Hedging

L’expression «hedging» dérive de l’anglais «to hedge», qui signifie en français «couvrir». Sur le marché des actions, le hedging est synonyme d’instrument de couverture ou de couverture du risque. En ce sens, la couverture est une stratégie d’investissement de nature conservatrice, compensant d’éventuelles pertes occasionnées à la Bourse. Les fonds de couverture (hedge funds), parfois considérés d’un œil critique, avaient initialement une fonction principalement de «préservation».

Diversifier son portefeuille est une possibilité de couverture qui a fait ses preuves. Plus les positions individuelles d’investissement sont indépendantes entre elles, plus le risque d’une perte sévère est moindre. Un portefeuille constitué d’actions suisses, de contrats à terme sur matières premières et d’investissements sur le marché de l’immobilier comporte au total moins de possibilités de pertes que les éléments du portefeuille considérés individuellement.

Chaque mesure continue d’être désignée comme couverture afin de s’assurer contre un certain risque lié aux prix. La transaction à couvrir est couplée à une autre transaction qui doit neutraliser le risque. Les stratégies de couverture sont fréquemment utilisées à des fins de compensation de fluctuations d’intérêts, de prix ou encore de taux de change. Ces processus de couverture sont généralement réalisés par le biais d’opérations à terme.

L’opération à terme sur devises constitue un exemple de couverture contre les fluctuations du taux de change. Un exportateur conclut une vente à terme au cours à terme actuel et se couvre ainsi contre des variations futures du taux. Il reçoit le prix au moment de la vente à terme et n’est pas concerné par d’éventuelles pertes de cours des devises. Il ne profite cependant pas d’éventuelles fluctuations positives des cours et ne peut par conséquent plus obtenir de gains à partir de son opération sur devises. Ce type de couverture peut être réalisé comme opération sur devises futures ou comme couverture avec contrats à terme comme opération boursière.

Le même principe est cependant également réalisable hors bourse par le biais de contrats de type forward. Lors de cette stratégie de couverture, les deux parties s’engagent contractuellement dans un cadre privé à maintenir les opérations à terme. Le prix d’une certaine matière première est ainsi défini, restant toujours le même au cours d’une période fixée. C’est l’acheteur qui tire profit de l’augmentation du cours du prix des matières premières, car il achète la matière première au prix fixé plus avantageux. Au contraire, c’est le vendeur qui tire profit de pertes du cours.

Comparez maintenant les prestataires de trading suisses

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 80 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.