true wealth

True Wealth: «la gestion de fortune en ligne est sur le point de voir le jour»

La rédaction Moneyland interroge le fondateur et CEO Felix Niederer sur le concept de True Wealth et le futur de la gestion de fortune en ligne en Suisse.

La start-up financière True Wealth a été créée en 2013 comme société anonyme ayant son siège à Zurich. Avant la création de True Wealth, le physicien diplômé de l’ETH de Zurich Felix Niederer (à gauche sur la photo) a travaillé auprès d’une assurance suisse et d’une banque dans le domaine de la gestion de portefeuilles et de la modélisation des risques. Aux côtés de Felix Niederer, l’équipe de base se compose d’Oliver Herren (à droite sur la photo), déjà connu comme cofondateur du commerce en ligne suisse Digitec.

La rédaction Moneyland: comment avez-vous eu l’idée de créer True Wealth?

Felix Niederer: L’idée était déjà dans l’air. Toutes les branches (musique, électronique, recherche d’emploi jusqu’au shopping quotidien de vêtements et même de nourriture) ont été fondamentalement transformées par Internet. Seule la gestion de fortune ne l’était pas jusqu’alors.

En fait, la gestion de fortune aurait dû être numérisée bien plus tôt encore. En effet, les clients profitent sur le long terme d’énormes économies de coûts en faisant appel à une solution de placement en ligne. Au final, une meilleure performance est garantie. Les produits de placement actifs, plus chers, indiquent en moyenne un moins bon rendement que les instruments de placement passifs et bon marché.

Suite à la vente partielle de ses parts dans Digitec, Oliver Herren souhaitait faire le placement de moyens substantiels, mais n’a pas trouvé d’offre attrayante. Les offres des banques étaient opaques et chères, et il n’y avait aucune trace de reporting en ligne régulier. A ce moment-là, nous avons su que notre offre allait avoir du succès.

La gestion de fortune est un marché où règne une forte concurrence. Qu’est-ce qui différencie True Wealth des autres gestionnaires de fortune et banques suisses?

Nous prenons nos clients au sérieux et nous mettons cartes sur table. Nous avons élaboré une offre intuitive, transparente et économique. De plus, tous nos processus internes sont basés depuis le début sur les technologies de l’information et ont été établis de façon particulièrement efficace.

Le domaine des coûts de personnel et de back-office représente typiquement les plus gros blocs de coûts pour notre compétitivité en ligne. Nous sommes nettement supérieurs à ce niveau dans notre approche et nous transmettons notre avantage de coûts à nos clients.

Pour les produits, nous avons choisi des ETF gérés passivement, qui sont sur le long terme supérieurs aux fonds gérés activement grâce à leur faible proportion de dépense totale (total expense ratio). Pour nos clients, nous choisissons de façon indépendante parmi plus de 1000 ETF du marché les meilleurs produits et les plus attractifs. Nous ne donnons donc la préférence à aucun fournisseur, nous renonçons aux rétrocessions et restons ainsi complètement indépendants dans nos décisions.

Un avantage supplémentaire consiste en la somme de placement minimale très faible. Le client peut nous tester avec seulement 8500 francs et reçoit une gestion de fortune individuelle et professionnelle. Une telle offre n’existait pas encore sur le marché suisse.

Sur le plan international, il y a déjà quelques douzaines de gestionnaires de fortune en ligne comme par exemple Wealthfront, Personal Capital ou Nutmeg. En quoi votre solution se différencie-elle?

Nos concurrents en ligne remplacent la gestion de fortune classique par des solutions standards automatisées. Bien entendu, le mélange de placements dépend également chez nos pairs du profil de risques du client.

Nous allons pourtant une étape au-delà: notre client peut à tout moment adapter son mélange de placements selon ses préférences personnelles, que ce soit pour réduire de moitié sa proportion en matières premières, pour prendre en considération des obligations protégées de l’inflation ou pour gérer son quota d’actions en fonction des secteurs.

Cela se fait de façon interactive grâce à un outil en ligne très intuitif, permettant aux clients de voir automatiquement les effets sur les risques du portefeuille et les coûts. Bien sûr, nous indiquons une ligne directrice: le portefeuille doit ainsi correspondre à la tolérance de risque individuelle choisie et rester diversifié.

La transparence est également plus poussée: le client voit, de façon interactive, comment son portefeuille se comporte par exemple par devise. Ou comment son portefeuille se serait comporté dans une rétrospective historique. L’historique ne remonte pas seulement à cinq ans mais à quinze ans en arrière. Ceci est unique: la crise financière de 2008 est non seulement simulée, mais on voit aussi la fin de la bulle dotcom. Ce n’est que de cette manière que le client peut avoir lui-même une impression du risque qu’il a choisi. À ce niveau, nous allons bien au-delà de la concurrence.

Avec quelles banques de dépôt travaillez-vous?

La fortune des clients est déposée chez Saxo Bank (Schweiz) AG. Avec Saxo Bank, nous bénéficions d’une coopération attractive pour nos clients, qui nous permet de leur offrir un modèle de frais unique et bon marché. De plus, l’exécution des contrats des clients est complètement automatisée, ce qui garantit un maximum de fiabilité et d’efficacité des coûts.

D’après quelle méthode économique investissez-vous?

Nous suivons une approche d’investissement passif et nous la mettons en place de façon constante. Cela veut dire que nous renonçons aux produits d’investissement chers que les marchés essaient d’imposer.

De nombreuses études scientifiques ont conclu que les fonds de placement moins chers donnent en moyenne de meilleurs rendements par rapport aux fonds plus chers. L’analyse du prix Nobel William F. Sharpe, «The Arithmetic of Active Management» parue dans le Financial Analysts Journal de 1991, est par exemple très connue.

Cela tient à l’efficacité des marchés décrits par Eugene Fama, lui aussi prix Nobel. Les prix du marché des titres de liquidité comprennent en conséquence toujours toutes les informations disponibles.

Notre préoccupation centrale est donc de proposer à nos clients un mélange de placements correspondant à leur tolérance au risque et de créer pour eux le meilleur accès le moins cher possible aux classes de placement correspondantes.

Dans quelles classes de placement est-ce que True Wealth investit?

Nous utilisons les ETF bon marché pour mettre en place le portefeuille du client. Nos classes de placement comprennent en plus des moyens liquides, des actions, des obligations, des actions immobilières et des matières premières sur le plan national et international.

Dans quels produits ETF placez-vous l’argent de vos clients?

Pour le choix des ETF, nous faisons attention aux coûts faibles et aux liquidités suffisantes. Nous sommes indépendants et nous n’entretenons aucune relation commerciale particulière avec un fournisseur des ETF. Nous pouvons ainsi choisir de manière objective les meilleurs produits de placement pour nos clients.

Plus de 1000 ETF différents existent sur le marché et tous ne sont pas adaptés. Lors de la sélection, nous prenons en compte, en plus des coûts du produit, également la liquidité du marché et les risques de contrepartie donnés.

Finalement, nous analysons ce qu’on appelle les tracking errors, pour voir dans quelle mesure les ETF représentent effectivement l’indice du marché. Dans les placements de la classe des actions, obligations et actions immobilières, nous investissons uniquement dans des ETF physiquement réplicables. C’est seulement dans la classe des matières premières que nous investissons avec des ETF synthétiques ou des ETC.

Nous n’utilisons essentiellement ni les ETF à effet de levier, ni les short ETF, un mécanisme sous-jacent conduirait sinon à ce que l’investisseur perde en raison de l’évolution latérale du marché.

Comment True Wealth gagne-t-il de l’argent?

Chez True Wealth, il n’y a pas d’avantage personnel caché. En d’autres termes, il n’y a pas de ristourne, de rétrocession, de commission de portefeuille ou d’autre frais caché. Nous gagnons de l’argent uniquement grâce aux frais de gestion.

Ceux-ci s’élèvent à 0,5 pour cent par an de la somme placée, avec un minimum de 25 francs par trimestre. Toutes les commissions de négociation, comme le courtage ou les services financiers, sont inclus dans les frais de gestion.

Les impôts et les états des revenus sont également inclus chez nous, ce qui peut souvent augmenter les coûts de 0,15 à 1 pour cent pour les petites fortunes chez nos concurrents.

Les ETF multi asset peuvent être encore moins chers que les solutions de True Wealth et offrent un placement similaire.

Des différences essentielles existent entre les ETF multi asset et notre solution True Wealth: dans le cas des ETF multi asset, les possibilités de choix sont très réduites. L’offre est déjà plus grande au niveau international; les placements phares sont pourtant souvent effectués aux États-Unis et ne sont pas attractifs pour les investisseurs suisses en raison des devises.

Beaucoup de fournisseurs n’utilisent que leurs produits maison pour les ETF multi asset concernés. De tels ETF multi asset servent en fait de système de distribution élargi et ne sont pas indépendants. Malgré des coûts similaires, les ETF multi asset ne constituent que rarement la meilleure solution pour les clients.

Chez True Wealth, nos clients peuvent adapter individuellement nos propositions de portefeuille et prendre ainsi en compte leur propres préférences. Cela est vraiment important pour grand nombre de nos clients. Contrairement aux solutions ETF multi asset, nous n’avons pas de limite du nombre de niveaux de risque ou de propositions de portefeuille. En théorie, et grâce aux possibilités d’adaptations individuelles que nous proposons, il serait possible que mille clients choisissent mille combinaisons de portefeuille différentes.

Les investisseurs indépendants négocient de leur propre chef auprès d’un courtier en ligne. La gestion de fortune est cependant un «people business». Offrez-vous des conseils personnalisés?

Nous sommes convaincus que, à l’instar des tendances de banques et de courtage en ligne d’il y a quelques années, le domaine de la gestion de fortune en ligne deviendra une réalité. Le domaine du courtage en ligne correspond aux clients actifs, qui souhaitent prendre eux-mêmes en main leurs activités de placement.

De nombreux clients désirent laisser gérer leur fortune de façon économique et professionnelle. Ces clients n’ont ni le temps, ni l’envie ou les connaissances pour gérer eux-mêmes leur patrimoine en liquidité.

De plus, avec True Wealth, les clients disposant d’une petite fortune ont des conditions et des possibilités de diversification nettement meilleures que s’ils prenaient leur placement en main.

Le conseil individuel est proposé en ligne sur la plateforme de gestion de fortune de True Wealth, sur laquelle nous proposons un portefeuille adapté optimal à nos clients. Nous aidons naturellement nos clients lors du processus d’ouverture de compte ou lors de l’utilisation de notre plateforme.

Les produits de placement sont vendus, et non pas achetés, d’après une boutade connue dans la branche. C’est une des raisons pour laquelle la plupart des gestionnaires de fortune en ligne sont restés sans succès jusqu’à présent. Comment prévoyez-vous d’acquérir des clients?

Chez nous, le client est au centre des préoccupations. Tout tourne autour de la satisfaction des clients qui souhaitent laisser gérer leur fortune en liquidités de façon individuelle et professionnelle grâce à True Wealth.

Nos clients sont avant tout enthousiasmés par notre approche: nous ne leur vendons pas de produits nous conférant des avantages économiques, comme par exemple les rétrocessions. Les clients satisfaits nous recommandent.

La presse a également perçu notre offre de façon positive et nous a aidé à acquérir de nouveaux clients. Nous faisons essentiellement appel à des canaux numériques; nous nous adressons ainsi en priorité à la génération du millénaire. Il s’agit d’internautes avertis qui faisaient partie des adolescents entre 1990 et 2010 et qui ont aujourd’hui entre 20 et 40 ans.

Il est intéressant de mentionner que des personnes privées nettement plus âgées et fortunées font partie de nos clients, ainsi que des clients travaillant eux-mêmes dans la finance et les grandes banques.

Quels sont vos objectifs pour ces cinq prochaines années?

Nous sommes convaincus que d’ici cinq ans, la gestion de fortune en ligne sera aussi bien acceptée que les banques en ligne, le courtage en ligne ou le commerce électronique. De façon tout à fait conservative, nous comptons sur une fortune de plus de dix milliards de francs suisses gérés uniquement en ligne.

En Suisse, nous souhaitons être clairement les leaders sur le marché dans le domaine des gestionnaires de fortune en ligne. Notre ambition est en outre d’entrer sur le marché des pays voisins; nous voulons là aussi faire partie des entreprises dominantes.

Votre rédaction de moneyland.ch

Pour plus d'informations:
True Wealth: informations et compte démo gratuit
Robo Advisors en Suisse
Trading en ligne: comparatif
Private banking: comparatif suisse

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.