metiers confiance suisse sondage 2022
Étude

Les métiers auxquels la population fait le plus confiance

31 mai 2022 - Raphael Knecht

Les Suissesses et les Suisses font davantage confiance aux pompiers qu’aux médecins, tandis qu’ils en accordent moins aux banquiers qu’aux chauffeurs de taxis. Dans la dernière étude de moneyland.ch, vous découvrirez quelles sont les professions qui jouissent de la plus grande confiance auprès de la population helvétique - et celles qui en bénéficient le moins.

Famille, politiciens, enseignants: une nouvelle étude représentative de moneyland.ch montre quels sont les groupes de personnes et de professions qui bénéficient de la plus grande confiance auprès des Suissesses et des Suisses - et les métiers qui font l’objet du plus grand scepticisme dans notre pays. Le groupe professionnel jugé le plus digne de confiance en Suisse est celui des pompiers. En effet, 74% des 1500 personnes interrogées déclarent avoir une grande à très grande confiance envers les pompiers. En Suisse, les pompiers jouissent donc d’une confiance presque aussi grande que celle qui est accordée aux membres de sa famille (78%) et à ses amis (76%).

Les professions médicales jouissent aussi d’une grande confiance, en particulier les infirmières les infirmiers. 66% des sondés indiquent avoir une grande à très grande confiance dans ce groupe professionnel. Viennent ensuite les médecins (64%), puis les pharmaciennes et pharmaciens (61%).

De même, les pilotes (63%) et les chauffeurs des transports publics (57%) jouissent également d’une confiance supérieure à la moyenne auprès de la population suisse. En revanche, la confiance accordée aux chauffeurs de taxi est nettement plus faible: seuls 27% des sondés indiquent avoir une grande à très grande confiance en eux. De même, 27% des personnes interrogées déclarent qu’elles ne font guère ou pas du tout confiance aux chauffeurs de taxi.

Tabelle 1: Les Suissesses et les Suisses font le plus confiance aux groupes professionnels suivants

Groupe de personnes Grande à très grande confiance
Pompiers 74%
Infirmières/infirmiers 66%
Médecins 64%
Pilotes 63%
Pharmaciennes/pharmaciens 61%
Chauffeurs de trains, de trams et de bus 57%
Policières/policiers 53%
Agricultrices/agriculteurs 52%
Cuisinières/cuisiniers 50%
Artisans 49%
Scientifiques 49%
Ingénieurs 45%
Enseignants 45%
Juges 42%
Professeurs d’université 42%
Architectes 36%
Conseillères/conseillers fédéraux 34%
Avocates/avocats 33%
Soldates/soldats 30%
Programmeuses/programmeurs 29%
Conductrices/conducteurs de taxi 27%
Sportives/sportifs 26%
Fonctionnaires 26%
Entrepreneurs 26%
Tenancières/tenanciers de bar 26%
Animatrices/animateurs radio 24%
Journalistes 22%
Prêtres / Curés 22%
Banquières/banquiers 20%
Présentatrices/présentateurs de télévision 20%
Conseillères/conseillers financiers 18%
Conseillères/conseillers en assurances 16%
Politiciennes/politiciens suisses 14%
Joueuses/joueurs de football 12%
Publicitaires 10%

 

Beaucoup de scepticisme à l'égard des publicitaires

Le secteur de la publicité est de loin la branche à laquelle on fait le moins confiance: 59% des personnes qui ont participé au sondage déclarent avoir peu ou pas du tout confiance dans les publicitaires. Seuls 10% de la population indique avoir une grande à très grande confiance envers ce groupe professionnel.

Le secteur de la publicité est suivi par les footballeurs ainsi que les femmes et hommes politiques helvétiques. Les hommes sont toutefois nettement plus enclins à accorder leur confiance aux joueurs de football. Les hommes et les femmes politiques font également l’objet d’un peu plus de scepticisme de la part des femmes que des hommes. Contrairement à la politique en général, les conseillers fédéraux obtiennent toutefois de bien meilleurs scores: seuls 14% des Suissesses et des Suisses font confiance aux politiciens du pays, tandis que plus d’un tiers, soit 34%, affirment que les conseillers fédéraux jouissent d’une grande à une très grande confiance.

Les emplois dans la finance sont mal notés

Le secteur financier figure aussi en mauvaise position dans le sondage: aussi bien les conseillers en assurance et en finance que les banquiers n’inspirent que peu ou pas du tout confiance à plus de 40% des personnes interrogées. La méfiance à l'égard des banquiers est particulièrement marquée chez les participants masculins à l'étude. Près de la moitié d’entre eux (47%) affirment avoir peu ou pas du tout confiance dans ce groupe professionnel.

Toujours est-il que le nombre de personnes âgées entre 18 et 24 ans qui ne font qu’à peine ou pas du tout confiance aux conseillers financiers et aux banquiers est inférieur à celui des autres groupes d'âge. «Le secteur financier n’a pas encore trop gâché sa réputation auprès des jeunes», estime Benjamin Manz, le directeur de moneyland.ch. «Il est possible que cela soit lié au fait que la plus jeune génération n'a pas ou peu vécu la crise financière de 2008», ajoute-t-il.

Tableau 2: Les Suissesses et les Suisses ont peu confiance envers ces personnes

Groupe de personnes Peu ou aucune confiance
Publicitaires 59%
Joueuses/joueurs de football 50%
Politiciennes/politiciens suisses 46%
Conseillères/conseillers en assurances 46%
Prêtres / Curés 45%
Conseillères/conseillers financiers 43%
Banquières/banquiers 42%
Journalistes 38%
Présentatrices/présentateurs de télévision 36%
Animatrices/animateurs radio 32%
Tenancières/tenanciers de bar 30%
Conseillères/conseillers fédéraux 29%
Fonctionnaires 28%
Sportives/sportifs 27%
Soldates/soldats 27%
Chauffeurs de taxis 27%
Entrepreneurs 25%
Avocates/avocats 24%
Programmeuses/programmeurs 20%
Juges 18%
Professeurs d’université 18%
Architectes 17%
Policières/policiers 16%
Enseignants 16%
Scientifiques 15%
Ingénieurs 14%
Agricultrices/agriculteurs 13%
Artisans 13%
Cuisinières/cuisiniers 12%
Chauffeurs de trains, de trams et de bus 11%
Pilotes 10%
Médecins 10%
Pharmaciennes/pharmaciens 10%
Infirmières/infirmiers 8%
Pompiers 7%

 

Les médias jouissent également d'une confiance relativement faible en Suisse: avec une part de 38%, plus d'un tiers de la population ne fait guère ou pas du tout confiance aux journalistes. La confiance envers les animatrices et animateurs de radio et de télévision est tout aussi mauvaise – même si l’on peut noter que la radio obtient toutefois un résultat légèrement meilleur que la télévision.

Les avocates et avocats marquent des points auprès des femmes

Les femmes font plus souvent confiance aux avocates et avocats que la moyenne. Avec une part de 36%, plus d’un tiers des femmes interrogées indiquent avoir une grande à très grande confiance envers les membres de cette profession. Chez les hommes, ce chiffre n’atteint que de 30%. S’y ajoute 30 autres pourcents des hommes qui indiquent n’avoir guère ou pas du tout confiance dans les avocats. Chez les femmes, cette proportion n’atteint que 19%.

Plus on est âgé, plus on a confiance

En fonction des différentes catégories d'âge, on constate que les personnes âgées ont tendance à avoir davantage confiance, alors que c’est moins le cas chez les jeunes (tableau 3). Ainsi, les personnes âgées entre 50 et 74 ans ont, par exemple, une confiance supérieure à la moyenne envers les cuisiniers, le personnel infirmier ainsi que les conducteurs de train, de tram et de bus.

Tableau 3: Top 10 selon l’âge

Groupe de personnes 18 à 25 26 à 49 50 à 74
Pompiers 66% 70% 83%
Infirmières/infirmiers 59% 62% 75%
Médecins 65% 59% 71%
Pilotes 60% 60% 67%
Pharmaciennes/pharmaciens 57% 58% 67%
Chauffeurs de trains, de trams et de bus 47% 56% 64%
Policières/policiers 45% 53% 56%
Agricultrices/agriculteurs 44% 50% 58%
Cuisinières/cuisiniers 47% 49% 53%
Artisans 42% 46% 56%

 

La tranche d'âge de 26 à 49 ans se montre particulièrement méfiante à l'égard du Conseil fédéral: près d'un tiers des personnes sondées (32%) affirment ne faire que peu ou pas du tout confiance aux conseillères et conseillers fédéraux. Dans les autres tranches d'âge, ce chiffre est de 26% dans chaque cas. Les Suisses âgés de 26 à 49 ans sont également un peu plus nombreux à se méfier des politiciens suisses en général. La différence avec les autres groupes d'âge est toutefois ici moins marquée - les politiciennes et politiciens suisses bénéficient en principe d’une confiance relativement faible en Suisse.

Davantage de confiance en Suisse romande

Les personnes qui résident en Suisse romande font davantage confiance que les Suisses alémaniques à presque tous les groupes professionnels. L'agriculture, par exemple, jouit d'une confiance nettement plus grande dans la partie ouest du pays: 60% des personnes interrogées déclarent avoir beaucoup ou énormément confiance envers les agricultrices et agriculteurs. En Suisse alémanique, ils sont à peine moins de la moitié (49%).

Tableau 4: Top 10 en fonction des régions

Groupe de personnes Suisse alémanique Suisse romande
Pompiers 72% 79%
Infirmières/infirmiers 64% 74%
Médecins 61% 73%
Pilotes 64% 60%
Pharmaciennes/pharmaciens 61% 63%
Chauffeurs de trains, de trams et de bus 55% 63%
Policières/policiers 53% 54%
Agricultrices/agriculteurs 49% 60%
Cuisinières/cuisiniers 49% 55%
Artisans 47% 54%

 

De même, les journalistes, les scientifiques, les professeurs d'université ainsi que les enseignants jouissent également d'une confiance nettement supérieure à la moyenne en Suisse romande. On ne constate en revanche guère de différences entre la Suisse romande et la Suisse alémanique en ce qui concerne les emplois de la fonction publique tels que les policiers, les juges et les politiciens.

Informations supplémentaires:
Obtenir le tableau détaillé de l’étude (PDF)

Demandez maintenant gratuitement

Principales cartes de crédit

Carte de crédit gratuite

Swisscard Cashback Cards Amex

  • Sans frais annuels

  • En double exemplaire Amex & Visa/Mastercard

  • Avec retour d'argent

Carte de crédit gratuite

Migros Cumulus Visa

  • Sans frais annuels

  • Avec points Cumulus

  • Sans frais de change

Plateformes de trading

Courtiers avec des frais bas

Courtier en ligne

Saxo Banque Suisse

  • Banque en ligne suisse

  • Prix avantageux

  • Taux d'intérêt élevés sur les comptes

Courtier en ligne

Cornèrtrader

  • Offre numérique

  • Pas de frais de garde pour les actions

  • Recherche et signaux de trading gratuits

Demandez maintenant gratuitement

Comptes bancaires avantageux

Compte bancaire gratuit

Yuh

  • Pas de frais de compte

  • Partenaire bancaire: Swissquote & Postfinance 

  • CHF 20 de crédit de trading avec le code «YUHMONEYLAND»

Banque numérique suisse

Alpian

  • Compte multi-monnaies avec carte Visa (CHF, EUR, USD, GBP)

  • Cours de devises étrangères avantageux

  • Bonus de bienvenue de 100 CHF

Compte privé en ligne

UBS key4

  • 50 points KeyClub comme cadeau de bienvenue

  • Compte privé en ligne avec carte de débit

Rédacteur Raphael Knecht
Raphael Knecht était analyste et rédacteur spécialisé chez moneyland.ch. Depuis, il soutient occasionnellement la rédaction en tant que freelance.