Taxes environnementales

Les taxes environnementales suisses se composent des taxes sur le CO2 et les COV.

La taxe sur le CO2 augmente le prix des combustibles fossiles tels que le gaz naturel et le mazout de chauffage. Elle vise à contribuer à la réduction des émissions de CO2 et donc à la protection du climat sur le long terme.

La taxe sur les COV (COV signifie «composés organiques volatils») augmente le coût des substances à base de composés organiques volatils qu’on retrouve par exemple dans les produits de nettoyage et les peintures. La taxe doit inciter à réduire les valeurs de l’ozone.

Les deux taxes environnementales ne sont pas des taxes générales, mais des taxes d’incitation. Les taxes environnementales sont donc perçues sur la base du principe pollueur-payeur et sont redistribuées à la population suisse.

Pour des raisons pratiques, la redistribution se fait par l'intermédiaire de l'assurance maladie générale, obligatoire pour tous les citoyens en Suisse. Les taxes environnementales sont simplement déduites des primes.

Taxes environnementales 2018:
7,40 francs par mois, soit 88,80 francs par an.

Taxes environnementales 2017:
5,65 francs par mois, soit 67,80 francs par an.

Le comparatif des primes des assurances maladie de moneyland.ch ne prend pas en compte les taxes environnementales, car elles sont identiques pour toutes les personnes assurées et ne font pas partie de l'assurance maladie.

Informations complémentaires:
Comparatif d’assurances maladie

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 80 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.