Couverture au premier risque

Il est possible de conclure certaines assurances de choses «au premier risque». Dans le cas d’une telle «couverture au premier risque» ou «assurance au premier risque», les preneurs d’assurance et les assureurs concluent une somme maximale pour un risque spécifique en plus de la somme assurée générale.

Cette somme maximale est généralement bien plus petite que la somme assurée générale. Les dommages dus à ce risque sont alors couverts par l’assurance à hauteur de la somme maximale, indépendamment du fait que l’on soit sous-assuré.

L’exemple classique d’une assurance au premier risque est le complément «vol simple hors du domicile». Selon l’assureur, d’autres risques, tels que des dégâts d’eau et des dégâts dus à un vol dans l’appartement ou la maison peuvent cependant être également assurés au premier risque. De cette manière, vous pouvez économiser des primes selon les circonstances.

Veuillez cependant prendre en compte qu’une quote-part peut être perçue lors d’assurances au premier risque. Dans ce cas, l’assurance couvre tout au plus la différence entre le montant maximal et la quote-part.

Exemple de l’assurance inventaire du ménage: un ménage a une valeur de 125'000 francs. La somme assurée convenue s’élève cependant uniquement à 100’000 francs, c’est-à-dire à 80% de la valeur assurée. Dans ce cas, il y a sous-assurance et les prestations assurées sont dédommagées uniquement à 80%.

Si le preneur d’assurance est assuré en plus de cela contre les vols hors du domicile (au premier risque), les prestations correspondantes sont malgré tout indemnisées à 100%, après déduction de la quote-part convenue et jusqu’à la somme maximale.

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 70 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.