primes 2019 ecarts evolution assurance maladie en suisse

Primes 2019: des écarts importants entre les caisses maladie

moneyland.ch, le service comparatif en ligne indépendant de Suisse, a analysé l’évolution des primes d’assurance maladie pour 2019.

Résultat: en moyenne, les primes augmenteront certes moins fortement qu’au cours des années précédentes. En fonction des caisses maladie, des cantons, du modèle et de la franchise qui ont été choisis, les primes varient toutefois considérablement et elles augmentent ou diminuent de plus de 40% dans certains cas.

moneyland.ch a analysé en détail la hausse des primes pour toutes les franchises, modèles et catégories d’âge en se basant sur environ 500'000 données relatives aux primes pour les années 2018 et 2019. L’enquête de moneyland.ch montre qu’en 2019 les primes augmenteront effectivement de 1,3% en moyenne pondérée, en tenant compte de toutes les caisses maladie, modèles, franchises et catégories d’âge.

En comparaison, la hausse des primes dans son ensemble avait atteint l’an dernier un niveau significativement plus élevé de 4,3%. La hausse plus modeste observée cette année en comparaison des années précédentes est attribuable, entre autres, au frein à la hausse des coûts mis en place. 

«La hausse plus modeste des primes observée cette année ne doit toutefois pas dissimuler le fait que celles-ci augmentent de manière prononcée pour beaucoup d’assurés», souligne Felix Oeschger, analyste chez moneyland.ch.

Choc des primes: certaines primes augmentent de 40%

«Les primes d’assurance maladie augmentent davantage que la moyenne pour les enfants, les adultes et les assurés qui ont choisi un modèle standard», ajoute Benjamin Manz, le directeur de moneyland.ch. Certaines primes d’assurance maladie bondissent même de 40% par rapport à l’an précédant – c’est par exemple le cas pour une prime du modèle HMO pour enfants de la caisse maladie Provita dans le canton d’Uri. De nombreux assurés adultes seront également confrontés à un choc des primes: ainsi, les primes pour les assurés adultes chez Provita avec une franchise de 2500 francs verront leurs primes augmenter de plus de 20% dans le canton du Valais.

Une réduction des primes pour les jeunes adultes allant jusqu’à 40%

En 2018, ce sont avant tout les jeunes assurés âgés entre 19 et 25 ans qui avaient été les plus touchés par la hausse des primes. Leurs primes avaient alors augmenté en moyenne de 4,7%, soit davantage que celles des adultes. Il n’est dès lors pas étonnant que les jeunes adultes se soient exprimés plus négativement cette année lors de la dernière enquête de satisfaction à propos des caisses maladie que les catégories d’âge plus élevées.

S’agissant des primes pour l’année 2019, les jeunes adultes verront pour la première fois leur fardeau être allégé en raison d’une décision prise par le parlement. Selon l’analyse de moneyland.ch, les primes d’assurance maladie des jeunes adultes diminueront de 14,9% d’après la moyenne pondérée. Cela correspond à une réduction de primes moyenne de 50 francs par mois pour atteindre un montant situé désormais à 286 francs par mois.

Dans certains cas spécifiques, la baisse des primes atteindra même jusqu’à 40% ou, en chiffres absolus, de plus de 100 francs par mois. C’est le cas pour les jeunes assurés qui ont opté pour une franchise de 2500 francs auprès de la caisse maladie Sanitas dans différents cantons.

Hausse des primes pour les enfants et les adultes?

Pour les enfants (catégorie d’âge allant jusqu’à 18 ans inclus), les primes d’assurance maladie augmentent de 2,9% en moyenne pondérée. En valeur absolue, les primes d’assurance maladie des enfants se renchérissent de 3 francs par mois, pour atteindre en moyenne 104 francs par mois.

Dans la catégorie d’âge des adultes (à partir de 26 ans), les primes d’assurances maladie augmentent de 2,8% en moyenne pondérée En valeur absolue, les primes d’assurance maladie des adultes se renchérissent de 10 francs par mois pour atteindre en moyenne 384 francs par mois en 2019.

Des hausses de primes différentes selon les cantons

Les habitants des cantons du Valais (augmentation de 3%) et de Neuchâtel (2,9%) subissent les plus fortes hausses des primes d’après la moyenne pondérée. Les assurés du canton d’Appenzell Rhodes-Intérieures (baisse des primes de 0,8%) et d’Uri (recul des primes de 0,7%) s’en sortent en revanche le mieux. Dans le canton de Zurich, la hausse moyenne des primes atteint 1,2%.

Les primes augmentent le plus pour le modèle standard

L’évolution des primes varie fortement en fonction du modèle de caisse maladie qui a été choisi. Les primes augmentent le plus fortement, toutes classes d’âge confondues, pour les assurés ayant un modèle standard qui voient leurs primes augmenter de 1,8%. Avec le modèle du médecin de famille, la hausse atteint en moyenne pondérée 1,4% (3,1% pour les adultes et les enfants mais baisse de 15,2% pour les jeunes adultes). Elle s’élève à 1,3% pour le modèle HMO (2,9% pour les adultes, 3,5% pour les enfants et -13,8% pour les jeunes adultes) tandis qu’elle atteint seulement 0,3% pour le modèle de télémédecine («telmed») (2% pour les adultes, 2,1% pour les enfants et -14,9% pour les jeunes adultes).

La hausse des primes varie selon les franchises

Alors que pour les adultes avec une franchise de 300 francs, les primes augmentent en moyenne pondérée de 2,7% pour atteindre environ 431 francs par mois, cette hausse s’élève également à 2,7% en 2019 pour ceux qui ont une franchise de 500 francs. L’augmentation est de 2,9% pour une franchise de 1000 francs, de 3,2% pour une franchise de 1500 francs, de 3,4% pour une franchise de 2000 francs tandis qu’elle atteint même 3,7% pour une franchise de 2500 francs.

Informations complémentaires:
Assurance maladie: comparatif des primes

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 80 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.