postfinance augmente frais comptes 2019

PostFinance augmente les frais de ses comptes

PostFinance introduit différentes nouvelles taxes et augmente les frais de tenue des comptes pour les clients privés à partir du 1er janvier 2019. Dans l’article qui suit, vous découvrirez pour quelles prestations vous devrez désormais débourser davantage chez PostFinance.

PostFinance se plaint déjà depuis quelque temps de l’environnement de taux négatifs qui prévaut actuellement. En outre, la «banque postale» helvétique déplore le fait qu’elle ne peut pas octroyer elle-même des hypothèques.

A compter du 1er janvier 2019, PostFinance va introduire différents nouveaux frais. Vous trouverez ci-après une vue d’ensemble des principaux changements:

  • Le compte privé était jusqu’à présent gratuit pour les clients disposant d’une fortune de plus de 7500 francs. A partir de l’an prochain, ces clients devront aussi s’acquitter de frais de tenue des comptes de 5 francs par mois (donc 60 francs par an).
     
  • Le compte privé plus était jusqu’à présent gratuit pour les clients disposant d’une fortune de plus de 25'000 francs. Désormais, ces clients devront eux aussi payer 5 francs par mois (soit 60 francs par an). Les clients disposant de moins de 25'000 francs devront continuer de payer 12 francs par mois (soit 144 francs par année).
     
  • Exceptions: le compte privé et le compte privé plus continuent d’être gratuits pour tous les clients qui ont conclu une hypothèques ou une assurance-vie chez PostFinance. De même, tous les clients qui ont investi une fortune d’au moins 25'000 francs en produits de placement chez PostFinance sont aussi exemptés des frais de tenue des comptes. Parmi ces produits de placement, on inclut aussi les fonds de prévoyance et les papiers-valeurs placés via le négoce en ligne de PostFinance.
     
  • Les extraits de compte coûtent désormais un franc (y compris l’envoi postal) par extrait de compte et par mois, soit 12 francs par an. Ces frais s’appliquent aussi aux jeunes clients et ceux qui sont en formation. Cette nouvelle taxe ne s’applique pas pour les extraits de compte en ligne.
     
  • Les renseignements sur le solde du compte obtenus par téléphone et au guichet (sans la PostFinance Card) coûtent désormais 4 francs par requête effectuée. Les renseignements en ligne continuent, eux, d’être gratuits.
     
  • Les clients qui ont un compte commercial ou un compte associations chez PostFinance paient eux 30 francs par année pour les deux premières cartes de débit. Jusqu’à présent, les deux premières cartes restaient gratuites.
     
  • Le compte de libre passage coûtent nouvellement neuf francs par trimestre, soit 36 francs par an. Jusqu’à présent, le compte de libre passage était gratuit.
     
  • Avec le compte 3a, le retrait anticipé pour l’achat d’un logement coûte désormais 200 francs.

Combien de comptes sont concernés?

Selon PostFinance, les frais supplémentaires pour la tenue des comptes à hauteur de 60 francs par an concernent près d’un million de clients (environ 250'000 clients dans le cadre du compte privé plus et quelque 700'000 clients dans le cadre du compte privé). Les nouveaux frais pour les extraits de compte envoyés par courrier concernent environ 700'000 clients, tandis que les nouvelles taxes prélevées sur les cartes pour les clients commerciaux affectent quelque 220'000 clients.

PostFinance en comparaison avec d’autres banques

moneyland.ch a déjà intégré dans son compte interactif les nouveaux frais qui seront appliqués à partir du 1er janvier 2019. Il est à cet égard frappant de constater que PostFinance n’apparaît plus si souvent en tête de classement pour les clients privés adultes qui ont un compte privé, comme cela était le cas jusqu’à présent. Souvent, les comptes privés de PostFinance figurent néanmoins toujours parmi les offres les meilleur marché. C’est pourquoi il vaut la peine d’effectuer une comparaison individuelle des comptes privés, respectivement des paquets bancaires.

Même pour les clients commerciaux, PostFinance n’apparaît plus en aussi bonne position qu’auparavant. S’y ajoute le fait que PostFinance a continué de serrer la vis en matière de taux pour ses clients commerciaux. Les clients commerciaux peu actifs doivent déjà à partir de faibles montants payer des taux d’intérêt négatifs à hauteur de -1%.

Dans d’autres domaines, PostFinance est encore moins bien classé. Cela vaut aussi pour les comptes 3a, les comptes d’épargne, les comptes de libre passage ou pour le négoce. Il vaut dans ce cas la peine d’effectuer une comparaison séparée.

Conclusion de Benjamin Manz, l’expert bancaire chez moneyland.ch

La nouvelle hausse des frais fait mal au portemonnaie. PostFinance souhaite de cette manière non seulement générer des frais supplémentaires mais également envoyer un signal politique en plus. L’objectif déclaré de PostFinance est, depuis quelques années, de pouvoir aussi octroyer des hypothèques (jusqu’à présent, PostFinance a seulement servi d’intermédiaire pour distribuer des hypothèques émanant d’autres banques).

En outre, PostFinance cherche à inciter ses clients à investir de manière plus active. Ainsi, la «banque postale» exempte de frais ses clients qui ont investi au moins 25'000 francs dans des produits de placement. L’intention qui se cache derrière cette mesure est claire: avec des placements actifs, PostFinance gagne davantage d’argent. Toutefois, les produits de placement comme les actions et les fonds sont souvent plus risqués pour les clients qui investissent ainsi leur argent. De ce point de vue, cette incitation est – du moins pour une entreprise d’Etat – plutôt problématique. En outre, dans le domaine du négoce, PostFinance ne compte pas parmi les prestataires les meilleur marché mais se situe en milieu de classement.

Informations complémentaires:
Comptes privés
Paquets bancaires
Bourse en ligne

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 80 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.