etude placements 2024
Toutes les actualités

Sondage: les riches investissent dans les actions

9 avril 2024 - Dan Urner

Cette enquête représentative de moneyland.ch le montre: les hommes et les personnes habitant en Suisse alémanique investissent davantage dans des placements à risque que les femmes et les gens qui résident en Suisse romande. On observe également de grandes différences de comportement en matière de placement en fonction de la fortune que l’on possède.

Pour réaliser l’étude consacrée aux placements de cette année, moneyland.ch a demandé à 1500 personnes provenant de Suisse alémanique et de Suisse romande si elles avaient investi de l’argent dans différents types de placement et si oui combien. Résultat: le compte privé et le compte d'épargne sont les formes de placement les plus appréciées. En effet, 36% des personnes interrogées ont indiqué avoir investi au moins une partie de leur fortune dans des actions suisses. S’agissant des actions étrangères, la proportion demeure encore un peu plus faible, s’élevant à 32% (voir le tableau 1).

Les riches investissent dans les actions

En fonction de la fortune que l’on possède, la façon avec laquelle les Suissesses et les Suisses investissent leur argent change également. C’est frappant en ce qui concerne les actions (voir les tableaux de l’étude). «Plus la fortune des personnes interrogées est élevée, plus la part de celles qui ont investi au moins une partie de leur argent dans des actions est importante», observe Benjamin Manz, le directeur de moneyland.ch. Seuls 20% des personnes interrogées disposant d’une fortune inférieure à 20’000 francs ont investi une partie de leur argent dans des actions suisses. En revanche, parmi les personnes interrogées qui disposent d’une fortune de plus d’un million de francs, ce chiffre s’élève à 75%.

On observe la même tendance pour les actions étrangères: 69% des personnes interrogées disposant d'une fortune d'au moins un million de francs ont investi au moins un peu d'argent dans des actions étrangères, contre seulement 19% pour les personnes sondées ayant une fortune inférieure à 20’000 francs.

Tableau 1: Investissements par type de placement

Type de placement Part des personnes ayant effectué un investissement
Compte privé 91%
Compte d'épargne 84%
Argent liquide à domicile 67%
Compte d'épargne 3a 62%
Fonds de prévoyance / solution de titres 3a 47%
Assurances vie 39%
Immobilier 38%
Actions suisses 36%
ETF 34%
Fonds gérés activement 32%
Actions étrangères 32%
Argent liquide déposé dans un casier 31%
Or 30%
Obligations 28%
Bitcoin 26%
Autres crypto-monnaies 26%
Fonds indiciels (OTC) 26%
Obligations de caisse 25%
Produits structurés 25%
Autres métaux précieux 24%

 

Un tiers des sondés investissent dans des ETF

Les Exchange Traded Funds (ETF), soit des fonds indiciels négociés en bourse, ne bénéficient pas encore d’une grande popularité auprès des investisseuses et des investisseurs en Suisse: 34% des personnes interrogées ont placé de l’argent dans des ETF. Pourtant, les ETF offrent plusieurs avantages, comme l'explique Dan Urner, rédacteur chez moneyland.ch: «Les ETF permettent d'investir de l’argent de manière diversifiée et à moindre coût dans de nombreuses actions différentes simultanément. Cela réduit le risque de perte à long terme».

Autre aspect qui retient l’attention: avec 32%, les fonds gérés de manière active sont à peine moins populaires que les ETF. «Pourtant, les frais des fonds gérés activement sont en général nettement plus élevés que ceux qui sont facturés pour les fonds à gestion passive», poursuit Dan Urner. «Il est rare que la gestion active du fonds parvienne à battre le marché à long terme», ajoute-t-il.

Pour les ETF également, on constate de grands écarts selon la fortune détenue par différents groupes de la population: environ 60% des personnes disposant d'une fortune de 500’000 francs et davantage ont investi dans des ETF, contre 20% seulement des gens ayant une fortune inférieure à 20’000 francs.

Compte privé et compte d’épargne en tête

Le compte privé est la forme d’investissement la plus répandue - même s’il ne s’agit pas à proprement parler d’une forme de placement classique. En effet, 91% des personnes interrogées ont indiqué avoir déposé au moins une partie de leur argent sur un compte privé. Le compte d'épargne se place en deuxième position avec 84%, et cela même si les avoirs qui y sont déposés sont généralement mieux rémunérés que sur un compte privé. «Beaucoup de clientes et de clients de banques ne connaissent pas la différence entre un compte privé et un compte d’épargne», constate Benjamin Manz. «Le compte privé convient surtout comme compte salaire pour les paiements quotidiens, mais pas en tant que placement financier», explique-t-il. 35% des personnes interrogées ont même déclaré avoir placé une grande partie de leur fortune sur leur compte privé.

L’attitude prudente des Suissesses et des Suisses en matière de placements se reflète également dans la popularité dont bénéficie l’argent liquide, et cela bien que seule une minorité des sondés indique détenir la majeure partie de sa fortune en espèces. 67% des participants à l’enquête ont déclaré conserver des billets de banque et des pièces de monnaies à la maison. 31% des personnes sondées conservent de l'argent liquide dans leur coffre-fort.

Les gens évitent les risques en matière de prévoyance

Les gens en Suisse accordent une grande importance à la prévoyance vieillesse - et sont en général peu enclins à prendre des risques dans ce domaine. Les fonds de prévoyance 3a et d’autres solutions de titres sont moins populaires que les comptes d'épargne 3a: en effet, 47% des personnes interrogées placent leur argent dans des solutions de titres 3a. En comparaison, 62% des sondés ont de l'argent sur un compte d’épargne 3a.

Le Bitcoin gagne en popularité

Compte tenu de l'aversion envers le risque de nombreux investisseuses et investisseurs, il peut apparaître surprenant que les crypto-monnaies aient désormais trouvé leur place dans de nombreux portefeuilles en Suisse. En effet, 26% des personnes interrogées ont déclaré détenir des Bitcoins. De même, 26% des personnes sondées détiennent d'autres crypto-monnaies. 12% des participants à l'enquête ont même investi une grande partie de leur fortune dans le Bitcoin. Pour les autres crypto-monnaies, cette proportion est de 11%. «Les crypto-monnaies sont devenues mainstream. Pour autant, cela ne les rend pas moins risquées en tant que placement financier», fait remarquer Dan Urner.

De même, l’or, qui depuis toujours populaire en tant que protection contre l'inflation, fait également partie du portefeuille de placement de certaines Suisses et de certains Suisses. 30% des personnes interrogées ont déclaré avoir placé au moins un peu d'argent dans l’or. Par ailleurs, 24% des personnes sondées ont déclaré avoir investi dans des métaux précieux autres que l’or.

Les femmes sont plus réticentes à investir que les hommes

«En Suisse, placer de l’argent continue d’être une affaire d’hommes – c’est ce qui ressort également du sondage actuel de moneyland.ch», observe Benjamin Manz. Pour toutes les formes de placement, les hommes ont été plus nombreux que les femmes à déclarer avoir investi au moins un peu d’argent. La différence est particulièrement marquée en ce qui concerne les actions suisses: 45% des hommes détiennent des actions d’entreprises suisses dans leur portefeuille, contre seulement 26% pour les femmes. L’écart s’élève ainsi à pas moins de 19 points de pourcentage. L’écart entre hommes et femmes est également important en ce qui concerne les actions étrangères (différence de 15 points de pourcentage) et les ETF (14 points de pourcentage).

Tableau 2: Vue d’ensemble des placements selon les genres

Type de placement Femmes Hommes
Compte privé 90% 92%
Compte d'épargne 82% 85%
Argent liquide à domicile 64% 70%
Compte d'épargne 3a 61% 63%
Caisse de pension 60% 67%
Fonds de prévoyance / solution de titres 3a 43% 50%
Assurances vie 36% 41%
Immobilier 33% 43%
ETF 27% 41%
Argent liquide déposé dans le casier 27% 35%
Actions suisses 26% 45%
Fonds gérés activement 26% 38%
Actions étrangères 24% 39%
Or 24% 35%
Obligations 22% 33%
Bitcoin 21% 31%
Obligations de caisse 21% 29%
Autres métaux précieux 21% 27%
Autres crypto-monnaies 21% 31%
Fonds indiciels (OTC) 20% 31%
Art 20% 25%
Produits structurés 19% 30%
Forex (monnaies étrangères) 16% 24%
Crowdlending / P2P-Lending 15% 22%
CFD 15% 23%

 

Les gens qui habitent en Suisse romande moins enclins à investir

Les personnes habitant en Suisse romande sont moins enclines à investir que les gens qui résident en Suisse alémanique. A l'exception de l'immobilier et des assurances-vie, toutes les formes de placement qui ont fait l’objet du sondage sont plus populaires en Suisse alémanique qu’en Suisse romande. La différence est par exemple particulièrement marquée en ce qui concerne les actions suisses: alors que 39% des Suisses alémaniques déclarent investir dans des actions helvétiques, ils ne sont que 27% en Suisse romande.

Tableau 3: Vue d’ensemble selon les régions linguistiques

Type de placement Suisse alémanique Suisse romande
Compte privé 92% 90%
Compte d'épargne 86% 77%
Argent liquide à domicile 70% 59%
Compte d'épargne 3a 65% 55%
Fonds de prévoyance / solution de titres 3a 49% 41%
Actions suisses 39% 27%
Assurances vie 39% 39%
Immobilier 38% 39%
ETF 36% 28%
Actions étrangères 34% 27%
Fonds gérés activement 33% 30%
Argent liquide déposé dans un casier 32% 27%
Or 31% 26%
Obligations 28% 26%
Fonds indiciels (OTC) 27% 22%
Bitcoin 27% 23%
Autres crypto-monnaies 27% 23%
Autres métaux précieux 26% 20%
Produits structurés/td> 26% 22%
Obligations de caisse 26% 23%

 

Pour en savoir davantage:
Tableaux de l’étude (PDF)
Placer de l’argent en Suisse

Rédacteur Dan Urner
Dan Urner est rédacteur chez moneyland.ch.
Demandez maintenant sans engagement

Gérants de fortune suisses

Digital Private Banking

volt by Vontobel

  • Accès aux experts en placement de Vontobel

  • Produits d'investissement à choisir individuellement

  • Information sans engagement

Robo advisor

Bank CIC cleverinvest

  • Gestion de fortune numérique

  • Frais forfaitaires de 0,5%

  • A partir de CHF 1000

Gestion de fortune numérique

PostFinance E-Gestion de fortune

  • Gestion de fortune numérique

  • A partir de 5000 CHF

  • Ouverture directe possible

Demandez maintenant sans engagement

Choix de gestionnaires de fortune numériques

Robo advisor

True Wealth

  • BLKB comme banque de dépôt

  • Frais forfaitaires à hauteur de 0,5% - 0,25%

  • Compte de test gratuit

Robo Advisor

Clevercircles

  • Gestion de fortune numérique

  • Une offre de la Banque CIC

  • Compte de test gratuit

Gestion de fortune numérique

Selma

  • Assistance financière numérique

  • Plan d’investissement gratuit

  • Compte démo gratuit

Plateformes de trading

Courtiers avec des frais bas

Courtier en ligne

Saxo Banque Suisse

  • Banque en ligne suisse

  • Prix avantageux

  • Taux d'intérêt élevés sur les comptes

Courtier en ligne

Cornèrtrader

  • Offre numérique

  • Pas de frais de garde pour les actions

  • Recherche et signaux de trading gratuits

Comparaison des courtiers de trading en ligne

Trouvez maintenant le courtier en ligne le moins cher

Comparer maintenant