cartes credit et prepayees suisses enquete 2017

Enquête de moneyland.ch sur les cartes prépayées et les cartes de crédit suisses

moneyland.ch a examiné les conditions des cartes de crédit et cartes prépayées suisses. Conclusion: les différences en termes de prestations et de frais sont considérables. Il y a eu, par rapport à l'année précédente, une augmentation de toute une série de frais.

Selon les résultats de l’enquête réalisée cette année par moneyland.ch, les cartes de crédit sont, après l’argent liquide, le moyen de paiement le plus populaire en Suisse. Plus de 40% de la population suisse possède même deux ou plusieurs cartes de crédit. Toutefois, un grand nombre de titulaires de cartes de crédit suisses ne se rendent toujours pas compte du coût engendré par l’utilisation de la carte de crédit.

Des différences de coûts significatives

Une fois de plus cette année, moneyland.ch a analysé plus de 150 cartes dans le cadre du comparatif le plus complet de cartes de crédit. Conclusion: en 2017 aussi, les différences de prestations et de coûts entre les cartes sont considérables. Pour un utilisateur occasionnel (utilisation occasionnelle de la carte en Suisse et à l’étranger, sans retraits d’espèces), les différences de coûts entre la carte la moins chère et la carte la plus chère se montent sur les deux premières années à presque 500 francs (sans les cartes de crédit Platinum). Pour les utilisateurs fréquents, le potentiel d’économie pour les deux premières années contractuelles s’élève même à 700 francs, voire presque 1700 francs si l’on inclut les cartes de crédit Platinum.

Augmentation des frais

Au fil des derniers mois et des dernières années, les prestataires de cartes de crédit suisses ont décidé une augmentation de toute une série de frais. C’est le cas notamment pour les transactions en francs suisses à l’étranger, les transactions en monnaies étrangères, les retraits d'espèces et les factures en format papier. Les prestataires justifient l’augmentation des frais, entre autres, par la baisse des soi-disant commissions d'interchange et les taux d'intérêt maximaux des cartes de crédit de 12%. Selon moneyland.ch, il faut s'attendre à de nouvelles augmentations à l’avenir.

Des différences de prestations considérables

Ce ne sont cependant pas uniquement les coûts effectifs mais également les prestations qui varient selon la carte choisie. De manière générale, plus le paquet de prestations d’une carte de crédit est vaste, plus celle-ci sera chère. Parfois, un coût plus élevé est même justifié. Toutefois, une carte de crédit incluant des prestations supplémentaires ne vaut la peine que si le titulaire de la carte compte vraiment utiliser les services proposés. Pour aider les utilisateurs à trouver la bonne carte, moneyland.ch a comparé et évalué 18 offres de prestations différentes, des points bonus, miles aériens et salons de l'aéroport aux services de conciergerie, en passant par les assurances voyage et les garanties de meilleur prix - les résultats sont disponibles sous forme interactive dans le comparatif interactif de cartes de crédit.

Comparaison des cartes les moins chères

Pour les utilisateurs occasionnels, la Supercardplus de Coop est, cette année, la moins chère (coût de 43,20 francs pour les deux premières années), suivie de la Migros Cumulus-Mastercard de Cembra Money Bank (53,95 francs). Aucune cotisation annuelle n’est prélevée, ni pour la Supercardplus de Coop ni pour la Migros Cumulus-Mastercard. De plus, les achats en Suisse sont gratuits avec ces deux cartes. La différence des frais entre les deux «cartes de crédit gratuites» est due cette année au cours moyen des monnaies étrangères légèrement plus élevé de la Migros Cumulus-Mastercard (établi sur la base de 20 cours de clôture), sachant que le cours peut changer quotidiennement.

Pour les utilisateurs fréquents, c’est la version Gold TCS Mastercard Gold (Cembra Money Bank) qui, cette année, est la plus avantageuse en raison de sa fonction Cashback (coût de 451,40 francs pour deux ans), suivie de la Supercardplus de Coop (457,25 francs), des cartes PostFinance Gold et standard et de la Migros Cumulus-Mastercard. En ce qui concerne l'utilisation à l’étranger, la Supercardplus de Coop est, en 2017, celle avec les charges les moins élevées (461,45 francs pour deux ans), suivie de la carte prépayée Energy Cornèrcard (512,75 francs), des cartes standard de PostFinance (515,45 francs) et de la carte Migros Cumulus (526,10 francs).

Comparaison des cartes prépayées

Pour chaque profil d’utilisateur il existe généralement une carte de crédit moins chère que la carte prépayée la plus avantageuse. Celui qui, malgré tout, ne voudrait pas renoncer à une carte prépayée, devrait se renseigner à l'avance sur les prix et les conditions. Car les cartes prépayées peuvent elles aussi présenter d’importantes différences de frais. Avec la carte prépayée la plus chère, un utilisateur occasionnel paie environ deux fois plus cher qu’avec la carte prépayée la moins chère (actuellement la carte prépayée Energy de Cornèrcard).

Des cartes avec Apple Pay et Samsung Pay

Apple Pay et depuis quelque temps aussi Samsung Pay sont maintenant disponibles en Suisse. Pour utiliser ces services, les titulaires des cartes nécessitent soit une carte de crédit soit une carte prépayée ayant conclu un accord de coopération avec Apple et Samsung. En Suisse, ce sont les émetteurs de Bonuscard (Apple Pay et Samsung Pay), Cornèrcard (Apple Pay et Samsung Pay), Swiss Bankers (Apple Pay et Samsung Pay) et Swisscard (Apple Pay). Celui qui règle ses achats avec Apple ou Samsung Pay doit payer les frais liés au paiement par la carte de crédit. Alors que les achats en Suisse sont gratuits, il faut compter avec des frais de carte de crédit pour des paiements effectués par le biais d’Apple ou de Samsung Pay à l’étranger. Outre des frais de traitement, il s’agit là de frais additionnels, cachés dans le cours de la monnaie étrangère.

Attention aux coûts élevés pendant les vacances

En vacances, il existe un certain nombre de pièges de coûts auxquels les détenteurs de carte de crédit doivent veiller. Les règles générales les plus importantes: tout d’abord, les utilisateurs de cartes de crédit devraient éviter de retirer des espèces avec leur carte. Pour le retrait d’espèces il convient d’utiliser une carte de débit (Maestro, V-Pay ou PostFinance) dont les frais sont inférieurs.

Ensuite, les Suisses à l’étranger devraient renoncer à la conversion dynamique de devises en francs suisses, c'est-à-dire payer toujours leur facture de carte de crédit dans la devise locale. Ces dernières années en particulier, le fait d’opter pour la devise locale gagne de plus en plus d'importance, étant donné que la plupart des cartes de crédit suisses exigent des frais de traitement pour les transactions effectuées en francs suisse à l’étranger.  

Et finalement, une autre règle de base pour les achats dans une monnaie étrangère à l’étranger: utiliser la carte de crédit pour les faibles montants et la carte de débit pour les montants plus élevés (généralement à partir de 100 à 200 francs).

Informations complémentaires:
Cartes de crédit: comparatif
Articles sur le thème des cartes de crédit
Utilisation de la carte de crédit: comparaison
Cartes de crédit: comparaison de la satisfaction des clients

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 80 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.