gbit/s, soit entre 20 et 200 fois plus rapidement qu’avec l’offre Speed Maxi de M-Budget», explique l’expert Ralf Beyeler.

«TV Mini» comprend 150 chaînes de télévision, dont 80 en haute définition (HD). Avec «TV Maxi», ce sont 250 chaînes qui sont incluses, dont 100 en HD. Les fonctions additionnelles sont conformes aux attentes actuelles et suffisantes pour la plupart des clients. Il y a ainsi les fonctions Live-Pause, Replay (allant jusqu’à 30 heures pour Mini, 7 jours pour Maxi) ou encore la possibilité d’enregistrer (Mini: 100 heures; Maxi: 1000 heures).

En comparaison des offres qui existaient déjà auparavant, on remarque que les clients bénéficient désormais de plus de prestations. Ainsi, alors que les clients obtenaient auparavant un enregistrement vidéo virtuel d’une durée de 30 ou 100 heures, il est désormais possible d’enregistrer jusqu’à 1000 heures de programmes. De même, le nombre de chaînes de télévision s’est massivement accru: la nouvelle option TV Maxi inclut plus de 250 chaînes, dont 100 en HD. Jusqu’ici, les clients avaient accès à 150 chaînes, dont 80 en HD.

Pour les clients qui téléphonent volontiers, l’option Voice Maxi est intéressante. Pour 10 francs, elle inclut pour le réseau fixe un forfait limité valable pour les appels effectués vers le réseau fixe en Suisse et vers tous les opérateurs de téléphonie mobile du pays.

Selon l’utilisation, les nouvelles offres sont toutefois plus chères qu’auparavant: un client qui veut seulement un peu surfer et un peu regarder la télévision mais qui n’appelle pas sur le réseau fixe payait jusqu’à présent 39.80 francs. Le paquet le meilleur marché coûte désormais 49.80 francs, avec toutefois l’avantage d’avoir un accès à Internet dix fois plus rapide. Quelqu’un qui, en revanche, surfe avec une vitesse de 50 Mbit/s et qui souhaite disposer d’un plus grand paquet pour la télévision et d’un forfait pour le réseau fixe paie aussi 10 francs de plus qu’auparavant (89.80 francs au lieu de 79.80 francs auparavant). Pour ces clients, les différences par rapport à l’offre précédente portent seulement sur l’offre de télévision, incluant 100 chaînes supplémentaires et permettant 1000 heures d’enregistrement au lieu des 100 heures proposées auparavant.

Les personnes déjà clientes conservent l’offre existante mais elles peuvent, sur demande, opter pour les nouvelles offres proposées.

Les conclusions de l’expert en télécoms

«La nouvelle offre d’abonnements pour la téléphonie mobile de M-Budget n’est pas mauvaise», dresse en guise de bilan l’expert en télécoms de moneyland.ch. «Pour un peu moins de 30 francs par mois, il existe aussi des offres similaires auprès de la concurrence», ajoute-t-il.

Alors qu’il y a quelques années M-Budget donnait encore une nouvelle orientation au marché helvétique et contraignait la concurrence à améliorer son offre, M-Budget réagit maintenant aux évolutions existantes sur le marché. Différents prestataires proposent déjà des tarifs forfaitaires pour la téléphonie à moins de 30 francs par mois.

L’offre proposée n’est pas véritablement innovante: «Que l’on offre maintenant des points Cumulus pour les volumes de données non utilisé est certainement un gadget marketing sympathique», juge Ralf Beyeler. Pour beaucoup de clients, il aurait été plus utile d’augmenter le volume de données.

Il est aussi dommage que Swisscom et Migros n’aient pas avec M-Budget repris l’une des plus grandes innovations apportée sur le marché suisse durant ces dernières années: avec l’offre concurrente «SimplyMobile» (disponible chez Coop et ses filiales Fust et Interdiscount), les données non utilisées ne sont soumises à aucune échéance.

S’agissant de l’offre destinée à être utilisée à domicile (Internet, réseau fixe et télévision), on peut aussi remarquer que le client M-Budget peut désormais adapter son abonnement de manière plus flexible en fonction de ses besoins. Sunrise a redistribué les cartes sur le marché suisse de la téléphonie avec cette stratégie déjà à partir de 2014. En 2017, le leader du marché Swisscom a copié cette stratégie. Maintenant, c’est M-Budget qui s’y met à son tour.

Informations complémentaires:
Abonnements à Internet
Tarifs de téléphonie fixe
Abonnements pour la téléphonie mobile

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 70 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.