2021 paiemants enquête suisse corona
Actualités bancaires

Coronavirus: l’argent liquide n’est plus le moyen de paiement le plus important

23 février 2021 - Benjamin Manz

Au milieu de la crise du coronavirus, le service comparatif en ligne indépendant moneyland.ch a effectué une enquête représentative au sujet du comportement en matière de paiements dans les magasins ainsi que sur Internet en Suisse. Résultat: en comparaison du sondage datant d’avant la crise du coronavirus, les moyens de paiement sans contact ou mobiles à l’exemple de Twint sont désormais beaucoup plus fréquemment utilisés.

Dans le cadre d’une enquête en ligne représentative réalisée en janvier 2021, le service comparatif en ligne indépendant moneyland.ch a voulu savoir avec quels moyens de paiement et à quelle fréquence la population suisse paie dans les magasins et lorsqu’elle fait des achats sur Internet. En outre, moneyland.ch a demandé aux personnes interrogées à quel point elles jugeaient différents moyens de paiement comme étant indispensables.

En tout, 1500 personnes âgées entre 18 et 74 ans habitant aussi bien en Suisse alémanique qu’en Suisse romande ont été interrogées. Des enquêtes similaires avaient déjà été réalisées par moneyland.ch par le passé. Cela a été également le cas il y a un an, avant l’éclatement de la crise du coronavirus.

Résultat: «Pour la première fois, l’argent liquide n’est plus considéré par la population comme étant le moyen de paiement le plus important», observe Benjamin Manz, le directeur du service comparatif en ligne indépendant moneyland.ch. Les cartes de débit et les cartes de crédit sont jugées comme étant davantage indispensables. En comparaison de la période d’avant la pandémie, les paiements sans contact et ceux effectués à l’aide d’un smartphone ont gagné en importance. Twint a enregistré la plus forte croissance.

«moneyland.ch suppose que l’argent liquide perd désormais continuellement en importance», ajoute Benjamin Manz. Même après la crise du coronavirus, la tendance ira dans le sens d’une augmentation des paiements sans contact – on paie avant tout toujours davantage via des téléphones portables.

La population renoncerait le moins aux cartes de débit et aux cartes de crédit

moneyland.ch a demandé aux personnes interrogées dans quelle mesure celles-ci pourraient renoncer à différents moyens de paiement. Les sondés pouvaient fournir leur appréciation sur une échelle allant de 1 («je n’en ai pas du tout besoin») à 10 («c’est indispensable pour moi»). Une personne qui a choisi une valeur comprise entre 6 et 10 ne souhaite pas renoncer au moyen de paiement correspondant.

Les moyens de paiement qui obtiennent les valeurs les plus élevées de la part des sondés sont considérés comme ceux qui sont les plus importants.

Résultat: pour la première fois, l’argent liquide n’est plus jugé comme le moyen de paiement le plus important. En tête de classement, on trouve les cartes de débit avec une part de 73%, suivies par les cartes de crédit avec 71%. L’argent liquide apparaît en troisième place: en 2021, 67% des sondés ne souhaitent pas renoncer aux paiements en espèces – il y a un an, cette part atteignait encore 78%.

S’agissant des cartes de débit Maestro, 53% des personnes interrogées ne souhaitent pas y renoncer, tandis que Twint se place ensuite avec une part élevée de 43%. En janvier 2020, soit avant la crise du coronavirus, seuls 26% des sondés indiquaient ne pas vouloir renoncer à Twint. «Durant la crise du coronavirus, Twint est devenu un moyen de paiement à prendre au sérieux pour de nombreux utilisateurs», constate Benjamin Manz.

Concernant la PostFinance Card, 25% des sondés ne souhaitent pas y renoncer, tandis que cette part s’élève à 20% s’agissant des cartes de crédit prépayées et à 18% pour la carte de débit de Visa, respectivement pour la carte de débit V Pay. Elle s’élève aussi à 18% pour la Debit Mastercard. Loin derrière figurent Apple Pay (7%), Google Pay (5%), Samsung Pay (4%) et le Bitcoin (3%). De même, les paiements effectués avec une montre restent encore peu importants (4%) en Suisse.

Vous trouverez ici un graphique au sujet des moyens de paiement préférés en Suisse.

Comment les Suisses paient dans les commerces

moneyland.ch a aussi demandé aux sondés à quelle fréquence ils utilisaient différents moyens de paiement dans les commerces. Les personnes interrogées ont chaque fois indiqué si elles utilisaient les différents moyens de paiement en question lors de chaque achat de manière quotidienne, plusieurs fois par semaine, une fois par semaine, plusieurs fois par mois, une fois par mois, seulement quelques fois par année ou jamais. Ces réponses peuvent être à leur tour réparties dans différentes catégories incluant les paiements rares (une fois par année), les paiements occasionnels (une fois et plusieurs fois par mois, une fois par semaine) ainsi que les paiements fréquents (plusieurs fois par semaine, quotidiennement et lors de chaque achat).

Lors de paiements dans les commerces, l’argent liquide reste toujours populaire en Suisse. 98% des sondés utilisent des espèces dans les magasins: 17% d’entre eux en emploient rarement, 47% occasionnellement et 34% souvent.

Les cartes de débit (Maestro, Debit Mastercard, PostFinance Card ou Visa Debit/V Pay) sont utilisées par 91% des personnes interrogées. 10% des sondés emploient au moins une carte de débit même si ce n’est que rarement, 24% en utilisent occasionnellement et 57% y recourent même fréquemment.

Les cartes de crédit sont employées par 84% de la population dans les commerces: 18% des personnes interrogées les utilisent rarement, 32% occasionnellement et 34% souvent.

Dans la catégorie utilisation fréquente, les cartes de débit figurent de loin à la première place, suivies par l’argent liquide et les cartes de crédit.

Voici un graphique au sujet des moyens de paiement utilisés dans les commerces en Suisse.

Toujours plus de personnes paient sans contact en Suisse

Comparé à l’enquête de l’an dernier effectuée avant la crise du coronavirus, les paiements sans contact ont depuis encore gagné en importance. Désormais, 62% de tous les sondés indiquent payer sans contact avec des cartes de crédit dans les magasins (à des fréquences différentes). A titre de comparaison: en tout, 84% des sondés indiquent payer avec une carte de crédit dans les commerces. Ainsi, près des trois quarts des utilisateurs de cartes de crédit paient déjà sans contact à l’aide d’une carte de crédit.

S’agissant de la carte Maestro, 51% de la population suisse paie sans contact. Autrement dit: environ les deux tiers des détenteurs de cartes Maestro l’emploient déjà sans contact. La carte Revolut est, elle, utilisée sans contact par 80% de ses détenteurs.

Toujours plus de gens paient à l’aide de leur téléphone portable

L’utilisation des téléphones portables pour faire des paiements augmente aussi. Twint est le moyen le plus fréquemment utilisé: près de 48% des personnes interrogées indiquent utiliser Twint comme moyen de paiement dans les commerces. 12% d’entre elles l’emploient rarement, 27% occasionnellement et 9% souvent.

Apple Pay se situe – loin derrière – au deuxième rang. 12% des sondés utilisent Apple Pay: 4% ne l’emploient que rarement, 5% occasionnellement et 3% souvent. Viennent ensuite Google Pay (9%) et Samsung Pay (7%).

Les montres intelligentes («smart watches») ne sont, elles, encore que rarement utilisées pour faire des paiements: Garmin, Fitbit et Swatch Pay ne sont employées chaque fois que par 2% des personnes interrogées, tandis que le Bitcoin n’est utilisé que par 5% des sondés.

Comment on paie sur Internet en Suisse

En raison de la crise du coronavirus, les achats sur Internet ont aussi augmenté. En plus des moyens de paiement qui sont utilisés dans les commerces, moneyland.ch a aussi interrogé les sondés au sujet des moyens de paiement employés sur Internet.

Pour faire des paiements en ligne, les cartes de crédit, qui sont utilisées par 88% des sondés, continuent d’être les plus appréciées. 23% des sondés paient rarement avec une carte de crédit, 51% le font occasionnellement et 14% souvent. En seconde position figure le paiement par facture qui est utilisé, en tout, par 84% des sondés: 34% paient rarement de cette manière, 45% le font occasionnellement et 5% souvent.

Viennent ensuite les prépaiements effectués via virement bancaire qui sont utilisés en tout par 51% des sondés, alors que Paypal l’est par 46%, Twint par 43% et la carte de PostFinance par 27%. Le Bitcoin, utilisé par 5% des sondés, et d’autres crypto-monnaies à hauteur de 4%, ne sont toujours que rarement employés en tant que moyens de paiement sur Internet.

Vous trouvez ici un graphique au sujet des moyens de paiement sur Internet.

Les femmes et les hommes paient différemment

C’est particulièrement dans le domaine des nouvelles technologies que l’on observe des différences entre les genres en matière de paiements. Ainsi, les hommes utilisent les smartphones, les moyens de paiement sans contact, Revolut, le Bitcoin et d’autres crypto-monnaies nettement plus souvent que les femmes.

Exemple avec Revolut: 16% des hommes utilisent déjà cette application tandis que cette part n’atteint que 8% chez les femmes, soit la moitié moins. De manière générale, 35% des femmes utilisent un smartphone pour payer alors cette proportion s’élève déjà à 44% chez les hommes. Le Bitcoin n’est utilisé comme moyen de paiement que par 3% des femmes, tandis que c’est deux fois plus souvent le cas pour les hommes qui sont 6% à l’employer.

Les plus jeunes paient beaucoup plus souvent avec des cartes prépayées, Twint et des smartphones

Les différentes catégories d’âge se différencient significativement dans leur comportement en matière de paiements. L’importance des cartes prépayées, de Twint, d’Apple Pay et des smartphones diminue au fur et à mesure que l’âge des utilisateurs augmente, alors que l’inverse s’observe pour l’argent liquide.

L’exemple des cartes de crédit prépayées: 46% des sondés âgés entre 18 et 25 ans emploient des cartes de crédit prépayées comme moyen de paiement dans les commerces (à des fréquences d’utilisation différentes), tandis que cette part diminue à 25% chez les 26 à 49 ans et quelle n’atteint plus qu’encore 17% chez les 50 à 74 ans.

Exemple avec Apple Pay: 17% des 18 à 25 ans utilisent Apple Pay en tant que moyen de paiement dans les magasins (à des fréquences différentes), tandis que cette part n’atteint plus que 13% chez les 26 à 49 ans et tombe même à seulement 8% chez les 50 à 74 ans.

Revolut est déjà étonnamment populaire auprès des jeunes        

Pas moins de 21% des sondés âgés entre 18 et 25 ans utilisent la carte proposée par Revolut comme moyen de paiement dans les commerces (à des fréquences différentes) alors que cette part atteint 16% chez les 26 à 49 ans et se limite à 5% chez les 50 à 74 ans. «Le fait que la carte de paiement étrangère Revolut soit déjà aussi populaire justement auprès des jeunes devrait donner à réfléchir aux banques suisses», estime Benjamin Manz. La popularité de Revolut s’explique en premier lieu par la simplicité des procédures et la facilité d’utilisation de l’application Revolut ainsi qu’en raison de ses frais peu élevés.

Twint est parvenu à s’établir durant l’année marquée par le coronavirus

L’évolution de l’utilisation de Twint en tant que moyen de paiement durant la crise du coronavirus est la plus marquante. Alors qu’en janvier 2020, seules 36% des personnes interrogées employaient Twint (à des fréquences différentes) dans les commerces, celles-ci sont déjà 48% à le faire actuellement. Environ la moitié des sondés âgés entre 18 à 74 ans utilisent Twint comme moyen de paiement. 12% d’entre eux l’emploient rarement, 27% occasionnellement et 9% souvent.

43% des personnes interrogées ne souhaitent plus renoncer à Twint – une proportion respectable. A titre de comparaison, seuls 7% des sondés ne souhaitent pas renoncer à Apple Pay.

Twint est particulièrement populaire auprès des plus jeunes: près de 67% des 18 à 25 ans ne souhaitent plus renoncer à Twint, tandis que cette proportion atteint 51% chez les 26 à 49 ans.

Pas moins de 70% des 18 à 25 ans utilisent déjà Twint comme moyen de paiement dans les commerces (à des fréquences différentes), tandis que c’est le cas de 55% chez les sondés âgés entre 26 à 49 ans et de 32% des 50 à 74 ans.

Informations supplémentaires:
Comparatif interactif des cartes de crédit
Comparatif interactif des cartes de débit et des comptes privés

Demandez maintenant gratuitement

Principales cartes de crédit

Carte de crédit gratuite

Swisscard Cashback Cards Amex

  • Sans frais annuels

  • En double exemplaire Amex & Visa/Mastercard

  • Avec retour d'argent

Carte de crédit gratuite

Migros Cumulus Visa

  • Sans frais annuels

  • Avec points Cumulus

  • Sans frais de change

Comparaison des cartes de crédit suisses

Trouvez maintenant la carte de crédit la moins chère

Comparez maintenant
Demandez maintenant gratuitement

Comptes bancaires avantageux

Compte bancaire gratuit

Yuh

  • Pas de frais de compte

  • Partenaire bancaire: Swissquote & Postfinance 

  • CHF 20 de crédit de trading avec le code «YUHMONEYLAND»

Banque numérique suisse

Alpian

  • Compte multi-monnaies avec carte Visa (CHF, EUR, USD, GBP)

  • Cours de devises étrangères avantageux

  • Bonus de bienvenue de 100 CHF

Compte privé en ligne

UBS key4

  • 50 points KeyClub comme cadeau de bienvenue

  • Compte privé en ligne avec carte de débit

Plateformes de trading

Courtiers avec des frais bas

Courtier en ligne

Saxo Banque Suisse

  • Banque en ligne suisse

  • Prix avantageux

  • Taux d'intérêt élevés sur les comptes

Courtier en ligne

Cornèrtrader

  • Offre numérique

  • Pas de frais de garde pour les actions

  • Recherche et signaux de trading gratuits

Expert Benjamin Manz
Benjamin Manz est le directeur de moneyland.ch et il est expert indépendant des domaines bancaires et financiers.