cyber assurances particuliers

Cyber-assurances pour les particuliers

De plus en plus d’assureurs suisses offrent une assurance Internet pour les particuliers. Mais les cyber-assurances valent-elles leur argent? Découvrez maintenant dans le guide suivant de moneyland.ch tout ce qu’il faut savoir sur les cyber-assurances.

La vie quotidienne en Suisse est de plus en plus numérique. Les assureurs suisses ont reconnu la tendance et offrent maintenant aux particuliers ce que l'on appelle les cyber-assurances ou assurances Internet qui couvrent les risques liés à la cyber-criminalité.

En Suisse, les cyber-assurances sont actuellement proposées par Allianz, AXA, Bâloise, Generali, Groupe Mutuel et Mobiliar. En principe, l’assurance Internet est plutôt conclue en complément à une assurance ménage (chez Allianz, Generali et la Mobilière) ou à une assurance de protection juridique (chez AXA). AXA, Bâloise et Groupe Mutuel proposent la cyber-assurance sous forme d’assurance individuelle.

Quels sont les sinistres couverts par les cyber-assurances?

La somme assurée, les exclusions de garantie et les prestations varient en fonction de la police d'assurance et de l'assureur. Toutefois, de nombreuses cyber-assurances suisses couvrent les quatre cas de sinistres suivants:

1. Pertes de données

Certaines cyber-assurances suisses prennent en charge les frais de récupération des données sur les disques durs endommagés des ordinateurs personnels et d'autres appareils tels que les smartphones - par exemple en cas de piratage ou d’infection par un logiciel malveillant.  Selon l’assureur, la participation aux frais de récupération des données se situe entre CHF 5000 (la Mobilière) et CHF 20'000 (Bâloise) - après déduction de toute franchise.

L’assurance ne peut cependant pas garantir la récupération de vos données. Notez que certaines compagnies d'assurance n'acceptent que leurs entreprises partenaires pour la récupération des données.

2. Usurpation d'identité

Un grand nombre de cyber-assurances couvrent la perte financière encourue dans le cas de transactions frauduleuses qui utilisent les données personnelles. Parmi ces sinistres, on peut citer l'utilisation abusive de cartes de crédit et d'autres cartes de paiement ou des transactions financières privées effectuées en votre nom. La participation consentie dépend de l’assurance. Certaines polices excluent explicitement les pertes financières dans le cadre de services bancaires en ligne et mobiles. Il vaut donc la peine d'examiner attentivement les CGA à l'avance.

3. Sinistres dans le cadre du commerce en ligne

Certaines cyber-assurances, comme celle de Allianz, offrent non seulement des services de protection juridique, mais également une protection des achats en ligne. Dans ce cas, les dommages, les erreurs de livraison ou la non-livraison des marchandises commandées sur Internet sont indemnisés. Ici aussi, la couverture est limitée - chez Allianz, par exemple, à un maximum de CHF 10'000.

4. Atteintes à la personnalité

Dans le cas d’atteintes à la personnalité sur Internet comme, par exemple, le harcèlement en ligne ou la diffamation, certaines assurances couvrent les frais d’un traitement psychologique par des spécialistes (selon la compagnie d'assurance, la couverture est limitée à CHF 1000 ou CHF 3000 par cas).

Certaines polices couvrent également les coûts pour la soi-disant gestion de la réputation. Cela peut inclure le recouvrement des coûts d'interventions dans les blogs et les médias sociaux ainsi que la demande de suppression ou de réindexation dans les moteurs de recherche.

Prestation de protection juridique des cyber-assurances

Certaines cyber-assurances proposent une protection juridique Internet. En cas de litige, l'assurance prend en charge les honoraires de l'avocat, les frais d'expertise, de tribunal et autres frais juridiques. Certains litiges peuvent être liés au harcèlement et à l’atteinte à la personnalité sur les plateformes sociales ou alors à l’usurpation d'identité.

Toutefois, la couverture d'assurance maximale se limite, selon la police d’assurance, à un montant défini. Cela n’est pas toujours suffisant pour couvrir l’ensemble des frais juridiques engagés. Toute personne qui souhaite une protection juridique exhaustive devrait opter pour assurance protection juridique complète incluant une couverture Internet.

Quels sont les frais d’une cyber-assurance?

Les primes annuelles varient considérablement selon la cyber-assurance. Une cyber-assurance pour les particuliers coûte entre 40 et 140 francs par an - pour les familles, les primes sont parfois encore plus élevées. Certaines compagnies d'assurance telles que Bâloise et Generali offrent des rabais pour des contrats pluriannuels.

Toutefois, les prestations varient considérablement selon la police d’assurance. Le montant des franchises dépend lui aussi de la compagnie d’assurance; sachant que bien souvent la franchise est de 50 francs - chez certaines compagnies d'assurance il existe aussi quote-part en pour cent (par exemple 10% pour Generali Prismaflex). Pour en savoir plus sur conditions, consultez le comparatif des cyber-assurances en Suisse.

Les cyber-assurances, valent-elles la peine?

En principe, la cyber-assurance est considérée comme une assurance supplémentaire dont les prestations peuvent compléter des assurances plus importantes telles que l'assurance ménage. Pour un particulier, l’utilité d’une assurance Internet dépend dans une large mesure de ses habitudes d'utilisation d'Internet et de ses besoins individuels en matière d'assurance. Avant d'acheter une police d'assurance par Internet, réfléchissez bien aux types de sinistres que vous souhaitez couvrir avec une telle assurance. Vérifiez à l'avance si la police comprend réellement les prestations souhaitées et si la couverture de certains sinistres n’est pas déjà inclue dans d’autres assurances. 

Les frais de récupération de données à partir d'un disque dur endommagé ou d’un smartphone peuvent rapidement s’élever à plusieurs centaines de francs. Toutefois, la nécessité d’une récupération de données ne se présente que rarement.

Ce qui peut revenir particulièrement cher, ce sont les frais judiciaires et les frais de procès - cependant, les montants maximums assurés par la protection juridique des cyber-assurances sont plutôt faibles. Celui qui souhaite en premier lieu une protection juridique devrait opter pour une assurance de protection juridique complète avec une couverture élevée. Dans ce cas, il vaut la peine de consulter le comparatif indépendant des assurances protection juridique.

En ce qui concerne les pertes financières par l’utilisation de cartes ou de comptes bancaires, sachez que certaines banques remboursent les dommages même sans qu’il y ait une assurance (ne serait-ce que dans le souci de se montrer accommodant).

Si vous souhaitez recevoir un tableau récapitulatif des principales cyber-assurances en Suisse, n’hésitez pas à demander ici l’envoi gratuit en format PDF.

Pour plus d'informations:
Cyber-assurances en Suisse
Comparatif des protections juridiques

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.