hypothek rendite objekt

Hypothèques pour objets de rendement

Découvrez dans l’article conseil suivant ce qu’il faut prendre en considération dans le cas d’hypothèques d’objets de rendement.

En tant qu’objets de rendement, les immobiliers sont une forme de placement convoitée par les investisseurs fortunés dans l’environnement actuel d’intérêts bas.

Un bon rendement net suppose d’une part un objet de rendement attrayant (apprenez-en plus ici). Parallèlement à la recherche d’un objet de placement idéal, l’hypothèque adéquate est cependant tout aussi décisive pour atteindre un rendement attrayant.

Plus l’hypothèque est meilleure marché, plus le rendement net est attrayant. En plus d’atteindre un faible taux d’intérêt hypothécaire, de nombreux investisseurs sont intéressés à obtenir une avance la plus élevée possible. Il existe ici pourtant des limitations selon le prestataire, l’hypothèque et la viabilité.

Quelques particularités sont également à prendre en compte par rapport à des hypothèques «habituelles» pour une propriété de logement à usage propre. Veuillez consulter un spécialiste en cas de doute. Faites ci-dessous connaissance de quelques éléments pratiques à prendre en compte avant l’acquisition d’une hypothèque d’un objet de rendement.

  • Avance: veuillez noter qu’il est nécessaire de disposer de capitaux-propres importants. D’une part, les objets de rendement suisses, c’est-à-dire en premier lieu les maisons collectives, sont chers. D’autre part, 20% au minimum du montant total de l’objet de rendement doivent être généralement avancés à partir de fonds propres pour des hypothèques d’objets de rendement. Dans un cas idéal, vous pouvez donc emprunter jusqu’à 80% sous la forme d’hypothèque. Le niveau possible de l’avance est pourtant moins élevé selon le risque par rapport à l’estimation du créancier hypothécaire. En tant que propriétaire de l’objet de location, il arrive fréquemment d’avancer plus de 20% de capitaux propres.
  • Veuillez noter le risque de variation du taux d’intérêt. Les taux d’intérêts hypothécaires sont en effet actuellement très faibles. Ils peuvent cependant varier dans le futur. Pour de nombreuses banques et assurances, la viabilité est déterminée en calculant avec un taux d’intérêt calculateur plus élevé de 5% en moyenne.
  • Viabilité: le fournisseur de prêts hypothécaires examine la viabilité d’une hypothèque à l’aide des caractéristiques de l’objet de rendement et de vos possibilités financières. En plus des revenus de location nets, tous les frais dûs sont intégrés dans la facture de viabilité, parmi ceux-ci les frais de taux hypothécaires (avec un taux d’intérêt calculateur de 5% par exemple), les charges et les frais d’amortissement. Les revenus de location nets annuels déduits des frais dus devraient se solder par un excédent le plus élevé possible. Plus celui-ci est élevé, meilleures sont les chances d’une acceptation de l’hypothèque. Si l’excédent est trop faible, l’hypothèque est considérée comme non viable.
  • Un critère supplémentaire possible de viabilité concerne le rendement brut de l’immobilier, qui devrait être le plus élevé possible. Selon le prestataire, le canton et également le lieu de l’objet de rendement, chaque banque définit un minimum de rendement brut comme base pour l’hypothèque.
  • Veuillez prendre note que la fortune issue du deuxième et du troisième pilier ne peut en général pas être utilisée pour financer l’hypothèque dans le cas d’objets de rendement. Exception: vous habitez vous-même dans votre objet de rendement. Dans ce cas, un financement proportionnel peut être possible par le biais de vos fonds de prévoyance.
  • Les hypothèques en ligne ne sont généralement pas à disposition pour les objets de rendement.
  • Des rabais spéciaux tels que des bonus famille ou des réductions pour des hypothèques écologiques sont souvent limités à des propriétés immobilières à usage propre.
  • Les hypothèques Libor ne sont généralement pas utilisées pour des objets de rendement. Les hypothèques privilégiées sont celles ayant des longues durées, permettant une planification à long terme.
  • N’oubliez pas d’envisager des hypothèques proposées non seulement par des banques, mais également par des assurances.
  • Des formes hypothécaires plus complexes, telles que des hypothèques swap, peuvent justement constituer la solution la plus avantageuse pour des montants hypothécaires plus élevés.

Procurez-vous diverses offres de différents prestataires. Un comparatif en vaut la peine, les différences entre les prestataires étant marquées et pouvant être de l’ordre de dizaines de milliers de francs par année selon le montant hypothécaire. Dans le comparatif hypothécaire indépendant de moneyland.ch, vous pouvez visualiser tous les prestataires finançant les objets de rendement pour le modèle hypothécaire souhaité.

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.