taux interet negatif suisse sondage 2021
Actualités bancaires

Comment la Suisse réagit aux taux d’intérêt négatifs

24 août 2021 - Raphael Knecht

Retirer son argent, clôturer son compte, investir dans des actions: que font les Suisses si leur capital sur le compte bancaire se voit appliquer des taux d’intérêt négatifs? Voilà ce qu’a découvert le service de comparaison en ligne moneyland.ch.

Les banques ne cessent d’abaisser leurs limites à partir desquelles elles appliquent des intérêts négatifs au capital qui se trouve sur les comptes privés et les comptes d’épargne. En effet, chez bon nombre de prestataires, les clients doivent payer à leur banque des taux d’intérêt pour des avoirs supérieurs aux CHF 100’000,-. La fin de la période de taux d’intérêt négatifs n’est pas en vue. Dans un sondage représentatif réalisé par moneyland.ch, 1500 Suisses révèlent comment ils ont réagi aux taux d’intérêt négatifs ou comment ils réagiraient s’ils en étaient touchés à l’avenir.

En cas de taux d’intérêt négatifs, la majorité de la population suisse (61 pour cent ) déclare vouloir déposer une partie de l’argent auprès d’une autre banque de manière à ne pas dépasser le seuil d’exonération des taux d’intérêt négatifs. Plus de la moitié (51 pour cent) envisageraient même de clôturer leur compte en raison des taux d’intérêt négatifs, ou l’ont déjà fait. La résiliation de la relation bancaire apparaît également comme l’une des mesures les plus fréquemment mentionnées (37 pour cent). De plus, 44 pour cent des sondés déclarent que, en cas de taux d’intérêt négatifs, ils verseraient leur argent dans le pilier 3a.

Mesure en cas de taux d’intérêt négatifs Suisse
S’informer par le biais de services de comparaison 61%
Transfert partiel vers une autre banque 61%
Résiliation du compte 51%
Versement dans le pilier 3a 44%
Résiliation de l’ensemble de la relation bancaire 37%
Investissement dans l’immobilier 34%
Investissement dans des solutions d’investissement de votre propre banque 28%
Placement dans des titres de la propre banque 28%
Déposer de l’argent dans le coffre-fort 25%
Placement en titres auprès d’une autre banque 25%
Garder de l’argent chez soi 23%
Investissement dans l’or 22%
Investir dans les crypto-monnaies 14%

 

Les mesures telles que garder de l’argent chez soi (23 pour cent) et investir dans des crypto-monnaies (14 pour cent) ou de l’or (22 pour cent) semblent plutôt rares. Mais en principe, les Suisses se montrent assez ouverts aux investissements: près de 56 pour cent des personnes interrogées citent au moins une forme d’investissement (immobilier, solutions d’investissement, titres, or, crypto-monnaies) comme possibilité de se prémunir contre les taux d’intérêt négatifs.

«Cela va tout à fait dans le sens des banques. Avec l’introduction des taux d’intérêt négatifs, les établissements financiers suisses veulent également inciter leurs clients à investir dans des solutions de placement. Pour les banques, c’est plus lucratif», explique Benjamin Manz, directeur général de moneyland.ch.

Les hommes sont plus réactifs

Ce sont surtout les hommes qui prennent les devants: presque toutes les mesures possibles sont citées avec une fréquence supérieure à la moyenne. L’écart entre les hommes et les femmes se révèle particulièrement important lorsqu’il s’agit d’investir sa fortune: 37 pour cent des hommes affirment avoir placé leur argent dans des titres de leur propre banque pour contrer les taux d’intérêt négatifs. Quant aux femmes, le chiffre n’est que de 20. Les femmes suisses se montrent aussi bien plus réticentes que les hommes suisses quand il s’agit d’investir dans d’autres solutions de placement ou dans de l’or.

Mesure en cas de taux d’intérêt négatifs Homme Femmes
S’informer par le biais de services de comparaison 65% 58%
Transfert partiel vers une autre banque 64% 57%
Résiliation du compte 55% 46%
Versement dans le pilier 3a 44% 43%
Résiliation de l’ensemble de la relation bancaire 41% 34%
Investissement dans l’immobilier 37% 31%
Investissement dans des solutions d’investissement de votre propre banque 33% 23%
Placement dans des titres de la propre banque 37% 20%
Déposer de l’argent dans le coffre-fort 26% 23%
Placement en titres auprès d’une autre banque 34% 17%
Garder de l’argent chez soi 24% 22%
Investissement dans l’or 28% 16%
Investir dans les crypto-monnaies 17% 11%

 

Moins de résiliations de compte de la part des jeunes

Lorsqu’il s’agit de mettre fin à leur relation bancaire, les jeunes de 18 à 25 ans sont particulièrement réticents. Il est vrai que plus d’un quart (27 pour cent) des répondants se déclarent favorables à cette mesure. Toutefois, ce chiffre est nettement inférieur à la moyenne de tous les groupes d’âge (37 pour cent).

D’autre part, environ un cinquième (21 pour cent) des jeunes participants à l’enquête déclarent vouloir investir ou avoir déjà investi dans des crypto-monnaies pour éviter les taux d’intérêt négatifs. Tous groupes d’âge confondus, cette option n’est envisagée que par 14 pour cent des Suisses, et seulement 7 pour cent des plus de 50 ans. «Les jeunes clients bancaires sont clairement plus ouverts aux nouveaux produits financiers comme le bitcoin», constate M. Manz.

Mesure en cas de taux d’intérêt négatifs 18-25 26-49 50-74
S’informer par le biais de services de comparaison 57% 61% 64%
Transfert partiel vers une autre banque 52% 61% 64%
Résiliation du compte 42% 55% 48%
Versement dans le pilier 3a 48% 52% 31%
Résiliation de l’ensemble de la relation bancaire 27% 42% 35%
Investissement dans l’immobilier 31% 38% 30%
Investissement dans des solutions d’investissement de votre propre banque 23% 27% 31%
Placement dans des titres de la propre banque 28% 27% 30%
Déposer de l’argent dans le coffre-fort 17% 25% 28%
Placement en titres auprès d’une autre banque 25% 28% 22%
Garder de l’argent chez soi 23% 26% 20%
Investissement dans l’or 14% 23% 24%
Investir dans les crypto-monnaies 21% 17% 7%

 

Plus de résiliations outre la barrière des Rösti

On observe également quelques différences régionales: les Suisses romands sont plus disposés à résilier leur compte (54 pour cent) ou même l’ensemble de leur relation bancaire (43 pour cent) que les Suisses alémaniques (respectivement 49 et 35 pour cent). En revanche, les personnes interrogées francophones se révèlent plus réticentes quand il s’agit d’investir dans des titres tels que des actions et des ETF.

Les personnes fortunées sont plus disposés à prendre des mesures

Les taux d’intérêt négatifs affectent généralement les clients bancaires qui détiennent un patrimoine important. Cela expliquerait pourquoi un grand nombre de personnes fortunées ont pris des mesures ou envisagent au moins de le faire: près de quatre cinquièmes (79 pour cent) des personnes interrogées qui possèdent une fortune de 300’000 francs suisses ou plus déclarent vouloir transférer ou avoir déjà transféré une partie de leur argent vers une autre banque pour contrer les taux d’intérêt négatifs. Les personnes aisées sont aussi plus enclines à résilier leur compte (59 pour cent) ou leur relation bancaire (44 pour cent).

De plus, une des stratégies courantes des personnes les plus fortunées pour contrer les taux d’intérêt négatifs consiste à effectuer des placements. En effet, les personnes disposant d’une fortune de plus de 300’000 francs sont nettement plus disposées à opter pour des titres et des solutions d’investissement proposées par les banques que les personnes moins aisées. En revanche, garder son argent chez soi ou le verser dans un pilier 3a ne fait que rarement partie des stratégies que les personnes plus fortunées choisissent pour se protéger contre les taux d’intérêt négatifs.

Mesure en cas de taux d’intérêt négatifs

jusqu’à

300’000 francs

à partir de

300’000 francs

S’informer par le biais de services de comparaison 61% 74%
Transfert partiel vers une autre banque 59% 79%
Résiliation du compte 51% 59%
Versement dans le pilier 3a 46% 41%
Résiliation de l’ensemble de la relation bancaire 37% 44%
Investissement dans l’immobilier 34% 43%
Investissement dans des solutions d’investissement de votre propre banque 27% 40%
Placement dans des titres de la propre banque 27% 48%
Déposer de l’argent dans le coffre-fort 25% 28%
Placement en titres auprès d’une autre banque 25% 41%
Garder de l’argent chez soi 25% 21%
Investissement dans l’or 23% 28%
Investir dans les crypto-monnaies 15% 14%

 

L’étude ne révèle non seulement que les personnes plus fortunées sont généralement plus enclines à agir. Les résultats montrent également que les Suisses plus aisés ont davantage tendance à utiliser des services de comparaison tels que moneyland.ch. pour se renseigner sur les taux d’intérêt négatifs. Près de trois quarts (74 pour cent) des personnes interrogées ayant une fortune de plus de 300’000 francs suisses indiquent vouloir utiliser ou avoir déjà utilisé de tels services en raison de la situation de taux d’intérêt négatifs. En moyenne, 61 pour cent des personnes en Suisse utilisent également des services de comparaison, indépendamment du patrimoine qu’ils ont constitué.

«Toute personne concernée par l’effet des taux d’intérêt négatifs appliqués aux avoirs en compte ferait bien de s’informer avant d’investir une partie de son argent dans des solutions de placement à la banque», recommande M. Manz. «Bien souvent, on trouve des solutions d’investissement plus favorables que celles proposées par sa banque principale – une comparaison en vaut donc la peine.»

Informations complémentaires:
Taux d’intérêt négatifs des banques suisses
Voici les causes réelles des taux d’intérêt négatifs sur les comptes bancaires suisses

Demandez maintenant gratuitement

Comptes bancaires avantageux

Compte bancaire gratuit

Yuh

  • Pas de frais de compte

  • Partenaire bancaire: Swissquote & Postfinance 

  • CHF 20 de crédit de trading avec le code «YUHMONEYLAND»

Banque numérique suisse

Alpian

  • Compte multi-monnaies avec carte Visa (CHF, EUR, USD, GBP)

  • Cours de devises étrangères avantageux

  • Bonus de bienvenue de 100 CHF

Compte privé en ligne

UBS key4

  • 50 points KeyClub comme cadeau de bienvenue

  • Compte privé en ligne avec carte de débit

Comparaison des paquets bancaires suisses

Trouvez maintenant l'offre bancaire la plus avantageuse

Comparez maintenant
Plateformes de trading

Courtiers avec des frais bas

Courtier en ligne

Saxo Banque Suisse

  • Banque en ligne suisse

  • Prix avantageux

  • Taux d'intérêt élevés sur les comptes

Courtier en ligne

Cornèrtrader

  • Offre numérique

  • Pas de frais de garde pour les actions

  • Recherche et signaux de trading gratuits

Rédacteur Raphael Knecht
Raphael Knecht était analyste et rédacteur spécialisé chez moneyland.ch. Depuis, il soutient occasionnellement la rédaction en tant que freelance.