3a fonds prevoyance etude 2021
Actualités bancaires

Fonds de prévoyance 3a: des écarts très importants sont observés

17 novembre 2021 - Felix Oeschger

moneyland.ch a analysé la performance et les frais des fonds de prévoyance suisses pour l’année 2021. Résultat: certains fonds de prévoyance sont jusqu’à sept plus chers que les fonds les plus avantageux. En ce qui concerne la performance, on observe des écarts qui atteignent plus de 40%.

Compte tenu de l’environnement de taux négatifs persistant, les placements effectués dans des fonds de prévoyance qui s’inscrivent dans le cadre du pilier 3a gagnent chaque année en popularité. Cette tendance est encore renforcée par les banques suisses qui rendent la clientèle attentive aux avantages des fonds 3a à grand renfort de dépenses marketing. Il est aussi frappant d’observer que de nombreux fonds de prévoyance comportant une part en actions élevée ont été lancés ces dernières années. Ces fonds de prévoyance, au contraire des fonds d’épargne 3a classiques, offrent un potentiel de rendement également en périodes d’intérêts négatifs.

A quel point les fonds de prévoyance suisses sont-ils toutefois véritablement attrayants? Pour répondre à cette question, le service comparatif en ligne indépendant moneyland.ch a passé à la loupe 85 fonds de prévoyance dans son analyse (voir le tableau que vous pouvez vous faire envoyer en remplissant le champ ci-dessous).

Ce que coûtent les fonds de prévoyance suisses

Pour choisir le fonds de prévoyance le mieux adapté à vos besoins, les coûts totaux constituent un critère de sélection décisif, étant donné qu’ils réduisent votre performance future. «Il est important de comparer l’ensemble des frais qui s’appliquent», souligne Benjamin Manz, le directeur de moneyland.ch.

Afin d’établir ce chiffre, moneyland.ch a calculé, pour tous les fonds, les coûts totaux qui se rapportent à une somme de 100'000 francs pendant une période de dix ans. Parmi les coûts qui ont été pris en considération, il ne faut pas seulement tenir compte des frais des fonds à proprement parler, ceux que l’on appelle Total Expense Ratio (TER), mais également des éventuels coûts supplémentaires constitués par les droits de garde, les frais d’émission, la taxe forfaitaire et les commissions de rachat.

Résultat de l’étude de moneyland.ch: les coûts totaux des fonds de prévoyance s’élèvent en moyenne à 1,08% par an.

On observe toutefois d’énormes écarts entre les différents fonds. Ainsi, pour une somme de 100'000 francs, les coûts totaux se rapportant à une période de dix ans s’élèvent à 17'400 francs pour le fonds le plus onéreux, soit 1,74% par an. D’autres fonds, en revanche, ne coûtent, eux, que 2'300 francs (ou 0,23% par an) en utilisant le même exemple de calcul.

Les fonds de prévoyance passifs sont plus avantageux

Les fonds de prévoyance gérés de manière active coûtent en moyenne 1,17%, tandis que ces coûts se limitent à 0,76% pour les fonds passifs. «En général, les fonds passifs sont significativement meilleur marché et il est dès lors préférable d’opter pour ceux-ci», recommande Felix Oeschger, analyste chez moneyland.ch.

En termes de performance aussi, les fonds de prévoyance passifs réalisent, en moyenne, des rendements plus élevés. La plupart du temps, les fonds de prévoyance gérés de manière active ne parviennent pas à compenser leurs coûts plus élevés grâce à leur surperformance.

Voici les performances réalisées par les fonds de prévoyance

Hormis l’aspect des coûts, moneyland.ch a aussi analysé quelle était la performance réalisée par les fonds de prévoyance suisses. Et cela pour les périodes d’un an, trois ans, cinq ans et dix ans allant jusqu'au 31 octobre 2021 (en prenant en considération les frais TER).

Résultat: plus la part d'actions des fonds de prévoyance est élevée, plus ceux-ci ont obtenu de bons résultats au cours des différentes périodes analysées. L'explication est simple: les marchés d'actions ont aussi réalisé de manière analogue des performances positives au cours de ces périodes.

Il est toutefois aussi important de souligner que la performance réalisée par le passé n'est pas un critère pertinent pour choisir le fonds de prévoyance adéquat. « Ce qui est déterminant lors du choix d'un fonds de prévoyance, c'est sa propre disposition à prendre des risques et les coûts totaux », explique Felix Oeschger.

L’an dernier, les 85 fonds de prévoyance analysés ont dégagé une performance moyenne de 14,5%. Selon les fonds, la performance a varié entre -1,2% au minimum et 41% au maximum.

Au cours des trois dernières années, cette fourchette a été située entre -2,6 et 54,9% selon les fonds - la moyenne étant de 20,5% pour tous les fonds. Au cours des cinq dernières années, la performance moyenne a atteint 24,1% pour une fourchette allant de -4,4 à 58,9%.

Les chiffres les plus impressionnants sont ceux qui concernent les dix dernières années: durant cette période, la performance moyenne a atteint 51,7%, la plus mauvaise performance étant de -6,3%, tandis que la meilleure a été de 88,2%.

A titre de comparaison, l'indice des actions suisses SMI a réalisé pour les mêmes périodes des performances atteignant 30,1% (1 an), 47,7% (3 ans), 81,9% (5 ans) et 192,2% (10 ans).

Deux étapes à suivre pour trouver le bon fonds 3a

Beaucoup d’investisseuses et d’investisseurs sont désorientés face à la grande variété de fonds disponibles et ils font donc simplement confiance à leur conseiller. Pourtant, il n’est pas difficile de choisir le fonds de prévoyance le plus adéquat pour le pilier 3a ou dans le cadre de la prévoyance professionnelle.

Premièrement, les investisseurs doivent d’abord réfléchir à la part d'actions qu’ils souhaitent détenir dans leur fonds, autrement dit à la stratégie de placement qu'ils souhaitent adopter. Plus la part en actions est élevée, plus les chances de gains - mais aussi les risques de pertes à court terme - sont importants. Opter pour un fonds constitué uniquement d’actions est donc plus risqué à court terme. A long terme – soit avec un horizon de placement d'au moins dix ans -, la situation est toutefois différente: le risque de subir des pertes en ayant un fonds en actions largement diversifié diminue au fur et à mesure de la durée du placement. C'est pourquoi, il n’est en principe recommandé d’opter pour un fonds comprenant une part d'actions élevée que si l'on peut laisser celui-ci «reposer» pendant au moins dix ans.

Deuxièmement, les personnes qui souscrivent à des produits de prévoyance devraient opter pour un fonds de prévoyance le moins cher possible en fonction de la stratégie choisie. En général, il ne s’agit pas des fonds 3a proposés par la banque avec laquelle on traite habituellement. C'est pourquoi, il vaut la peine de comparer les offres existantes de manière indépendante. Grâce au comparatif interactif des fonds de prévoyance disponible sur moneyland.ch, les consommatrices et les consommateurs peuvent aisément faire afficher les fonds les meilleur marché correspondant à la stratégie souhaitée. Comme alternative aux fonds de prévoyance traditionnels, il existe désormais aussi différentes solutions numériques équivalentes pour le pilier 3a, qui sont souvent convaincantes grâce à leurs faibles coûts.

Informations supplémentaires:
Vers le comparatif interactif des fonds de prévoyance
Divers calculateurs de prévoyance
Vers le comparatif des comptes d’épargne 3a

Comparatif des fonds de prévoyance

Trouver le meilleur fonds de prévoyance

Comparez maintenant
Plateformes de trading

Courtiers avec des frais bas

Courtier en ligne

Saxo Banque Suisse

  • Banque en ligne suisse

  • Prix avantageux

  • Taux d'intérêt élevés sur les comptes

Courtier en ligne

Cornèrtrader

  • Offre numérique

  • Pas de frais de garde pour les actions

  • Recherche et signaux de trading gratuits

Comparaison des gestionnaires de fortune

Trouvez maintenant la gestion de fortune la plus avantageuse

Comparez maintenant

Souhaitez-vous obtenir une vue d’ensemble sous forme de tableau des coûts et des rendements des fonds de prévoyance en Suisse? Recevez gratuitement ce document en format PDF en remplissant le champ ci-dessous.

Expert Felix Oeschger
Felix Oeschger est analyste et expert chez moneyland.ch. Il est responsable de divers sujets financiers.