frais itinerance suisse differences 2018

Frais d’itinérance en Suisse: d’énormes différences constatées

Le service comparatif en ligne indépendant moneyland.ch a passé au crible les tarifs d’itinérance actuels. Résultat: téléphoner et surfer avec un téléphone portable à l’étranger reste toujours cher dans de nombreux cas, en dépit des baisses de tarifs annoncées cette année. En fonction des opérateurs télécoms, d’énormes différences de prix sont toujours constatées.

Les Suissesses et les Suisses utilisent fréquemment et volontiers leurs smartphones durant les vacances. Que ce soit pour envoyer des photos à des amis ou à des collègues via Facebook ou WhatsApp, afin d’utiliser différentes applications comme Google Maps ou Uber ou simplement pour contrôler ses courriels.

Malheureusement, il y a toujours beaucoup trop d’utilisateurs de téléphones portables qui appellent ou surfent à l’étranger spontanément, sans s’être informés correctement au préalable à propos des frais d’itinérance (roaming) qui peuvent s’appliquer.

Ainsi, il arrive souvent que l’on découvre de mauvaises surprises au retour des vacances. Pour Ralf Beyeler, experts des télécoms auprès du service comparatif en ligne indépendant moneyland.ch, il n’y a pas de doute: «Les entreprises de télécommunications arnaquent leurs clients avec des tarifs standards exorbitants».

Des tarifs plus avantageux avec les options d’itinérance

Des tarifs meilleur marché ne sont la plupart du temps proposés qu’aux clients qui achètent auprès de leur opérateur télécom des options d’itinérance appropriées pour la téléphonie et / ou pour les données avant de partir en vacances.

Dans beaucoup de cas, il est ainsi possible, en utilisant les options d’itinérance pour les services vocaux ou pour des paquets de données, de réduire les coûts à hauteur de plus de 90% par rapport aux tarifs standards.

Toutefois, même en utilisant des options, les coûts d’itinérance peuvent rester toujours très élevés, comme le montre une analyse de moneyland.ch. moneyland.ch a comparé à l’aide de son calculateur d’itinérance programmé par ses propres soins les tarifs d’itinérance les meilleur marché pour tous les prestataires télécoms suisses pour des pays comme l’Espagne, les Etats-Unis, Cuba, l’Afrique du Sud et la Thaïlande.

Pour le profil d’utilisation examiné, moneyland.ch est parti de l’hypothèse d’un séjour de deux semaines effectué dans le pays de destination avec l’utilisation d’un volume de données à hauteur de 1000 Mo ainsi que 60 appels d’une durée de deux minutes chaque fois.

Dans tous les cas, c’est la combinaison en matière d’itinérance la meilleur marché qui a été choisie en tenant compte de la combinaison optimale des options d’itinérance (mais sans tenir compte des avoirs déjà inclus dans certains abonnements).

Conclusion: même si différents prestataires suisses ont abaissé leurs tarifs cette année aussi, les frais d’itinérance font toujours mal au portemonnaie.

Frais d’itinérance pour l’Espagne en comparaison

Pour le profil analysé, les consommateurs paieront le moins cher en Espagne s’ils optent pour l’offre à prépaiement proposée par KOKO qui leur coûtera 25,95 francs, tandis qu’ils dépenseront le plus avec TalkEasy et ok.-, soit pas moins de 22'605,50 francs.

Malgré tout, il faut relever que, dans la pratique, pratiquement aucun client ne va devoir payer un tarif d’itinérance aussi élevé étant donné que la connexion serait interrompue à temps par l’opérateur.

Les grands opérateurs se classent au milieu du tableau, du moins pour les clients qui disposent d’un abonnement: chez Salt, les frais d’itinérance en Espagne coûtent 58,95 francs, alors qu’ils atteignent 64,9 francs chez Swisscom et 69 francs chez Sunrise. Au demeurant: les autres pays de l’Union européenne appliquent en général les mêmes tarifs qu’en Espagne. Vous pouvez consulter ici les tarifs exacts dans le calculateur d’itinérance.

Frais d’itinérance pour les Etats-Unis en comparaison

Les tarifs d’itinérance pour les Etats-Unis sont aussi chers ou un peu plus onéreux qu’en Europe chez la plupart des opérateurs télécoms. Aux Etats-Unis, une consommatrice ou un consommateur dépensera le moins en optant pour l’offre à prépaiement proposée par KOKO avec 28,90 francs, tandis que TalkEasy et ok.- reviendra le plus cher, soit un montant de 45’325 francs.

Ici aussi, les grands opérateurs se situent au milieu du tableau, du moins pour les clients qui disposent d’un abonnement: chez Salt, les frais d’itinérance coûtent 58,95 francs, alors qu’ils atteignent 69 francs chez Sunrise et 104,90 francs chez Swisscom.

Frais d’itinérance pour la Thaïlande en comparaison

En Thaïlande, les consommateurs paieront le moins cher pour le profil analysé s’ils optent pour l’offre à prépaiement proposée par KOKO qui leur coûtera 66,90 francs, tandis qu’ils dépenseront le plus avec TalkEasy et ok.-, soit 45'000 francs si l’on tient compte du prix affiché.

Chez les grands opérateurs, c’est Swisscom qui propose le tarif le meilleur marché avec 164,90 francs, suivi par Salt avec 289,95 francs et Sunrise avec 313 francs. Même chez les prestataires les meilleur marché, les tarifs d’itinérance reviennent toujours assez cher pour la Thaïlande. D’où le conseil de Ralf Beyeler, expert chez moneyland.ch: une alternative qui s’offre généralement est de surfer avec son téléphone portable en utilisant le réseau WLAN des hôtels ou alors d’acheter une carte SIM locale.

Frais d’itinérance pour l’Afrique du Sud en comparaison

En Afrique du Sud, les voyageurs paieront le moins cher en ce qui concerne le profil analysé en utilisant l’offre à prépaiement proposée par KOKO avec 38,40 francs, tandis qu’ils dépenseront le plus avec ok.-, soit 45'000 francs si l’on se base sur le prix affiché.

Parmi les grands opérateurs, Swisscom propose ici le tarif le meilleur marché avec 164,90 francs, suivi par Salt avec 289,95 francs, puis Sunrise avec 313 francs.

Frais d’itinérance à Cuba en comparaison

C’est en utilisant une offre à prépaiement de Salt tout comme avec le prestataire «Le PREPAY» appartenant au même opérateur que les clients paient le moins cher pour les services d’itinérance à Cuba, soit 784,95 francs, alors qu’ils dépensent le plus avec TalkEasy et ok.-, soit plus de 45’000 francs.

Salt figure aussi parmi les prestataires les meilleur marché avec 848,45 francs pour les clients qui ont un abonnement, tandis que les frais sont près de dix fois plus élevés chez Swisscom avec des coûts atteignant 10'065 francs. Chez Sunrise, les frais d’itinérance s’élèveraient même à près de 16'000 francs. Toutefois, il s’agit ici de valeurs théoriques, étant donné que la connexion serait interrompue à temps par le prestataire.

En outre, les clients de Swisscom, tout comme certains chez Sunrise, auraient besoin d’acheter activement un paquet de données pour tout simplement parvenir à surfer à Cuba. L’exemple de Cuba montre néanmoins aussi que la facture reste toujours trop élevée, même en étant avec le prestataire suisse le meilleur marché. S’y ajoute la difficulté qu’il n’y a pas même de réseau WLAN gratuit dans les hôtels à Cuba.

Attention aux pièges liés à l’itinérance

Des opérateurs télécoms suisses tendent des pièges désagréables à leurs clients en termes de coûts. Ainsi, presque tous les prestataires télécoms limitent la validité des paquets d’itinérance. Beaucoup d’options proposées pour les données ne sont valables que jusqu’à 30 jours après l’activation de l’offre.

«La branche des télécoms devrait enfin aborder ce problème et offrir des paquets sans durée limitée», exige Ralf Beyeler, l’expert des télécoms. Jusqu’à présent, seul le petit prestataire SimplyMobile (une marque de Swisscom) propose des paquets de données qui n’ont pas de date d’expiration.

Salt propose une variante encore moins favorable pour les clients: ainsi, les options «Talk Europe/World» et «Internet Europe/World» ne sont toutes deux valables que jusqu’au neuvième jour d’un mois, comme on peut l’apprendre en lisant les indications inscrites en petits caractères.

Ainsi, quelqu’un qui, par exemple, achèterait le 6 juillet l’option «Internet World» incluant un paquet de 100 Mo au tarif de 29,95 francs devrait épuiser ce volume de 100 Mo durant les trois jours qui suivent. Ensuite, Salt facturera à nouveau 29,95 francs pour acheter un nouveau paquet.

Un autre piège auquel il faut être attentif pour éviter des coûts tient au fait que beaucoup d’options d’itinérance sont automatiquement prolongées de mois en mois, à moins que les clients ne résilient à temps ces options. De cette manière, les clients paient une taxe de base pour l’itinérance s’ils oublient de résilier cette option, même s’ils sont déjà rentrés en Suisse depuis des mois.

Les clients doivent être particulièrement attentifs à propos des tarifs d’itinérance exorbitants facturés pour certains pays. Alors que des destinations comme Majorque, les Îles Canaries ou Madère sont attribuées à l’Espagne, respectivement au Portugal, chez la plupart des opérateurs télécoms, d’autres règles s’appliquent pour d’autres îles. Ainsi, des îles comme Hawaii (Etats-Unis), Puerto Rico (Etats-Unis), La Réunion (France) ou Aruba (Pays-Bas) sont traitées avec des tarifs significativement plus chers que ceux appliqués dans leur pays d’appartenance par la plupart des opérateurs télécoms helvétiques.

Toujours est-il qu’il y a aussi des surprises agréables: ainsi, Sunrise applique les tarifs européens plus avantageux en ce qui concerne Hawaï et de Puerto Rico, tout comme UPC pour La Réunion.

Paquets tout inclus: une solution qui n’est souvent pas la meilleur marché

Différents prestataires actifs dans le secteur des télécoms font l’article avec de supposés «paquets sans souci» incluant l’itinérance. Faites cependant attention: les prestations incluses ne valent de loin pas pour tous les pays. Pour la plupart des abonnements incluant l’itinérance, seules les prestations dans les pays européens sont couvertes. En outre, la quantité de données pour surfer à l’étranger est limitée.

Pour le voyageur ordinaire, qui passe jusqu’à deux semaines à la plage ou qui visite un pays étranger une fois par an, les abonnements avec l’itinérance incluse ne sont en principe pas appropriés. En effet, de tels abonnements sont significativement plus chers que ceux qui n’incluent pas l’itinérance.

Ainsi, quelqu’un qui n’utilise pas l’itinérance régulièrement – comme c’est par exemple le cas pour les voyageurs d’affaires– paient avec de telles offres mois par mois un montant pour l’itinérance. Les clients s’en sortent généralement à meilleur compte s’ils achètent avant de partir en vacances des options d’itinérance correspondant à leur besoin, en plus d’un abonnement n’incluant pas l’itinérance.

Comparer individuellement grâce au calculateur d’itinérance

Pour choisir l’option d’itinérance appropriée à ses besoins, il n’y a pas d’autre façon que d’effectuer un calcul individuel. Les prestataires télécoms suisses ont souvent beaucoup d’options dans leur assortiment. Il est certain qu’opter pour une option vaut en principe mieux que de payer les tarifs standards exorbitants. La réponse à la question de savoir quelle option d’itinérance supplémentaire doit être achetée dépendra de différents facteurs. 

Ainsi, le calcul d’une variante d’itinérance optimale nécessite de prendre en considération entre autres les prestations d’itinérance incluses ainsi que les tarifs standards pour les abonnements de téléphonie mobile pour le pays de destination correspondant. S’y ajoute aussi les tarifs exacts, les prestations, les durées de validité et les règles s’appliquant aux combinaisons possibles pour les différentes options de données ou de services vocaux. En fonction des prestataires, les mêmes pays peuvent en outre être attribués à des régions différentes. Malheureusement, réaliser le calcul exact de la solution optimale n’est pratiquement pas faisable pour un amateur.

«C’est pourquoi moneyland.ch a récemment programmé le calculateur d’itinérance. Il est facile à l’utilisation et aide le consommateur lors du choix de l’offre d’itinérance la plus avantageuse», souligne Ralf Beyeler de moneyland.ch. Ainsi, les consommateurs pourront s’y retrouver à travers la jungle des tarifs et aussi économiser beaucoup d’argent de surcroît.

Informations complémentaires:
Calculateur d'itinérance
L'itinérance des données conseils
Roaming: conseils pour téléphoner

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 70 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.