Crédit lombard (avances sur nantissement)

Le terme crédit lombard désigne un crédit consenti en contrepartie d’un nantissement.

Dans le cadre des crédits lombards en Suisse, il existe différents types de nantissements dont  des avoirs en compte, des contrats d’assurance-vie, des titres (tels que des actions ou des emprunts) ou d’autres valeurs patrimoniales.

Un crédit lombard peut avoir différentes échéances. En Suisse, il est également courant de consentir des crédits lombard pour une durée indéterminée, si bien que le client décide lui-même de la date de remboursement.

Le taux d’avance est indiqué en pour cent et dépend du type et de la devise du nantissement ainsi que de la banque. Selon la valeur du nantissement et de la situation générale du marché, le taux d'intérêt peut varier pendant la durée du crédit.

De plus, les banques suisses fixent un montant minimal de crédit compris entre 25'000 et 100'000 francs (ou la devise de crédit correspondante). Les limites maximales (également connu appelées limites pour avances sur nantissement) varient en fonction du profil de client..

En Suisse, les crédits lombard sont particulièrement répandus dans le domaine du négoce de titres et des investissements. Investisseurs et traders doivent cependant être conscients que les crédits lombard comportent des risques considérables avec les. Dans le cas le plus défavorable, ils risquent de perdre non seulement les titres négociés, mais aussi le nantissement. Dans le pire des cas, cela peut conduire à une perte totale.

Informations complémentaires:
Comparaison des droits de garde en Suisse
Négoce de titres: comparatif des frais

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 80 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.