Leasing (crédit-bail)

En cas de leasing, le donneur de leasing cède au preneur de leasing l’objet du leasing à un taux défini. Contrairement à un crédit classique, le leasing ne porte pas sur de l’argent mais sur des choses et des objets.

En  Suisse, les contrats de leasing les plus courants sont ceux pour les voitures et les motos. Si les objets de leasing (tels que les meubles, des produits électroniques ou une voiture) sont loués pour un usage privé, on parle de leasing à la consommation.

Le leasing de biens de consommation entre 500 et 80 000 francs est soumis en Suisse à la loi fédérale sur le crédit à la consommation. Autrement dit, il applique le même taux d'intérêt maximal que pour les crédits au comptant - actuellement un taux annuel effectif de 10% par an.  De plus, les consommateurs ont un droit de révocation pouvant être appliqué dans un délai de quatorze jours après l’établissement du contrat de leasing.

Les contrats de leasing pour des biens d'investissement d'utilité industrielle ne sont quant à eux pas soumis à la loi fédérale sur le crédit à la consommation.

Un leasing est similaire à une location - à quelques différences près. Ainsi, dans le cadre d’un contrat de leasing, le preneur de leasing a parfois le droit d’acheter l’objet du leasing après la durée du contrat au prix d’achat préalablement convenu. De plus, le preneur de leasing doit également supporter les frais d’entretien de l’objet du leasing - en cas de loyer ces frais sont généralement à la charge du propriétaire.

Informations complémentaires:
Calculateur de leasing
Leasing automobile vs crédit
Calculateur auto de leasing en Suisse

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 70 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.