vergleichsdienste im vergleich
Les services comparatifs existent depuis déjà un certain temps. Des nouveaux prestataires désirent apporter un souffle de dynamisme dans la branche.

Il existe maintenant des services comparatifs depuis déjà plus de 20 ans. Il existe déjà des milliers de services comparatifs de tout type au niveau mondial, et parmi ceux-ci des centaines de sites comparatifs rentables.

Moneysupermarket en Grande-Bretagne représente l’un des premiers sites comparatifs, et désormais l’un des plus fréquentés; de nombreux autres sites sont manifestes en Grande-Bretagne.

En Allemagne également, quelques-uns des sites comparatifs les plus fréquentés au niveau mondial sont actifs, parmi ceux-ci Check24 (créé en 1999), Verivox (créé en 1998) et Biallo (créé en 1999).

L’élément commun à ces services comparatifs traditionnels actifs à l’étranger et sur le territoire suisse est qu’ils comparent «tout ce qui est possible d’être comparé».

Exprimé en volume d’affaire au niveau mondial, les assurances automobiles représentent le marché le plus lucratif pour les sites Internet comparatifs. Beaucoup d’autres domaines sont toutefois également comparés, comme l’électricité, les voyages, les produits relatifs aux télécommunications, l’immobilier, les véhicules, les appareils électroniques et même les bons-cadeau.

Modèle d’entreprise de services comparatifs

Le modèle d’entreprise des services comparatifs nationaux et internationaux est aussi relativement unifié. En règle générale, les outils de comparaison sont gratuits pour les utilisateurs.

A cet effet, les prestataires de produits dédommagent les sites comparatifs par clic (de manière similaire à Google, mais sans procédure de mise aux enchères), par lead (dédommagement pour une demande de contact) ou par conclusion d’une affaire (c’est-à-dire lors d’un achat ou d’un contrat).

Pour la plupart d’entre eux, le modèle d’entreprise de la publicité en ligne s’ajoute à cela (de manière similaire aux portails médias). Ici, la facturation fonctionne en règle générale sur la base du nombre d’insertions («impressions»).

Critique par rapport aux services comparatifs conventionnels

Les services comparatifs en Suisse et à l’étranger sont régulièrement critiqués par rapport à leur manque de transparence, et cela souvent à juste titre. Certains services comparatifs sont aussi connus pour leur grave bafouement des notions de neutralité et d’indépendance.

Seuls les produits pour lesquels un dédommagement est reçu de la part des prestataires sont par exemple indiqués sur les pages de résultats. Pour cette raison, les hypothèques en ligne ne sont par exemple pas visibles sur la plupart des comparatifs d’hypothèques en Suisse.

Un autre point sujet à la critique réside en l’absence de précision des résultats. Les services comparatifs conventionnels indiquent souvent les résultats simplement, sans véritablement recourir aux calculs.

Sans calculs étendus des coûts globaux, il peut pourtant s’avérer que des pommes soient comparées à des poires et que le consommateur choisisse finalement un produit lui coûtant en fin de compte plus cher que l’indique le service comparatif.

Les produits bancaires et d’assurances sont justement structurés en partie de manière complexe et sont trop simplifiés par les sites comparatifs traditionnels.

moneyland.ch en tant que service comparatif 2.0

Le service comparatif suisse des finances moneyland.ch a été fondé en 2013, avec l’objectif de moderniser la branche des services comparatifs et d’innover autant au niveau technologique que du point de vue du contenu.

moneyland.ch ne représente donc pas un «magasin général», mais se focalise plutôt sur des comparatifs dans le domaine des banques et des assurances.

Avec succès: moneyland.ch a établi de nouveaux standards qualitatifs dans de nombreux domaines de la finance. moneyland.ch est ainsi déjà perçu par les experts comme un service comparatif suisse de premier plan dans le domaine des finances.

Que fait mieux moneyland.ch par rapport aux autres services comparatifs?

Alors que son modèle d’entreprise est comparable aux modèles d’autres services comparatifs, une série de caractéristiques spécifiques est présente chez moneyland.ch. Quelques-unes de celles-ci sont énumérées ci-dessous:

  • Technologie: moneyland.ch a développé une technologie spécifique pour illustrer des produits comparés de la manière la plus étendue possible. A cet effet, plus de 2 500 000 données relatives à des produits sont évaluées au total.
     
  • Calculs: moneyland.ch dispose d’algorithmes intelligents spécialisés, qui illustrent également les structures complexes de produits et de coûts de manière correcte. De nombreux produits financiers et d’assurances sont donc calculés pour la première fois de manière correcte.
     
  • De nouvelles comparaisons: moneyland.ch a rendu comparable une série de domaines financiers qui n’étaient pas encore analysables interactivement en Suisse auparavant. Parmi ceux-ci font partie par exemple les domaines des paquets bancaires, les comptes d’entreprises, les comptes privés, le trading, le private banking ou les assurances complémentaires.
     
  • Evaluation: moneyland.ch effectue régulièrement une série d’évaluations complexes. Les utilisatrices et les utilisateurs peuvent ainsi classer les cartes de crédit, les assurances-voyage, les assurances de protection juridique et les assurances complémentaires selon de nombreux critères d’évaluation.
     
  • Garantie d’indépendance: moneyland.ch accorde une grande importance à la neutralité.
     
  • L’assistant financier numérique: avec Moneyguru, moneyland.ch lance le service comparatif de nouvelle génération, où l’utilisateur ne doit plus comparer par lui-même.

Des sites comparatifs jusqu’aux «decision engines»

Selon l’avis des experts, un bon conseil indépendant en finance et en assurances n’a pas lieu d’être aujourd’hui sans l’aide d’un ordinateur.

Plus le temps avance, plus les algorithmes de comparaison indépendants deviennent un instrument indispensable pour trouver les meilleurs produits adaptés aux besoins individuels et aux conditions des clients.

Plus le temps avance, plus les conseils «venant du cœur» ou ceux basés sur de fausses incitations monétaires appartiennent au passé.

A l’avenir, les algorithmes pourront eux-mêmes prendre en charge une partie du processus de conseil. Formulé autrement: avec le service comparatif du futur, l’utilisateur ne doit plus chercher ou comparer par lui-même. Moneyguru de moneyland.ch offre précisément cela.

Par analogie à un «Search Engine» (moteur de recherche), on parle ici d’un «decision engine», qui prend une partie des décisions à la place de l’utilisateur.

Pour plus d'informations:
Vers tous les comparatifs

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.