todesfall versicherung vergleich

Comparaison des assurances en cas de décès

Quand les assurances en cas de décès en valent-elles la peine? L’article conseil de la rédaction Moneyland vous aide lors du choix de l’assurance appropriée.

Les assurances vie risque pur sont en principe différenciées des assurances vie épargne dans le système des assurances vie suisses. Diverses formes mixtes d’assurances risque et d’assurances épargne existent en plus de cela.

Les assurances vie risque pur suisses assurent les Suissesses et les Suisses contre les risques les plus pessimistes, tels qu’un décès ou une incapacité de gain. On parle également plus simplement d’une assurance en cas de décès ou d’une assurance risque en cas de décès dans le cas d’une assurance vie risque pur en cas de décès.

Assurances risque en cas de décès

Dans le cas de l’assurance en cas de décès, la personne «assurée» ne s’assure pas elle-même dans le sens habituel, mais au contraire son entourage. En d’autres mots: si la personne meurt pendant la durée de l’assurance, les personnes bénéficiaires perçoivent le montant assuré.

Une assurance en cas de décès peut par exemple empêcher que la famille propre tombe dans une catastrophe financière suite au décès de la mère ou du père. Elle permet également au conjoint ou à la conjointe de rembourser l’hypothèque ou d’autres crédits suite au décès du conjoint exerçant une activité lucrative.

La somme d’assurance que les personnes bénéficiaires perçoivent en cas de décès est définie au préalable dans la police. Des sommes entre 40’000 et 500’000 francs sont généralement à disposition selon le prestataire.

Capital d’assurance constant et dégressif

Selon le type du capital assuré, deux sortes d’assurances pluriannuelles sont différenciées en cas de décès.

La variante du capital d’assurance constant représente la première des options. Dans ce cas, les personnes bénéficiaires recevront le montant d’assurance convenu au moment du décès, indépendamment de l’âge. Le capital assuré reste identique pendant la durée complète du contrat. Cette variante est recommandée par exemple lorsque le besoin en argent des survivants ne va pas diminuer à première vue.

Dans un cas moins fréquent d’une somme d’assurance dégressive, les personnes bénéficiaires reçoivent moins de fonds de la part de l’assurance plus la personne assurée est âgée au moment du décès. Le capital assuré diminue au cours de la période d’assurance d’un montant chaque année jusqu’à ce que le capital assuré soit arrivé à zéro au terme de la période.

Exemple pour une somme d’assurance dégressive: au cours de la première année après la conclusion de l’assurance, les personnes bénéficiaires recevraient 200’000 francs, après 10 ans encore 100’000 francs et après la durée complète de 20 ans plus aucun montant.

Les primes de la variante avec la somme d’assurance dégressive sont meilleur marché que dans le cas d’une somme d’assurance constante. La variante avec une somme dégressive peut en valoir la peine par exemple dans le cas d’une deuxième hypothèque à amortir ou pour garantir une formation pour les enfants (dans les deux cas, les montants nécessaires diminuent avec l’âge).

Assurance en cas de décès: primes

Les primes à verser sont dépendantes de divers facteurs: âge, sexe, rythme de vie et état de santé de la personne assurée (fumeur ou non-fumeur, poids relatif à la taille), durée ainsi que montant et type de la somme d’assurance.

L’assurance calcule pour cela la probabilité de décès moyenne approximative; plus la probabilité est élevée, plus la prime l’est aussi. Dans le cas de la somme assurée, la règle suivante s’applique de manière analogue: plus la somme à verser est élevée, plus la prime à payer l’est aussi.

Étant donné l’augmentation de la probabilité de décès avec l’âge, la prime augmente également en règle générale avec celui-ci lors de la conclusion d’une assurance en cas de décès. Au cours de la durée d’assurance, la prime reste constante dans le cas des assurances pluriannuelles, puisque les assureurs procèdent à un calcul mixte pour le risque sur la durée totale.

Assurances annuelles et pluriannuelles en cas de décès

Dans le cas des assurances dites annuelles, la prime est au contraire nouvellement fixée pour chaque année selon le risque, et augmente généralement avec l’âge de la personne assurée. Pour les personnes plus jeunes, des assurances annuelles peuvent constituer une variante à prix abordable. Celui qui désire s’assurer à long terme est en général mieux desservi avec une assurance pluriannuelle comprenant une prime constante.

Primes meilleur marché grâce aux excédents

En plus de la prime brute annoncée, certains prestataires d’assurance présentent également une prime nette possible. Celle-ci contient en plus une variante de primes meilleur marché grâce aux excédents de primes à venir, par exemple en raison d’une nouvelle évaluation de risque plus adaptée de la personne assurée. Ces primes nettes sont cependant sans garantie et ne conviennent donc que partiellement au comparatif de coûts.

Primes plus chères pour les «mauvais» risques

Les fumeurs ont en moyenne une probabilité de décès plus élevée que les non-fumeurs, raison pour laquelle les primes des assurances vie pour les fumeurs sont également plus élevées. Les assureurs individuels offrent même des assurances séparées en cas de décès pour les non-fumeurs et les fumeurs. D’autres caractéristiques peuvent être considérées par les assureurs pour fixer les primes, telles l’indice de masse corporelle (IMC, Body Mass Index BMI) par exemple.

Pilier 3a ou 3b?

Selon le produit d’assurance, les assurances en cas de décès se concluent soit par le biais du pilier 3a lié ou par la prévoyance 3b flexible. La variante par le biais du pilier 3a a l’avantage de permettre la déduction des montants versés du revenu imposable.

Selon la loi, vous pouvez pourtant uniquement indiquer la famille la plus proche comme personnes bénéficiaires. Avec le pilier 3b, vous avez au contraire la possibilité de faire également bénéficier des parents éloignés ou des personnes sans lien de parenté après votre décès.

Comparatif des assurances en cas de décès

Les différences de primes entre les divers prestataires sont considérables et peuvent valoir rapidement plus de 10’000 francs pour des périodes plus longues. Un comparatif en vaut donc la peine.

Le comparatif des primes des assurances en cas de décès sur moneyland.ch est le plus précis de son type en Suisse; il est en mesure de calculer individuellement les primes par rapport à l’âge, à la durée et à la somme d’assurance. A cet effet, plus de 100’000 données de primes sont évaluées.

Assurances mixtes en cas de décès

Les assurances en cas de décès se concluent auprès de certaines assurances en liaison avec les assurances de capitaux ou d’épargne. La prudence est ici de rigueur: une telle forme mixte n’est que rarement recommandable et peut être onéreuse pour la personne assurée dans des cas défavorables.

Informations complémentaires:
Comparatif interactif d’assurances vie en cas de décès
Assurances en cas de décès: conseils

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.