abonnements telecoms comment negocier telephonie mobile streaming television

Comment négocier des abonnements télécoms en Suisse?

Beaucoup de clients ne savent pas qu’il est souvent possible de négocier les conditions des offres de téléphonie mobile, de télévision, de réseau fixe ou de streaming. Dans le guide suivant, moneyland.ch vous révèle à quels aspects vous devez être attentif.

Les opérateurs télécoms lancent en permanence de nouvelles offres sur le marché helvétique. Les prix tendent à diminuer alors que le volume des prestations augmente à l’inverse. Les clients de longue date sont ainsi souvent désavantagés – il n’est en effet pas rare que seuls les nouveaux clients profitent de tarifs plus bas et de plus de prestations.

Pas de fausse timidité

Beaucoup de clients ne savent pas qu’ils auraient la possibilité de négocier avec leur prestataire télécoms. Une trop grande retenue peut dans ce cas avoir des conséquences fâcheuses pour votre portemonnaie.moneyland.ch a eu connaissance d’exemples d’utilisateurs qui, en négociant, sont parvenus à réduire de centaines de francs par an leur facture télécoms. Autrement dit: les clients n’ont pas continué de payer les prix indiqués mais ils ont obtenu un rabais de douzaines de francs par mois.

Une bonne morale de paiement permet de mieux négocier

En fonction des prestataires télécoms, des offres et du profil des clients, les possibilités de parvenir à négocier des prix inférieurs ou d’obtenir de meilleures conditions sont meilleures, moins bonnes ou juste inexistantes.

De manière générale, les clients de longue date et avec une bonne morale de paiement ont de meilleures chances de pouvoir négocier les conditions de leur offre. Autrement dit: quelqu’un qui paie sa facture toujours à temps a de meilleures perspectives de parvenir à négocier.

A l’inverse, les chances de pouvoir négocier pour les clients ayant une mauvaise morale de paiement sont limitées à inexistantes. Les clients qui ont conclu des contrats captifs auxquels ils sont liés pendant encore longtemps, et qui ne peuvent ainsi pratiquement pas changer de fournisseurs, disposent de plus mauvaises cartes sur ce plan.

Attention aux contrats de longue durée

Le principe de base qui prévaut est le suivant: plus la durée minimale du contrat est courte, plus l’offre sera favorable pour le client. En optant pour des contrats de courte durée, vous pouvez changer à tout moment de prestataire sans subir de pénalité au cas où vous n’êtes plus satisfaits.

Malheureusement, les contrats télécoms assortis de longues échéances continuent d’être très répandus. Souvent, les clients se font refiler des contrats de longue durée, sans qu’ils ne soient informés des conditions exactes que ceux-ci impliquent.

C’est pourquoi, il est toujours nécessaire de vous informer précisément au sujet de la durée minimale du contrat avant de conclure un nouvel abonnement. Dans le comparatif des télécoms de moneyland.ch, la durée minimale des contrats est également mentionnée sur la page d’information des produits.

Comment négocier habilement: 11 conseils à suivre

moneyland.ch établit ci-après la liste des onze conseils les plus importants à suivre pour parvenir à négocier des offres dans les télécoms:

1. Gardez votre calme. Pour négocier et mettre en valeur de nouvelles offres, les prestataires télécoms helvétiques recourent souvent à des vendeurs bien formés en rhétorique. C’est pourquoi, il ne faut pas se laisser déstabiliser, ni mettre sous pression.

2. Posez des questions. Sinon, des vendeurs bien formés pourraient vous refiler une offre, sans même évoquer qu’elle est son contenu. En posant des questions concrètes à propos des conditions en rapport avec votre contrat existant, vous signalez en outre que vous ne vous laissez pas déconcerter, ni avoir facilement.

3. Ne regardez pas que le prix. Avec les abonnements de téléphonie mobile, les prestations comprises, comme les quantités de données et minutes de conversation incluses, comptent aussi. Dans la mesure où il s’agit d’un forfait Internet, renseignez-vous s’il s’agit d’une offre forfaitaire avec une vitesse réduite. Clarifiez aussi si un éventuel forfait de conversation est valable pour les appels sur tous les réseaux.

4. Faites des recherches sur les offres proposées par la concurrence. Etant donné que les offres des télécoms sont constamment adaptées en Suisse, des offres encore meilleur marché ou qui contiennent encore davantage de prestations sont souvent proposées par des entreprises concurrentes. Les comparatifs indépendants sur les télécommunications figurant sur moneyland.ch vous y aideront. Si vous confrontez votre prestataire à des offres concurrentes, cela peut fortement améliorer votre position de négociations.

5. Menacez de résilier – même si vous souhaitez rester auprès de votre prestataire. Par exemple, au motif que vous obtenez de meilleures conditions chez les autres prestataires. Si vous êtes un client avec une bonne morale de paiement, vous avez de bonnes chances que votre prestataire actuel vous soumette une meilleure offre.

6. Soyez tenace. Ne vous contentez pas de la première contre-offre qui vous est proposée. moneyland.ch a eu connaissance de clients ayant appelé des prestataires télécoms qui, après de longues négociations, ont été toujours davantage disposés à effectuer des concessions. Ici, il peut s’agir aussi bien d’obtenir des prix plus avantageux que de meilleures conditions. En principe, les vendeurs dans les télécoms ont des directives très claires pour savoir jusqu’à quel point ils peuvent négocier avec quels clients.

7. Utilisez le téléphone ou les «chats». Avez-vous des inhibitions à négocier en affaires? C’est compréhensible. Des alternatives existent toutefois. Certes, beaucoup de prestataires télécoms ne proposent plus d’adresse email générale. Il n’est dès lors plus possible de demander d’obtenir de meilleures conditions. Toutefois, vous pouvez aussi négocier via une hotline ou – comme c’est toujours plus fréquent – par le biais d’un chat figurant sur le site web du prestataire.

8. Si vous concluez un nouveau contrat, demandez quelle est sa durée. Choisissez un contrat avec la durée minimale la plus courte.

9. Ne concluez pas un nouvel abonnement sans réfléchir. En fin de compte, il y a souvent beaucoup d’argent qui est en jeu. Laissez-vous soumettre un nouvel abonnement par courriel ou par courrier de manière à pouvoir lire ensuite tranquillement ce qui figure en petits caractères. Il est indispensable de vérifier si le contrat correspond aux promesses effectuées par le vendeur.

10. Êtes-vous arrivés au bout de votre latin ou souhaitez-vous savoir si votre abonnement peut être encore amélioré? Le gourou des télécoms demoneyland.ch parviendra peut-être à vous aider. Demandez à l’expert.

11. N’oubliez pas: en négociant, vous n’avez rien à perdre. En revanche, c’est le cas si vous ne négociez pas.

Informations complémentaires:
Comparatif des télécoms
Abonnements mobiles en Suisse

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.