Monnaie scripturale

On nomme monnaie scripturale (ou également «monnaie de compte» ou «fonds de banques commerciales») les moyens de paiement disponibles sous «forme électronique». La forme numérique se différencie de l’argent en espèces qui existe sous la forme physique de pièces de monnaie ou de billets de banque.

La monnaie scripturale et l’argent en espèces forment ensemble la totalité de la masse monétaire.

La monnaie scripturale est mise en œuvre dans le cadre du trafic quotidien des paiements entre différents comptes bancaires. Mais l’argent scriptural est également indispensable pour l’ensemble du trafic de paiements sans argent en espèces à l'aide de cartes de crédit et de débit.

L’argent scriptural est d’une part instauré par le versement d’argent en espèces sur un compte de trafic de paiements, c’est-à-dire un compte courant.

D’autre part, l’argent scriptural provient de l’octroi de crédits par des établissements de crédit et des banques commerciales. Les banques créent ainsi de l'argent supplémentaire par le biais de crédits privés, de crédits d’entreprise et d’hypothèques, qui n’apparaît pas sous la forme d’argent en espèces.

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 80 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.