depotgebu hren vergleich

Comparaison des droits de garde en Suisse

Selon la banque, le dépôt de titres peut devenir onéreux - il convient de faire une comparaison neutre.

Les droits de garde sont des taxes qu’une banque facture à ses clients pour la garde de papiers-valeurs. Le dépôt des titres peut par exemple avoir lieu dans le cadre d’une prestation de trading ou d’une gestion de fortune.

Grandes différences de frais selon la banque dépositaire

Selon la banque dépositaire, la garde des titres peut entraîner des frais élevés. Il convient de faire une comparaison avant de choisir une banque dépositaire.

Le comparatif de trading sur moneyland.ch vous permet de comparer très facilement de manière interactive les frais de négoce et les frais de dépôt: il suffit de sélectionner «Données individuelles» sous Profils et de saisir le montant des comptes-titres (sans transactions sur titres). La taxe sur la valeur ajoutée de 7,7% sur les droits de garde est elle aussi automatiquement prise en compte.

Différents frais de dépôt en fonction du type de titre

Selon le type de titre, certains fournisseurs facturent des droits de garde d’un montant différent. Ainsi, certains fournisseurs facturent des frais de garde réduits pour les produits propres à la banque et les obligations de caisse.

Certains prestataires font également la distinction entre les titres en dépôt en Suisse et ceux détenus à l’étranger, un supplément de coût étant généralement perçu pour les titres détenus en dépôt à l’étranger. De nombreuses banques facturent également un supplément de coût aux clients domiciliés à l’étranger.

Un potentiel d’économie de milliers de francs

Pour des montants de titres plus élevés, il arrive que les clients se voient confrontés une fois par an à des frais de plusieurs milliers de francs suisses. UBS, par exemple, exige un taux élevé de 0,35 pour cent pour un montant allant jusqu’à CHF 10 millions et même 0,55 pour cent dans le cas de titres détenus en dépôt à l’étranger.

Credit Suisse facture 0,35% (Suisse) ou 0,5% (étranger) jusqu’à CHF 5 millions avec des taxes minimums en sus à hauteur de CHF 5.- par mois et par position (titre).

La Banque Cantonale de Zurich facture des frais de dépôt de 0,3% (Suisse, minimum CHF 3,-) ou 0,4% (étranger, minimum CHF 4) par position et par mois.

Les droits de garde auprès des courtiers en ligne sont moins élevés que ceux des grandes banques.

Ainsi, les droits de garde chez le courtier en ligne suisse Strateo se montent à 0,02% (minimum 15, maximum 35 francs par trimestre). En plus, il y a des frais de tenue de compte en cas d’inactivité.

La Saxo Bank facture des frais de tenue de compte de CHF 89,- par trimestre si aucun achat ou vente n’a été effectué au cours du dernier trimestre (maximum CHF 356.- par an). Saxo Bank perçoit également des droits de garde de 0,12% (minimum CHF 5.-) par mois pour les actions/ETF et les obligations.

Depuis juillet 2019, il en est de même chez Cornèrtrader: bien que ce prestataire ne prenne pas de droits de garde, il facture des frais de tenue de compte pour inactivité à hauteur de CHF 35.- par trimestre (plus TVA). Cela correspond donc à un maximum de 140 francs (plus TVA) par an pour les investisseurs qui ne font pas de négoce.

Depuis 2017, PostFinance facture CHF 90.- pour la gestion des titres (jusqu’en 2016 inclus, la gestion des comptes titres était encore gratuite). Après tout, les 90 francs peuvent être utilisés comme crédit pour les frais de transaction.

Livraison des titres: comparatif des frais de transfert

Même si en Suisse un changement de la banque dépositaire est plutôt simple, cette action engendre des frais élevés en raison de la livraison des titres. Les frais de transfert électronique se situent généralement entre 50 et 100 francs, parfois même à 200 francs. Et ce, non pas par dépôt, mais par titre.

De nombreux fournisseurs facturent encore d’autres suppléments de prix pour les livraisons contre paiement. La livraison matérielle des titres s’avère encore bien plus coûteuse que celle des titres livrés par mouvement non physique Selon le fournisseur, il faut compter jusqu’à CHF 500.- par titre. Des informations plus détaillées sur les frais de transfert et des conseils pour changer de fournisseur sont disponibles ici.

Votre rédaction de moneyland.ch

Informations plus détaillées:
Grand comparatif des courtiers suisses
Acheter des actions: les meilleurs conseils

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.