Unité de décompte

Télécoms

«Unité de décompte» est un terme technique du secteur des télécoms. En termes simples, l’unité de décompte détermine la façon dont les fournisseurs arrondissent les montants facturés. Le terme «unité» fait ici référence au rythme de décompte des appels sur lequel se base la facture. Les différentes unités de décompte fixées permettent aux prestataires du secteur des télécoms d’augmenter leurs revenus de manière «cachée» sans que les clients ne s'en aperçoivent.

Ce que l'on appelle le «rythme de décompte» est très répandu. C'est également une pratique courante chez les prestataires du secteur des télécoms en Suisse. La durée de l'appel est arrondie au chiffre supérieur et facturée.

Les opérateurs télécoms indiquent généralement l’unité de décompte moyennant deux chiffres séparés par une barre oblique (par exemple, pour le «rythme de décompte 60/1»). Le premier chiffre indique généralement le nombre minimum de secondes facturées pour le premier intervalle de temps – le premier décompte. Le deuxième chiffre indique le rythme de décompte après le premier intervalle.

Dans de nombreux cas, les prestataires de télécoms en Suisse utilisent le rythme de décompte par minute (60/60). Cela signifie que toute minute ou minute entamée est facturée comme minute pleine. Exemple: un appel de 61 secondes est facturé avec un rythme de décompte de 60/60 comme un appel d'une durée de 120 secondes, soit 2 minutes. Si une minute coûte 8 centimes, cet appel coûtera donc 16 centimes. Dans le cas d'un rythme de décompte de 60/1, ce ne sont que 61 secondes qui seront facturées.

La règle est simple: Plus les intervalles de temps sont courts, plus la facturation est conviviale, car elle est décomptée de manière précise. Pour le consommateur, le rythme de décompte sur la base d’une seconde (1/1), où seules les unités téléphoniques effectives sont facturées, est le plus avantageux. Un rythme de décompte sur la base d’une minute (60/60), où la durée de l'appel est toujours arrondie aux 60 secondes suivantes, puis facturée, est moins avantageux pour le client. Dans ce cas, les clients paient toujours la minute pleine, même pour les minutes entamées.

Rarement, le décompte ne se fait pas sur une base d’unités de temps mais sur la base d’unités monétaires (par exemple, en centime). Depuis des décennies, l'opérateur télécom suisse Swisscom facture de nombreux appels sur la base d’un décompte par tranche de 10 centimes. Dans le cas d’un décompte par tranche de 10 centimes, le total des coûts est arrondi aux 10 centimes suivants. Exemple: avec un prix à la minute de 4 centimes, un appel de 61 secondes coûte 10 centimes. Tout particulièrement les appels courts reviennent bien plus chers.

Enfin, il existe des prestataires de télécoms qui arrondissent et facturent les appels simultanément sur la base d’unités de temps et monétaires.

Les comparatifs télécoms de moneyland.ch tiennent également compte des effets de l’unité de décompte. Le calculateur d’unité de décompte vous permet également de simuler différents types d’unités de décompte.

Plus d'informations:
Calculateur d’unités de décompte
Comparatif de téléphonie mobile

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 80 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.