vorsorgefonds 3a beste tipps vergleich

Fonds de prévoyance 3a: les meilleurs conseils

Fonds de prévoyance suisses du deuxième et troisième pilier: la rédaction de moneyland.ch a recherché pour vous les 12 conseils les plus importants.

Les investissements dans le troisième pilier sont appréciés en Suisse et sont à recommander en tous les cas. Vous profitez entre autres de déductions fiscales attrayantes lors de versements sur le pilier 3a.

Dans le cadre du pilier 3a, vous pouvez placer votre argent soit sur un compte d’épargne 3a avec intérêt préférentiel, ou le placer dans un fonds de prévoyance. Les mêmes fonds de placement sont souvent disponibles aux mêmes prix, également dans le cadre du deuxième pilier (libre passage).

Vous devriez prendre certains points en compte lors du choix d’un fonds de placement approprié. Nous avons rassemblé pour vous les conseils les plus importants:

  1. Risque: les fonds de prévoyance ont offerts par le passé en moyenne des rendements plus élevés que les intérêts sur des solutions de compte d’épargne. Mais attention: premièrement, l’évolution passée n’est pas une garantie pour l’avenir.

    Deuxièmement, les solutions de fonds n’offrent pas de garantie d’intérêts. Les fonds sont significativement plus volatiles et plus risqués que les comptes d’épargne et peuvent aussi perdre significativement de la valeur lors d’années défavorables. Vous devez pouvoir «surmonter» ces périodes difficiles.

    Conseil: décidez-vous uniquement pour un fonds de prévoyance si vous faites preuve d’endurance.
     
  2. Stratégie de placement: les prestataires proposent divers fonds de placement qui se différencient entre eux quant à leur composition. A cela font généralement partie les actions, les obligations et en partie également d’autres classes de placements comme l’immobilier ou les placements sur le marché monétaire.

    La règle d’or suivante est valable: plus la part des actions est élevée, plus le fonds est risqué. Les prestataires proposent respectivement des fonds avec des stratégies plutôt conservatrices et d’autres avec des stratégies plus risquées.

    Conseil: choisissez une stratégie qui correspond à votre profil de risque.
     
  3. Performance: la performance de fonds de prévoyance est régulièrement publiée. Ces classements sont intéressants, mais ne doivent pas être surestimés. Premièrement, toutes les taxes ne sont pas comprises dans les évaluations correspondantes.

    Deuxièmement, et cela constitue le point décisif, vous ne pouvez pas supposer une performance future d’un fonds à partir de la performance passée de celui-ci. Il n’est donc pas étonnant que les classements sont chaque année différents.

    Conseil: ne surestimez pas la pertinence de la performance du fonds. La structure des taxes d’un fonds l’est d’autant plus.
     
  4. Coûts: une comparaison des coûts est indispensable lors du choix du fonds de prévoyance adéquat. De nombreux fonds présentent des taxes trop élevées, qui vous dévorent le rendement et vous coûtent rapidement des milliers de francs au fil des ans.

    Parmi les taxes décisives font partie avant tout les TFE perçus chaque année (comparez les conseils qui suivent). Mais des coûts uniques peuvent également avoir lieu lors de l’achat et de la vente du fonds. Des coûts peuvent être en outre prélevés sur les achats et les ventes des titres présents dans le fonds (les soi-disant coûts de transaction). La plupart des taxes sont indiquées en % par rapport à la fortune totale du fonds.

    Exemple: lorsque vous pouvez économiser 1% de taxes par année, vous économisez en l’espace de 10 ans plus de 10’000 francs avec un montant de placement de 100’000 francs!

    Conseil: comparez les coûts avant de vous décider pour un fonds.
     
  5. TFE: le soi-disant Total des Frais sur Encours (TFE) est l’indicateur officiel pour des frais relatifs aux fonds. La taxe de gestion (Management Fee) en fait en premier lieu partie. Le TFE varie en Suisse généralement entre 0,3% et 2% du montant de placement par année.

    Le soi-disant TFE synthétique est encore un peu plus précis, prenant en compte les fonds tiers en plus des coûts relatifs au TFE. Les fonds suisses doivent indiquer le TFE synthétique à partir d’une part de fonds tiers d’au moins 10%.

    Un TFE (resp. un TFE synthétique) de plus de 1% n’en vaut guère la peine. Plus la part des actions est élevée, plus le fonds peut devenir onéreux. Veuillez en outre prendre en compte que des coûts supplémentaires, telles que des commissions de transaction, d’émission et de rachat ainsi que des taxes de dépôt peuvent avoir lieu parallèlement au TFE.

    Conseil: choisissez un fonds ayant un TFE moindre.
     
  6. Commissions d’émission: lors d’un achat de fonds, des taxes uniques spéciales ont lieu pour l’«émission» du fonds dans le cas de certains prestataires. Dans le cas de certaines banques et assurances, ces taxes peuvent constituer jusqu’à 3% du montant de placement!

    Il est déconseillé d’acheter de tels fonds. Dans le cas de fonds de prévoyance suisses, les commissions de rachat sont plus rarement facturées et dans une moindre mesure.

    Les rétrocessions ne sont en soi pas des taxes directement débitées sur le compte du client. Malgré tout, des rétrocessions peuvent être problématiques, celles-ci pouvant dissimuler des conflits d’intérêts possibles.

    Conseil: choisissez un fonds (avec une faible ou) sans commission d’émission.
     
  7. Taxes de dépôt: comme si cela n’était pas suffisant, des taxes de dépôt sont exigées pour le dépôt du fonds selon le prestataire, en plus des commissions de gestion et d’émission. Ces taxes de dépôt peuvent vous coûter en plus jusqu’à 1% du montant de placement par année. (Il ne s’agit pas ici des taxes de dépôt internes au fonds, celles-ci étant comprises dans le TFE.)

    Conseil: choisissez un prestataire de fonds (avec de faibles ou) sans taxes de dépôt.
     
  8. Actif ou passif: la plupart des prestataires proposent entre-temps également des produits indexés passifs (ETF) parallèlement aux fonds plus onéreux gérés de façon active. Les fonds de prévoyance passifs sont généralement significativement meilleurs marché, et constituent donc généralement le meilleur des choix.

    Conseil: décidez-vous si possible pour un fonds de prévoyance passif.
     
  9. Conseiller: il n’est pas surprenant que des bonus supplémentaires soient présents pour les conseillers dans le cas des taxes élevées de nombreux fonds de prévoyance. Prenez garde aux conseillers voulant susciter votre intérêt pour des fonds onéreux gérés activement. Ceux-ci génèrent des taxes élevées pour la banque.

    Conseil: demandez à votre conseiller un budget exact du fonds recommandé. Comparez les taxes au mieux par vous-même.
     
  10. Assurances liées à un fonds: prenez garde aux vendeurs qui veulent vous «refiler» une police de fonds dans le but d’une prévoyance vieillesse. Les vendeurs reçoivent une importante commission à cet effet. La plupart du temps, les produits fortement commissionnés sont avantageux uniquement pour le prestataire et non pas pour le client.

    Les polices de fonds comprenant encore une assurance (par exemple en cas de décès) en plus du fonds de placement sont généralement à déconseiller.

    Vous devriez conclure une assurance en cas de décès séparément si vous désirez une telle assurance.

    Conseil: des polices de fonds combinées n’en valent généralement pas la peine.
     
  11. Vente de fonds: vous devez généralement vendre vos fonds lorsque vous atteignez l’âge de la retraite. Ceci est valable par exemple pour tous les fonds de fondations de placement.

    Une vente prématurée n’est pas la bienvenue lors de cours défavorables que vous désirez surmonter. Selon les circonstances, il est donc recommandé de transférer les fonds à temps sur un compte d’épargne 3a quelques années déjà avant le passage à la retraite, si les cours sont favorables.

    Choisissez sinon un fonds de placement qui se poursuit en tant que fonds de placement habituel après le passage à la retraite. Alternativement, certaines banques proposent de transférer gratuitement votre fortune du fonds dans un fonds de placement analogue. Cela n’est pas possible dans le cas d’autres banques telles la Banque Coop ou PostFinance.

    Conseil: veillez au moment adéquat pour effectuer la vente du fonds.
     
  12. Nombre de comptes 3a: ouvrez si possible plusieurs relations de prévoyance auprès de banques ou d’assurances. Ceci offre l’avantage de ne pas devoir clore votre fortune 3a en l’espace d’une seule année lors du passage à la retraite.

    Vous pouvez éviter une phase de progression supérieure lorsque vous effectuez le versement sur une durée de plusieurs années. Cela est valable aussi bien pour les comptes d’épargne 3a que pour les fonds de prévoyance 3a.

    Conseil: ouvrez plus d’une relation de prévoyance lors d’une fortune 3a plus importante.

 

Souhaitez-vous obtenir une vue d’ensemble sous forme de tableau des coûts et des rendements des fonds de prévoyance en Suisse? Obtenez-les gratuitement sous forme de PDF.

Pour plus d'informations:
Comparatif des fonds de prévoyance
Taxes de dépôt en Suisse
Comparatif suisse des comptes pilier 3a

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.