Délit d'initié

On parle de délit d'initié lorsqu’une personne exploite des informations confidentielles, privilégiées, c.à.d. obtenues par le bais d’un «informé» ou «initié», et susceptibles d’avoir une influence sur les cours lors de transactions boursières. Le délit d'initié est interdit en Suisse depuis 1988 par le Code pénal.

Les faits susceptibles d’avoir une influence sur les cours sont, par exemple, l’exploitation d’informations relatives à une offre imminente, des achats ou des ventes, des acquisitions, des modifications du bénéfice, des avertissements sur bénéfice («profit warning»), des fusions, des restructurations ainsi que des données financières générales.

Mais également une personne qui reçoit une information confidentielle spécifique d’un initié est théoriquement punissable, même si lui-même n’est pas un initié. Toutefois, dans la pratique, de tels actes sont souvent difficiles à prouver.

Comparatif gratuit de négoce d'actions

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 80 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.