cinemas en suisse meilleurs tuyaux

Cinémas en Suisse: les neuf meilleurs tuyaux pour dépenser moins

Apprécier des films dans des cinémas est un loisir qui revient malheureusement plutôt cher en Suisse. En suivant les conseils ci-après, vous pourrez visionner davantage de films sans dépenser plus.

Les amateurs de cinéma en Suisse ont la chance de pouvoir profiter d’une vaste offre de films. Dans notre pays, il existe plus de 270 salles obscures qui proposent une incroyable diversité de programmes. Outre la production cinématographique helvétique locale et les «blockbusters» issus d’Hollywood, les cinéphiles peuvent aussi se réjouir de voir des productions françaises, italiennes, britanniques et allemandes.

Malgré cette offre très généreuse, les Suissesses et les Suisses ne se rendent en moyenne que deux fois par année dans un cinéma. Outre la concurrence croissante émanant de Netflix & Co., les prix d’entrée élevés peuvent aussi avoir leur part de responsabilité à cette situation. moneyland.ch a rassemblé ci-après neuf conseils pour dépenser moins – conformément à la devise: davantage de cinéma pour moins d’argent!

1. Utiliser les programmes de fidélisation

Utiliser les avantages des programmes de fidélisation de la clientèle est l’option qui vient le plus rapidement à l’esprit afin de ménager son portemonnaie. Beaucoup de cinémas de petite ou grande taille en Suisse proposent des programmes de fidélisation. Les plus grands exploitants de salles mettent à disposition des cartes à prépaiement permettant d’obtenir des rabais lors de l’achat de billets.

Sur le site «Kinokarte.ch», vous pouvez, par exemple, obtenir un rabais de cinq francs lors de l’achat de chaque billet dans les cinémas Arthouse, Riffraff ou Houdini à Zurich, tout comme au Bourbaki à Lucerne.

En Suisse romande, «Ciné Pass» peut être obtenu en payant une taxe unique de 30 francs. Il donne droit, moyennant dix francs supplémentaires par film, à des entrées dans huit cinémas à Genève. L’«ARENA-Card», qui ne doit être payée qu’une seule fois pour un coût de 40 francs, permet d’acheter des billets pour 13 francs l’unité dans les cinémas affiliés (Sihlcity à Zurich, La Praille à Genève et divers autres endroits). Elle inclut aussi des places dans des clubs.

La chaîne Kitag Cinemas, qui exploite plus de 20 cinémas à Bâle, Berne, Bienne, Lucerne, Saint-Gall, Winterthour et Zurich, propose la «Carte Bleue» pour un montant annuel de 20 francs. Avec celle-ci, vous pouvez acquérir des billets pour 13 francs l’unité et vous obtenez de surcroît une réduction de 10% sur les articles en kiosque.

2. S’abonner à la carte annuelle

Souscrire à une carte annuelle peut être sensé pour les personnes qui fréquentent assidument les salles obscures. Beaucoup de cinémas en Suisse proposent de telles cartes pour un montant compris entre 300 et 500 francs par an.

Par exemple, le «Pathé Pass», valable pour les cinémas Pathé, offre un accès illimité à toutes les projections pour 480 francs par an. En comparaison, pour un adulte, le simple billet d’entrée au Pathé Westside à Berne coûte déjà 19,50 francs. L’abonnement illimité «Ciné.viel» revient également à 480 francs par an, alors qu’une entrée unique coûte 18 francs. La carte annuelle du cinéma Rex à Berne coûte 300 francs (500 francs pour un abonnement valable pour deux personnes), alors qu’un billet unique coûte 17 francs.

A l’évidence, vous en avez beaucoup plus pour votre argent en achetant une carte annuelle. Toutefois, sa valeur dépendra du nombre de fois que vous vous rendez dans une salle obscure et de la variété des films qui sont projetés chaque mois par un cinéma.

3. Faire du lundi son jour du cinéma

Pour les personnes qui aiment profiter de leur week-end, c’est une habitude à prendre. Mais si vous souhaitez économiser de l’argent, il vaut la peine de réserver le lundi comme son jour pour aller au cinéma. Beaucoup de salles obscures suisses accordent en effet un rabais de l’ordre de 20% sur le prix d’entrée le lundi.

4. Profiter des rabais accordés par les banques et les médias

Beaucoup de gens l’ignorent: si vous avez un compte bancaire en Suisse, il se peut bien que vous ayez droit à des rabais sur les entrées de cinémas. Par exemple, les clients de la Banque Cantonale de Zurich (ZKB) peuvent aller voir des films dans les cinémas Arthouse au prix de 15 francs la place, au lieu des 25 francs requis habituellement. Les abonnés de la Neue Zürcher Zeitung (NZZ) et les clients de la ZKB obtiennent un rabais de 10 francs sur la «Kinokarte.ch».

5. Utiliser les avantages accordés aux membres

En Suisse, de nombreux employeurs, des fédérations et des associations ont conclu des partenariats avec des cinémas et offrent des rabais à leurs membres sur les prix des billets. Ainsi, les employés et les retraités de Roche inscrits au programme «Entrez!» obtiennent des réductions sur le prix des entrées dans différents cinémas. Les membres de l’union des commerçants de Berne (Kaufmännischer Verband Bern) obtiennent quatre fois par an un bon supérieur à cinq francs. Vérifiez si vous pouvez profiter de tels rabais par le biais de votre employeur ou de votre affiliation.

6. Echanger les points de fidélité

De nombreuses banques ou commerces de détail vous donnent la possibilité d’échanger les points bonus ou de fidélité, obtenus lorsque vous utilisez votre carte de crédit ou de fidélité, contre des bons de réduction pour aller dans les cinémas. Les utilisateurs du programme Cumulus de Migros peuvent, par exemple, échanger un coupon Cumulus de 5 francs contre un bon d’une valeur de 10 francs dans un cinéma Pathé. Les membres du programme Keyclub d’UBS peuvent aussi échanger leurs points contre des bons «ProCinema», acceptés dans la plupart des cinémas helvétiques.

7. Profiter des rabais accordés aux étudiants

Beaucoup de cinémas accordent des rabais aux étudiants. Les détenteurs d’une «Stucard», la carte de débit des banques cantonales pour les étudiants, bénéficient de rabais compris entre deux et six francs auprès de nombreux cinémas. En Suisse allemande, les étudiants membres du programme «Legi-Rabatt» ont droit à des réductions allant de deux à six francs par film auprès de nombreux cinémas alémaniques.

8. Voir des films bon marché grâce à la CarteCulture

Les gens qui ne disposent que d’un faible revenu peuvent, selon les circonstances, faire une demande pour obtenir la CarteCulture. Il s’agit ici d’une initiative de Caritas pour rendre accessibles les manifestations culturelles aux personnes qui ne nagent pas sur l’or. La CarteCulture donne droit à des réductions dans une quarantaine de cinémas en Suisse. Les rabais se situent à une proportion de 20 à 50% sur le prix d’entrée régulier.

9. Profiter des clubs cinématographiques

Quelques cinémas en Suisse sont gérés par leurs membres sous la forme d’un club. L’adhésion à un club n’est bien sûr pas appropriée pour toutes les personnes qui vont au cinéma. Toutefois, si vous êtes intéressés au genre des films proposés par de tels clubs, adhérer peut en valoir la peine. Normalement, les clubs cinématographiques exigent une cotisation annuelle de membre. En échange de celle-ci, vous pouvez aller voir tous les films projetés, gratuitement ou pour un montant symbolique.

Informations complémentaires:
Cartes de crédit

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.