banques suisses potentiel economie 2017

Banques suisses: un potentiel d’économie de 6 milliards de francs

Les clients des banques gèrent avec aisance les intérêts historiquement bas. Néanmoins, les différences entre les banques individuelles continuent d’être conséquentes, comme le montre l’analyse de moneyland.ch. Plus de 6 milliards de francs par année échappent à la population suisse.

Les intérêts se trouvent à un plancher historique, alors que les taxes augmentent constamment, comme l’indiquent les analyses de moneyland.ch. Les clients des banques ne devraient pourtant pas jeter l’éponge. Le potentiel d’économie reste en effet notable.

Taxes élevées, intérêts bas

Cette année, le potentiel d’économie s’élève à plus de 6 milliards de francs, chiffre extrapolé par moneyland.ch. Ce montant indique la valeur théorique que les clients des banques suisses pourraient économiser s’ils passaient à une banque offrant les meilleures conditions. A cet effet, moneyland.ch a considéré les domaines des comptes privés (y compris les cartes de débit), les comptes d’épargne, les comptes d’épargne du pilier 3a, les fonds de prévoyance 3a, les cartes de crédit, les hypothèques et le trading. Le potentiel d’économie serait encore plus important si d’autres prestations telles que la gestion de fortune et les crédits à la consommation étaient également pris en compte.

Hypothèques: 2,6 milliards de francs

A la grande déception des clients hypothécaires, les intérêts hypothécaires n’ont pas complètement participé à la chute générale des intérêts. Alors que les intérêts d’épargne se situent à un plancher historique, les intérêts hypothécaires se trouvent à un niveau plus élevé qu’en été 2016. Les grandes différences entre les prestataires restent inchangées.

Les hypothèques en ligne sont encore plus avantageuses, présentant les intérêts les plus attractifs, sans pour autant proposer de conseil. Un potentiel d’économie annuel d’environ 2,6 milliards de francs en résulte pour tous  les preneurs d’hypothèques, à la condition que les hypothèques fixes courantes puissent également être souscrites sans pénalité. Il s’agit de près de 1980 francs par année par hypothèque fixe.

Comptes d’épargne: 1,4 milliards de francs

Ce potentiel d’économie important peut surprendre; il n’y a pourtant quasiment plus d’intérêts sur les comptes d’épargne suisses, l’intérêt moyen s’élevant à 0,1% pour les adultes. Le potentiel d’économie s’explique d’une part par le volume élevé de fonds d’épargne suisses (près de 300 milliards de francs), et d’autre part par les différences d‘intérêt qui subsistent en matière d’offres d’épargne. Somme toute, les clients des banques pourraient en outre économiser un peu plus de 1430 millions avec le passage à la meilleure des offres d’intérêts. Il s’agit de près de 240 francs par année par client adulte.

Comptes privés: 841 millions de francs

Les comptes privés suisses pour adultes n’offrent actuellement plus d’intérêts. Seul 0,4% d’intérêts demeure en moyenne sur les comptes privés jeunesse et sur ceux des personnes en formation. Les taxes de gestion de compte, de transactions financières et de cartes de débit ont au contraire augmenté ces dernières années. Le potentiel d’économie annuel global s’élève à près de 264 millions de francs pour un utilisateur moyen jusqu’à l’âge de 25 ans. La population suisse adulte à partir de 25 ans arrive à un potentiel d’économie annuel total d’environ 577 millions de francs (97 francs par habitant).

Cartes de crédit: 610 millions de francs

L’utilisation de cartes de crédit continue de progresser. Les données de cartes de crédit sont consignées même pour les paiements mobiles (par exemple par le biais d’Apple Pay). Le potentiel d’économie moyen par année et par carte s’élève à 92 francs pour un utilisateur moyen. Le montant s’élève au total à près de 610 millions de francs pour toutes les cartes de crédit suisses. Dans ce calcul, les cartes prépayées et les cartes platinum ne sont même pas prises en considération. Le potentiel d’économie maximal en tenant compte des cartes platinum s’élèverait à 868 francs par carte – les détenteurs de cartes platinum ont cependant également droit à diverses prestations.

Comptes d’épargne de pilier 3a: 159 millions de francs

Un intérêt de 0,46% demeure encore en moyenne sur les comptes d’épargne de pilier 3a. Malgré tout, les différences entre les taux d’intérêt d’épargne 3a sont considérables. Les preneurs de prévoyance pourraient économiser jusqu’à 220 francs en plus par année au maximum par compte d’épargne de pilier 3a avec un avoir moyen à hauteur de 22'000 francs. En moyenne, il s’agit néanmoins de 44 francs par compte. Si l’ensemble des personnes épargnant pour leur prévoyance avaient déposé leur fortune auprès de la banque disposant du taux d’intérêt le plus élevé, un montant supplémentaire de près de 159 millions de francs aurait lieu pour l’ensemble des titulaires de compte d’épargne de pilier 3a.

Titres du pilier 3a: 157 millions de francs

Les solutions de fonds 3a plus risquées restent significativement moins populaires que les comptes d’épargne. Selon certaines estimations, il existe près de 685'000 dépôts de prévoyance 3a avec un volume moyen de plus de 31‘000 francs. En revanche, le potentiel d’économie par dépôt est significativement plus élevé que sur les comptes d’épargne: en moyenne, il s’élève à 229 francs, et à 502 francs au maximum par année. Une comparaison préalable des coûts est essentielle, précisément dans le cas de fonds de prévoyance.

Négoce des titres: 156 millions de francs

Les Suissesses et les Suisses sont plutôt hostiles au risque et sont donc tout sauf des traders nés. Le négoce en ligne des titres présente donc uniquement une croissance lente. Pour les clients existants, une comparaison est donc essentielle, le potentiel d‘économie étant ici considérable. Un client moyen peut économiser jusqu’à 1470 francs, correspondant en moyenne à quelque 375 francs par an. Le potentiel d’économie total s’élève ainsi à près de 156 millions de francs par année.

Comparer en vaut la peine

Les taux de changement de clients de banques suisses sont encore plus bas que ceux des clients d’assurance. La fidélité représente généralement une qualité louable. Dans le domaine bancaire cependant, elle peut s’avérer coûteuse. Une comparaison régulière des taxes, intérêts et prestations est du moins recommandée. Sinon, c’est la banque qui en est la seule gagnante.

Informations complémentaires:
Comptes d'épargne
Comptes privés
Comparatif bancaire
Cartes de crédit
Comptes pilier 3a
Bourse en ligne
Hypothèques

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 80 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.