paiements differences suisse moneyland ch analyse

Des différences importantes en matière de paiements

Le service comparatif en ligne moneyland.ch a analysé le comportement des Suisses en matière de paiements. Résultat: lorsqu’il s’agit de payer, on constate d’importantes différences en ce qui concerne le moyen de paiement utilisé, en fonction de la catégorie d’âge, du sexe ainsi qu’entre la Suisse romande et alémanique. Les paiements sans contact deviennent aussi toujours plus populaires.

Le service comparatif en ligne indépendant moneyland.ch a confié à l’institut d’études de marché GfK Switzerland le mandat de réaliser un sondage représentatif auprès de 1500 personnes en Suisse alémanique et romande à propos de leur comportement en matière de paiements.

Résultat: l’argent liquide reste en Suisse le moyen de paiement le plus apprécié, suivi par les cartes de débit et de crédit. Les paiements sans contact gagnent en popularité. De même, les paiements effectués au moyen d’un téléphone portable (par exemple via Twint) augmentent mais ils continuent d’évoluer à un faible niveau. Le bitcoin et d’autres crypto-monnaies restent, en tant que moyen de paiement, encore insignifiants en Suisse jusqu’ici.

L’argent liquide reste roi

Les Suisses continuent de considérer l’argent liquide comme le moyen de paiement auquel ils souhaitent le moins renoncer. 86,5% des sondés considèrent l’argent liquide comme (plutôt jusqu’à entièrement) indispensable, tandis que cette proportion atteint 70% pour les cartes de crédit, 46,5% pour les cartes de débit («cartes EC»), 34% pour la carte de PostFinance et 9,5% en ce qui concerne Twint. Quant à Apple Pay, seuls 6,5% des sondés considèrent ce moyen de paiement comme (plutôt jusqu’à entièrement) indispensable, alors que cette part n’atteint que 4% pour Samsung Pay et seulement 2,5% s’agissant du bitcoin ou d’autres crypto-monnaies.

Les moyens de paiement utilisés selon les régions

Il est intéressant d’observer que le comportement en matière de paiements diffère entre la Suisse alémanique et la Suisse romande. L’argent liquide est considéré comme moins important en Suisse romande. En revanche, les consommateurs en Suisse romande recourent plus fréquemment au smartphone en tant que moyen de paiement (à l’exception de Twint). Une différence est aussi observée en comparant ville et campagne: l’argent liquide bénéficie à la campagne d’une plus grande estime qu’en ville. Les paiements mobiles sont en revanche autant appréciés à la campagne qu’en ville.

Moyens de paiement en fonction du sexe et de l’âge

Les hommes et les femmes utilisent des moyens de paiement différents. Ainsi, les hommes accordent davantage d’importance aux cartes de crédit. La différence apparaît toutefois de la manière la plus significative lors de paiements avec smartphone et au moyen de crypto-monnaies: «Les hommes accordent davantage d’importance aux paiements mobiles et à ceux effectués avec des crypto-monnaies que les femmes», estime Felix Oeschger, analyste chez moneyland.ch.

Des différences prononcées sont aussi observées en fonction des catégories d’âge. Les personnes plus âgées, dont l’âge se situe entre 50 et 74 ans, accordent davantage d’importance à l’argent liquide, tandis qu’ils considèrent les cartes et les paiements mobiles comme moins importants que chez les tranches d’âge plus jeunes. Auprès des jeunes consommateurs âgés de 19 à 25 ans, les paiements mobiles et ceux effectués avec des cartes à prépaiement sont nettement plus populaires que ce n’est le cas chez les tranches d’âge plus élevées. Fait intéressant, l’argent liquide est considéré comme tout aussi indispensable auprès de la catégorie d’âge la plus jeune que pour la catégorie d’âge comprise entre 26 et 49 ans: 84% des jeunes sondés ne souhaitent pas y renoncer.

Les moyens de paiement sans contact ont le vent en poupe

Les paiements sans contact sont toujours plus utilisés en Suisse. D’ores et déjà, 60% des personnes interrogées paient à l’aide d’une carte sans contact (bien qu’avec une fréquence d’utilisation variée – 40% ne paient jamais avec leur carte sans contact). Avec les cartes de crédit, ce sont 57% qui paient sans contact – avec une fréquence d’utilisation variée -, tandis que cette proportion atteint 50% pour les cartes Maestro, 58% avec la carte de PostFinance, 55% avec les cartes à prépaiement et même 71% - ici aussi, avec une fréquence d’utilisation variée - pour les cartes de type V-Pay. La règle de base suivante s’applique ici: plus les utilisateurs de la carte sont jeunes, plus ils sont enclins à payer sans contact. En outre, les femmes paient beaucoup plus rarement sans contact que les hommes.

Paiements mobiles et bitcoin

En tant que moyen de paiement, les smartphones restent encore moins populaires que les cartes de paiement sans contact: 71% des personnes interrogées ne paient jamais avec leur smartphone – et «seulement» 29% des sondés paient en principe avec un smartphone (même si beaucoup d’entre eux ne le font que rarement ou occasionnellement).

Seuls 9% des sondés paient avec Apple Pay et 5% avec Samsung Pay. Enfin, les crypto-monnaies comme le bitcoin sont également peu populaires en tant que moyen de paiement. Celles-ci ont déjà été utilisées une fois par seulement 5% des sondés.

Il y a aussi des différences prononcées selon les tranches d’âge: seuls 20,5% des personnes âgées entre 50 et 74 ans utilisent (avec une fréquence différente) un smartphone pour payer, alors que c’est le cas de 35,5% des personnes interrogées âgées entre 26 et 49 ans et même de 44,5% pour celles dont l’âge se situe entre 19 et 25 ans. Il existe aussi des différences en fonction des régions: ainsi, les Romands sont plus enclins à utiliser les paiements mobiles que les Alémaniques. Et les femmes emploient leur téléphone portable moins souvent que les hommes pour payer.

L’utilisation de Twint en comparaison

Twint n’est pas encore parvenu à réellement s’imposer en Suisse. Néanmoins, près de 20% des sondés utilisent la solution commune des banques (même si la fréquence d’utilisation varie fortement). «Twint a gagné en popularité comparé à l’an précédant et est déjà nettement plus populaire que Apple Pay ou Samsung Pay», observe Benjamin Manz. 80% des personnes sondées n’utilisent jamais Twint. Parmi les clients de Twint, 44% utilisent l’application seulement quelque fois par année, 19,5% l’emploient une fois par mois, 16,5% plusieurs fois par mois, 10,5% une fois par semaine, 7% plusieurs fois par semaine et 2,5% quotidiennement.

L’utilisation des cartes de crédit en comparaison

96% des sondés utilisent les cartes comme moyen de paiement. Parmi ceux-ci, 88,5% emploient des cartes de débit et 78% des cartes de crédit. 4,5% utilisent leur carte de crédit quotidiennement, 24% plusieurs fois par semaine, 11,5% une fois par semaine, 27% plusieurs fois par mois, 15% une fois par mois et 18% seulement à quelques occasions par an. Les cartes de crédit sont particulièrement appréciées pour effectuer des achats sur Internet et les paiements dans les hôtels à l’étranger.

Les cartes de crédit sont en outre populaires pour les paiements dans les restaurants et les achats effectués dans des commerces en Suisse ou à l’étranger. En revanche, les cartes de crédit sont moins populaires pour effectuer des retraits d’argent liquide. «A juste titre», souligne Felix Oeschger, «car on ne devrait jamais retirer de l’argent liquide avec une carte de crédit en raison des frais élevés».

Malgré tout, il y a toujours trop de clients qui retirent encore de l’argent liquide au moyen de cartes de crédit: à l’intérieur du pays, seules 56,5% des personnes interrogées ne retirent jamais d’argent liquide avec des cartes de crédit, tandis qu’à l’étranger ce sont seulement 42,5% des sondés qui renoncent aux retraits d’argent liquide effectués à l’aide d’une carte de crédit.

Informations complémentaires:
Cartes de crédit

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 80 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.