primes plus elevees en suisse romande 2018

Des primes beaucoup plus élevées en Suisse romande

moneyland.ch a passé au crible les primes de l’assurance maladie de base dans les différentes régions linguistiques de Suisse. En moyenne, les Romands doivent payer 800 francs de primes de plus par an que les Alémaniques. Outre le fait de devoir payer des cotisations élevées, la Suisse romande subit aussi une hausse des primes supérieure à la moyenne.

La Suisse alémanique et la Suisse romande se distinguent non seulement par des langues et des cultures différentes mais aussi par des écarts de primes marqués dans l’assurance de base. Tel est le résultat d’une analyse de moneyland.ch.

Le «Röstigraben» existe aussi pour les primes d’assurance maladie

Pour réaliser l’étude présente, moneyland.ch a analysé plus de 500'000 données relatives aux primes d’assurance maladie se rapportant à différentes régions de primes, catégories d’âge, modèles d’assurance, franchises et caisses maladie pour les périodes 2017 et 2018. Les primes d’assurance maladie ont été pondérées en fonction de chaque région linguistique et de chaque région de primes correspondant aux trois langues principales, soit l’allemand, le français et l’italien.

Résultat: en 2018, les adultes paieront en Suisse romande nettement davantage de primes qu’en Suisse alémanique. En moyenne pondérée, les Romands doivent versent 429 francs par mois de primes d’assurance maladie, alors que les Alémaniques ne paient «que» 361 francs par mois. Sur l’ensemble d’une année et par personne, les Romands paient en moyenne plus de 800 francs de primes que les Alémaniques.

Avec une moyenne de 400 francs de primes par individu et par mois, le Tessin se situe entre la Suisse alémanique et la Suisse romande. Les Tessinois paient environ 340 francs de primes en moins par an que les Romands mais environ 470 francs de plus que les Alémaniques. D’un point de vue géographique, la Suisse a ainsi tout sauf un système de prime unique.

Les cantons romands sont particulièrement touchés

Les assurés des cantons romands sont ceux qui doivent débourser le plus pour leur assurance maladie. La situation est la pire pour les personnes résidant dans le canton de Genève où les assurés adultes doivent s’acquitter de primes d’assurance maladie de 480 francs par mois en moyenne. Différents autres cantons romands affichent aussi des primes élevées, avec une moyenne qui atteint notamment 426 francs à Neuchâtel et 422 francs dans le Jura.

Le canton du Valais, qui compte deux régions de primes différentes, est particulièrement révélateur: alors que les assurés adultes de la région de primes ayant une majorité germanophone paieront en moyenne 318 francs par mois l’an prochain, tandis que ceux résidant dans la région de primes à majorité francophone devront verser nettement plus avec 345 francs par mois. Le «Röstigraben» divise ainsi le Valais aussi sur le plan des primes.

Les jeunes n’échappent pas au «Röstigraben» des primes

Les écarts de primes concernent non seulement les adultes à partir de 25 ans mais aussi d’autres catégories d’âge, comme celle des enfants (jusqu’à 18 ans) et des jeunes adultes (19 à 25 ans). Les enfants paient en moyenne 115 francs par mois en Suisse romande, 105 francs au Tessin et 98 francs en Suisse alémanique.

Les jeunes adultes doivent, eux, verser à leur caisse maladie en moyenne 394 francs par mois en Suisse romande, 358 francs au Tessin et 325 francs en Suisse alémanique. Pour les jeunes adultes, la différence de primes entre la partie romande et alémanique du pays, située à 818 francs par an, est ainsi encore plus marquée que pour les adultes.

Les primes d’assurance maladie augmentent le plus fortement en Suisse romande

Outre le fait de devoir payer des cotisations plus élevées, la Suisse romande subit aussi une hausse des primes pour 2018 supérieure à la moyenne. De manière pondérée, l’augmentation des primes s’élève à 21 francs par mois – soit une hausse de 6%. En comparaison, au Tessin, les primes augmenteront en moyenne de 15 francs par mois ou de 4,6%. En Suisse alémanique, elles s’accroîtront de 11 francs par mois ou de 3,7%. En moyenne nationale, la hausse sera de 4,3%.

Exprimée en pourcent, la hausse des primes est la plus marquée en Suisse romande pour la catégorie d’âge des enfants à hauteur de 7%, suivie par l’augmentation affectant les jeunes adultes avec 6,3%, puis celle des adultes avec 5,9%. Au Tessin, les primes augmentent de 4,7% pour les jeunes adultes, de 4,6% pour les adultes et de 4,4% pour les enfants. En Suisse alémanique, les jeunes adultes verront leurs primes augmenter de 4,1%, alors que la hausse se chiffrera à 3,9% pour les enfants et à 3,7% pour les adultes.

L’indignation grandit en Suisse romande

Les primes d’assurance maladie étaient déjà les plus élevées ces dernières années en Suisse romande. Si, de surcroît, l’augmentation des primes exprimée en pourcent y est aussi la plus marquée de l’ensemble du pays, cela aggravera encore la situation. Le choc des primes affectera ainsi particulièrement la Suisse romande. Cela pourrait encore intensifier en Suisse romande la discussion au sujet des caisses maladie. Par le passé, les Romands ont déjà affiché beaucoup plus de sympathie envers l’idée d’une caisse maladie unique que les Alémaniques. Même les utilisateurs de moneyland.ch expriment, particulièrement en Suisse romande, une indignation croissante au sujet des hausses annuelles des primes.

Informations complémentaires:
Assurance maladie de base: comparatif

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 70 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.