ordres bourse banques suisses
Placements & prévoyance

Les ordres de bourse des banques suisses

29 juillet 2021 - Benjamin Manz

Dans l’article de conseil suivant du service comparatif en ligne moneyland.ch, vous découvrirez quels sont les ordres de bourse proposés par les prestataires qui proposent des services de courtage en ligne en Suisse et comment ces ordres fonctionnent.

Beaucoup de facteurs déterminent si vous allez gagner ou perdre de l’argent en négociant des titres. Un facteur important tient au choix d’un ordre de bourse («order» en anglais) approprié.

Avec le comparatif de la bourse en ligne, vous pouvez, en utilisant des critères de sélection, trouver facilement quelles banques suisses proposent quels types d’ordre.

Dans l’article qui suit, moneyland.ch explique quels sont les types d’ordre les plus fréquents qui sont proposés par les plateformes de négoce en ligne en Suisse.

1. Ordre au marché

Un ordre au marché (ou «ordre au mieux») est le type d’ordre le plus simple. Les papiers-valeurs sont achetés ou vendus au meilleur prix possible disponible sur le marché au moment de l’attribution de l’ordre.

Exemple: vous attribuez un ordre de bourse pour une action qui se traite actuellement au cours de 20 francs. Le courtier achète cette action au prix qui est immédiatement disponible sur le marché. Le prix effectif peut, en fonction de l’évolution des cours, se situer à un niveau significativement supérieur (ou inférieur) à 20 francs.

Inconvénient: en fonction de l’évolution du cours et des volumes négociés sur le marché, vous payez nettement plus que le cours actuel. Les courtiers peuvent gagner en particulier beaucoup d’argent avec les ordres au marché en vous facturant un cours moins favorable.

Avantage: l’ordre au marché est exécuté aussi vite que possible. Si la rapidité revêt une importance cruciale pour vous, un ordre au marché constitue le bon choix.

Tous les courtiers en ligne suisses proposent des ordres au marché.

2. Ordre limite

Lorsque vous attribuez un ordre limite pour acheter un papier-valeur, vous indiquez le prix maximal que vous êtes prêt à payer pour acquérir ce titre. Le courtier achète alors le papier-valeur souhaité pour votre compte seulement lorsqu’il est possible de l’acheter au prix défini (ou à un cours plus avantageux).

L’inverse vaut aussi: avec un ordre limite, vous pouvez indiquer le prix minimal auquel vous souhaitez vendre ce papier-valeur. Le courtier ne vendra alors ce titre que si le prix de vente correspond au moins au prix que vous avez indiqué.

Exemple: vous passez un ordre limite pour l’achat d’une action avec une limite fixée à 10 francs. Si le cours actuel se situe actuellement à 13 francs, l’ordre limite ne sera pas encore exécuté. Si le cours de l’action chute à votre limite de prix fixée à 10 francs ou en-dessous de seuil, l’ordre limite sera exécuté. Attention toutefois: en fonction des courtiers et de l’évolution des cours, il se peut aussi que seule une partie de votre ordre soit exécuté (exécution partielle).

Les ordres limites sont proposés par la plupart des banques suisses, parmi lesquelles figurent la Banque Cler, Cornèrtrader, Credit Suisse, la Banque Migros, money-net (BCBE), PostFinance, Swissquote, TradeDirect et la Banque Cantonale de Zurich.

Remarque: si vous êtes un investisseur «buy-and-hold» prudent, vous pouvez en général vous restreindre aux seuls ordres limite et renoncer à tous les autres types d’ordres.

3. Ordre stop

Lorsque l’on utilise le terme d’ordre stop («stop order» en anglais), on pense en général à un ordre «stop-loss». Dans ce cas, l’investisseur indique un certain cours («trigger», ou «prix de déclenchement» en français), soit le niveau à partir duquel votre action peut être vendue avec un ordre au marché (ou «ordre au mieux») dans le but d’empêcher d’autres pertes. Lorsque le cours du papier-valeur atteint le prix de déclenchement que vous avez indiqué ou s’il descend en-dessous de ce seuil, le courtier vend votre papier-valeur le plus rapidement possible et au meilleur prix pouvant être obtenu.

Exemple: vous placez pour une action affichant actuellement un cours de 20 francs un ordre de type «stop-loss» assorti d’un prix de déclenchement de 18 francs. Si la valeur de l’action chute à 18 francs ou à niveau inférieur, le courtier vendra l’action au prix immédiatement disponible. Idéalement, l’action sera vendue au prix de 18 francs. En fonction de l’évolution du cours, ce prix de vente pourra toutefois se situer aussi à un niveau significativement inférieur à 18 francs. C’est par exemple le cas lorsque l’action chute rapidement en bourse.

Les ordres stop peuvent aussi être placés sous la forme de «stop buy orders». Lorsque vous placez un «stop buy order», le courtier achète un papier au prix de marché dès lors que le cours du titre atteint le niveau d’ordre stop que vous avez fixé ou monte au-delà de ce seuil.

La plupart des courtiers en ligne en Suisse proposent des ordres stop – y compris la Banque Cler, Cornèrtrader, Credit Suisse, la Banque Migros, money-net (BCBE), PostFinance, Swissquote, TradeDirect et la Banque Cantonale de Zurich.

4. Ordre stop avec limite

Un ordre stop avec limite («stop-limit order») combine un ordre stop («stop order») avec un ordre limite («limit order»). Le prix de déclenchement («trigger») que vous avez indiqué s’applique à l’ordre stop, alors que vous fixez un cours séparé pour l’ordre limite.

Lorsque le cours du papier-valeur chute au niveau ou en-dessous du prix de déclenchement, l’ordre n’est ici pas exécuté au mieux comme c’est le cas avec un ordre stop mais sous la forme d’un ordre limite. Cela signifie que le papier-valeur ne va pas être vendu en-dessous de la limite de prix que vous avez indiquée.

Exemple: vous placez un ordre stop avec limite assorti d’un prix de déclenchement («trigger») de 10 francs et une limite à 8 francs pour une action qui se traite actuellement au cours de 15 francs. Si le cours chute à 10 francs, cela déclenche alors un ordre limite au cours de 8 francs. Le courtier n’ose ainsi pas vendre l’action à un prix inférieur à 8 francs. Si le prix de l’action devait toutefois rapidement chuter, il se peut que l’ordre ne soit pas exécuté ou seulement de manière partielle.

Les ordres stop avec limite peuvent aussi être utilisés lors de l’achat de titres. Lors vous placez un ordre stop avec limite à l’achat («stop limit buy order»), un ordre d’achat avec limite sera déclenché aussitôt que la valeur du cours de l’action atteint ou dépasse le cours limite que vous avez indiqué.  

Les ordres stop avec limite sont proposés par quelques courtiers en ligne en Suisse (mais pas tous), parmi lesquels figurent la Banque Cler, Cornèrtrader, Credit Suisse, la Banque Migros, money-net (BCBE), PostFinance, Swissquote, TradeDirect et la Banque Cantonale de Zurich.

5. Ordre stop suiveur

Avec un ordre stop suiveur (ou «trailing stop order» en anglais), vous indiquez une fourchette de prix (de manière absolue ou en pourcent) au lieu d’attribuer un prix stop fixe. Dès que le cours de votre papier-valeur chute ou augmente dans cette fourchette de prix, le papier-valeur est alors vendu ou acheté au meilleur prix disponible sous forme d’ordre au marché. Les ordres stop suiveur sont les plus fréquemment utilisés sous la forme de «trailing stop loss orders»: dans ce cas, un papier-valeur est vendu aussitôt que le cours a diminué d’un certain montant.

Exemple: le cours actuel d’une action est de 15 francs. Vous placez un ordre stop suiveur pour cette action avec une fourchette de prix de 2 francs. Le cours de l’action monte tout d’abord à 25 francs puis chute à nouveau. Lorsque le cours recule de 2 francs (soit à 23 francs), l’action est alors vendue au mieux (idéalement au prix de 23 francs). En fonction de l’évolution du cours et des volumes traités sur le marché, ce prix de vente pourra toutefois aussi être inférieur.

Les ordres stop suiveur sont également proposés par seuls quelques prestataires, parmi lesquels figurent Cornèrtrader, PostFinance, Strateo et Swissquote (chez Swissquote seulement pour la bourse suisse SIX).

6. Ordre stop suiveur avec limite

Un ordre stop suiveur avec limite se différencie d’un ordre stop suiveur dans la mesure où l’ordre attribué n’est pas exécuté au mieux après avoir atteint le prix de déclenchement («trigger») mais en tant qu’ordre limite.

Dans le cas d’un ordre stop suiveur avec limite, cela signifie que le papier-valeur sera vendu lorsque le cours a augmenté ou diminué d’une certaine fourchette de prix, en montant absolu ou en pourcent, au-delà ou en dessous du prix de déclenchement («trigger»). Toutefois, la vente n’interviendra que si au moins le cours limite peut être obtenu.

Exemple: le cours actuel d’une action s’élève à 15 francs. Vous placez un ordre stop suiveur avec limite pour cette action avec une fourchette de prix de 2 francs. Le cours de l’action monte tout d’abord à 25 francs, puis chute ensuite à nouveau. Lorsque le cours recule de 2 francs (à 23 francs), un ordre limite est placé par exemple à 22 francs. Le prix de vente atteint dans ce cas au moins 22 francs. En fonction de l’évolution des cours, il se peut toutefois que la vente n’ait pas lieu ou qu’elle ne soit qu’en partie exécutée.

Les ordres stop suiveur avec limite ne sont proposés que par quelques prestataires actifs dans le négoce en ligne en Suisse, parmi lesquels figurent Cornèrtrader, PostFinance et Swissquote (chez Swissquote, seulement pour la bourse suisse SIX).

7. Un ordre annule l’autre (OCO)

En optant pour un ordre annule l’autre («one cancels other order» ou OCO en anglais), vous pouvez combiner deux ordres différents entre eux, par exemple un ordre «stop-loss» et un ordre limite. Quand un ordre a été exécuté, l’autre ordre est automatiquement annulé. Soit un ordre, soit un autre est dès lors exécuté.

Les ordres de type OCO peuvent, en fonction des ordres proposés par le courtier, être combinés de multiples façons.

Exemple : vous attribuez un ordre de vente OCO pour une action. L’ordre OCO combine à la fois un ordre stop suiveur (avec une fourchette stop-loss suiveur de 5 francs) et un ordre limite (avec une limite de vente située à 50 francs). Si le cours de l’action monte jusqu’à la limite de 50 francs ou au-delà, le titre sera vendu au prix de 50 francs et l’ordre stop suiveur sera alors annulé. Si, en revanche, le cours du papier-valeur chute de 5 francs, l’action sera vendue au meilleur prix possible et l’ordre limite sera alors annulé.

Parmi les courtiers en ligne en Suisse qui proposent des ordres OCO, on ne trouve qu’une poignée de prestataires comme Cornèrtrader, PostFinance et Swissquote (chez Swissquote, c’est seulement le cas pour la bourse suisse SIX et les plateformes dédiées au négoce de devises étrangères).

8. Ordre si exécuté

Avec un ordre si exécuté («if done order» en anglais), vous pouvez combiner deux types d’ordres entre eux, de manière à ce qu’un ordre n’entre en vigueur que lorsque l’autre a déjà été exécuté.

Exemple: vous placez un ordre si exécuté pour une action qui se traite au cours actuel de 15 francs, celui-ci étant constitué, d’une part, d’un ordre limite avec un seuil d’achat à 10 francs ainsi que, d’autre part, d’un ordre stop-loss avec un prix stop de 9 francs. Si le cours de l’action recule à 10 francs, le courtier achète le titre. Si, ensuite, le cours de l’action continue de chuter jusqu’au cours stop de 9 francs, le titre sera alors revendu.

Les ordres si exécuté peuvent être employés à la fois pour des ordres d’achat et pour des ordres de vente dans beaucoup de combinaisons différentes en fonction des types d’ordres qui sont proposés par votre courtier ainsi que de ceux qui sont acceptés par la bourse utilisée.

Seuls quelques prestataires actifs dans le négoce en ligne proposent des ordres si exécuté. Parmi ceux-ci, on compte Cornèrtrader et Swissquote (pour le domaine du négoce en devises étrangères).

9. Compléments pour l’exécution des ordres

Hormis les différents types d’ordres proprement dits, il existe aussi des compléments à ces ordres qui spécifient encore davantage la fonction de ces ordres (comme l’ordre limite). En font partie les compléments d’ordre «Fill or Kill» (FOK), «All or none», «Good till canceled», «Immediate or cancel» et ainsi de suite.

Le complément «Fill or Kill» empêche les exécutions partielles: ici, soit un ordre est entièrement exécuté, soit il est à nouveau tout simplement annulé. Un ordre IOC prévoit, lui, que l’ordre est soit immédiatement exécuté, ou soit sinon annulé.

Les compléments «Fill or Kill» et «Immediate or cancel» sont par exemple proposés par PostFinance ou Swissquote.

Informations complémentaires:
Plateformes de négoce en ligne en Suisse

Comparaison des courtiers de trading en ligne

Trouvez maintenant le courtier en ligne le moins cher

Comparer maintenant
Plateformes de trading

Courtiers avec des frais bas

Courtier en ligne

Saxo Banque Suisse

  • Banque en ligne suisse

  • Prix avantageux

  • Taux d'intérêt élevés sur les comptes

Courtier en ligne

Cornèrtrader

  • Offre numérique

  • Pas de frais de garde pour les actions

  • Recherche et signaux de trading gratuits

Comparaison des gestionnaires de fortune

Trouvez maintenant la gestion de fortune la plus avantageuse

Comparez maintenant
Expert Benjamin Manz
Benjamin Manz est le directeur de moneyland.ch et il est expert indépendant des domaines bancaires et financiers.
S’inscrire gratuitement

Lettre d’information

S’inscrire gratuitement maintenant
Plus de 3 millions de données analysées

Aperçu de tous les comparatifs

Comparer maintenant gratuitement