caisses de pension capital ou rente suisse moneyland ch

Caisses de pension: capital ou rente?

Découvrez ci-après dans le guide indépendant de moneyland.ch tout ce qu’il faut savoir à propos du retrait du capital de la caisse de pension à la retraite.

Au moment de la retraite, vous avez la possibilité de vous faire verser l’entier du capital de la caisse de pension, une partie seulement ou pas du tout. Selon les caisses de pension, il est aussi possible que vous ne puissiez vous faire verser qu’une partie de l’avoir de vieillesse que vous avez économisé.

Plus la part en capital versée au moment de la retraite est élevée, plus faible sera la rente octroyée par la caisse de pension durant le reste de votre vie. A la question de savoir si vous devriez retirer une part du capital - et si oui dans quelle proportion - au moment de la retraite va dépendre de différents facteurs. Nous présentons ci-après les onze facteurs qui ont le plus d’influence dans ce domaine.

Il est possible de calculer l’influence de plusieurs de ces facteurs à l’aide du calculateur des caisses de pension sur le sujet capital ou rente de moneyland.ch. Il s’agit du calculateur le plus complet de ce type. Il permet même la simulation de retraits partiels du capital.

1. Espérance de vie

Plus vous vivez longtemps, plus il vaudra la peine en général d’opter pour la perception d’une rente plutôt qu’un versement en capital. La raison en est simple: plus la part en capital que vous retirez au moment de la retraite est importante, plus faible sera la rente versée par votre caisse de pension. Une rente vous est versée jusqu’à la fin de votre existence de manière régulière et avec un montant identique.

L’avoir de vieillesse perçu au moment de la retraite est, lui, en revanche limité et il va être le plus souvent épuisé au fil des années. Ce que l’on appelle l’âge d’équilibre (ou «break even») décrit le point à partir duquel vous vous en sortez mieux financièrement avec une rente plutôt qu’avec un retrait de capital. A l’aide du calculateur des caisses de pension, vous pouvez déterminer quel est cet âge limite.

2. Taux de conversion

Le taux de conversion détermine combien la rente de votre caisse de pension par année sera élevée à l’avenir. Plus le taux de conversion est élevé, plus la perception d’une rente en vaudra la peine. Selon la loi, le taux de conversion obligatoire s’élève actuellement à 6,8% pour la partie obligatoire du capital. S’agissant de la part surobligatoire, rien n’est en revanche prescrit. Le taux correspondant à la part surobligatoire est en général plus bas. Certaines caisses de pension fixent aussi un taux de conversion mixte.

Le moment de l’entrée en retraite peut aussi avoir une influence: en cas de pré-retraite, le taux de conversion sera abaissé, tandis qu’il peut être augmenté dans le cas d’une retraite plus tardive.

Exemple: avec un taux de conversion de 5% et un avoir de vieillesse de 500'000 francs auprès de la caisse de pension, vous recevrez chaque année une rente à hauteur de 25'000 francs jusqu’à la fin de votre vie.

3. Coûts de la vie

Avant de décider si vous souhaitez vous faire verser un certain montant de votre caisse de pension, vous devriez établir une vue d’ensemble des coûts de la vie correspondant à votre situation. Réfléchissez à combien s’établiront seront vos dépenses après votre retraite, par mois ou par année. Les coûts ainsi estimés devront être couverts par vos revenus. Après votre retraite, vos revenus comprendront, outre la rente de votre caisse de pension, aussi celle de l’AVS ainsi que d’éventuels revenus provenant de vos capitaux ou d’autres recettes complémentaires.

4. Flexibilité contre sécurité

En optant pour un retrait du capital, vous pouvez disposer vous-même de l’avoir de vieillesse que vous avez retiré. Vous pouvez aussi décider vous-même comment vous allez le placer et quand vous allez l’utiliser. Ce n’est pas le cas si vous optez pour une rente: dans ce cas, vous recevrez chaque année une rente d’un montant défini à l’avance de la part de votre caisse de pension.

Inconvénient d’une rente: beaucoup de caisses de pension n’adaptent pas le montant de la rente, même lorsqu’il y a de l’inflation. En outre, vous ne pouvez plus disposer de manière flexible du capital de votre caisse de pension.

Avantage d’une rente: dans l’idéal, vous avez la certitude que vous obtiendrez une rente fixe jusqu’à la fin de vos jours et vous n’avez plus besoin de vous occuper de la gestion de votre capital.

5. Besoin en capital

Si vous souhaitez utiliser le capital de la caisse de pension dans un but déterminé, comme pour financer la construction d’une maison ou pour amortir rapidement une hypothèque, le choix du retrait du capital s’impose. Le retrait complet du capital n’est toutefois à conseiller que si, après avoir épuisé votre capital, il vous reste encore un revenu suffisant pour assurer votre niveau de vie.

Observez aussi qu’il existe la possibilité de procéder à un retrait partiel du capital. Ainsi, vous pouvez profiter aussi bien de la perception d’une rente régulière que du retrait d’une partie de votre avoir de vieillesse au moment de la retraite. A l’aide du calculateur rente ou capital de moneyland.ch, vous pouvez aussi calculer les retraits partiels en montant absolu ou sous forme de pourcentage.

6. Héritage

Si vous optez pour un retrait de capital, vos bénéficiaires reçoivent, en cas de décès, la fortune restante que vous n’avez pas encore utilisée. Il en va différemment si vous choisissez une solution entièrement basée sur les rentes: dans ce cas, le capital de la caisse de pension qui n’a pas encore été utilisé revient en cas de décès à l’institution de prévoyance. Vos survivants ressortent les mains vides dans le cas d’une solution entièrement basée sur les rentes – à l’exception d’une rente pour orphelins, veufs et veuves. Ces rentes de survivants sont toutefois soumises à plusieurs conditions et peuvent, selon les situations, atteindre des niveaux très différents.

7. Rendements des placements

S’agissant du placement du capital retiré, le rendement, respectivement le taux d’intérêt, jouent un rôle décisif. Si vous anticipez à l’avenir un rendement élevé de vos placements, cela peut parler en faveur d’un retrait de capital. Dans le cas de la perception d’une seule rente, vous ne pouvez pas avoir d’influence sur le montant de la rente qui est fixe. Soyez toutefois attentif au fait que les formes de placement plus lucratives vont souvent aussi de pair avec un risque plus élevé. Le calculateur des caisses de pension prend aussi en considération le rendement attendu de vos placements.

8. Situation de la caisse de pension

Il existe une multitude de caisses de pension en Suisse qui se différencient fortement sur de nombreux points. Parmi ces derniers, il y a le degré de couverture qui est susceptible de varier selon les caisses de pension. En cas de faillite d’une caisse de pension, le fonds de garantie LPP va, certes, intervenir mais les prestations qu’il accorde sont toutefois restreintes. Dès lors, si vous n’êtes pas convaincus de la qualité de votre caisse de pension, cela parle plutôt en faveur d’un retrait de capital.

9. Impôt sur le versement du capital

En cas de retrait des avoirs de prévoyance, tout c’est le cas comme pour le capital provenant du 3a, des comptes de libre-passage et de la caisse de pension, il existe en Suisse un impôt spécial qui est prélevé lors du versement. Celui-ci est perçu une seule fois lors du retrait ainsi que sous la forme d’impôt cantonal, communal ou d’impôt direct de la Confédération. Cet «impôt de prévoyance» est, certes, plus faible que l’impôt sur le revenu mais il est également progressif.

C’est pourquoi il vaut la peine de retirer les éventuels avoirs de prévoyance issus du pilier 3a en plusieurs tranches et pas la même année que celle du retrait de la fortune de la caisse de pension. Le calcul de l’impôt sur le versement du capital peut varier en fonction de votre lieu de domicile. Plus l’impôt sur les prestations en capital est faible, plus le retrait du capital sera avantageux. Une autre règle s’applique aussi: plus le capital de la caisse de pension retiré est faible, plus les impôts sur le versement du capital seront bas également.

10. Impôts sur le revenu

Les impôts sur le revenu sont aussi dus après la retraite, étant donné que l’AVS et les rentes versées par les caisses de pension font également partie des revenus. Plus la rente de votre caisse de pension est élevée, plus les impôts sur le revenu le seront aussi. En cas de retrait partiel du capital au moment de la retraite, des impôts sur le versement du capital seront certes aussi à payer une fois - toutefois, en raison de la rente plus faible qui sera ensuite perçue, les impôts sur le revenu devant être payés chaque année par la suite diminuent aussi. Avec le calculateur capital ou rente de moneyland.ch, différentes situations sur le plan fiscal peuvent être calculées.

11. Impôts sur la fortune

Un impôt sur la fortune doit être payé chaque année sur le capital de la caisse de pension qui a été retiré au moment de la retraite. Les avoirs de la caisse de pension qui n’ont pas encore été retirés ne sont, eux, en revanche pas soumis à l’impôt sur la fortune. Cependant, les impôts sur la fortune s’appliquant au capital de la caisse de pension retiré n’ont qu’un faible poids en comparaison des impôts sur le revenu ou ceux prélevés lors du versement du capital. C’est seulement à partir d’une fortune très élevée que ces impôts peuvent atteindre une proportion substantielle.

Informations complémentaires:
Calculateur des caisses de pension: rente ou capital?

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.