monnaies devaluations depreciations placements blog
Blog

Dévaluation des monnaies - le diablotin se cache dans les détails

15 mars 2024 - Daniel Dreier

Dans cet article de blog, Daniel Dreier, le rédacteur de moneyland.ch, examine les effets d’une dépréciation des devises.

Pour les investisseuses et les investisseurs suisses qui placent de l’argent dans des actions, des obligations, des ETF ainsi que dans d’autres placements à l’étranger, la force du franc suisse est une épée à double tranchant. Je gagne mon argent en francs et je le dépense aussi en francs. Toutefois, si j'investis dans des monnaies étrangères, les pertes de valeur des monnaies concernées par rapport au franc ont alors un impact négatif sur mon rendement.

Pour évaluer quel est l’impact du franc fort sur la performance des placements, j'ai consulté les taux de change historiques au cours des 20 dernières années (du 28 février 2004 au 28 février 2024) sur le site XE.com.

Par simple curiosité, j'ai ajouté la performance des indices boursiers calculés sur la base de différentes devises. Pour y parvenir, j’ai calculé quelle était la performance historique à l'aide des données d'Investing.com et de Yahoo Finance.

En plus des pertes de change, j’aurais également eu des frais variables tels que les majorations de change, les frais de courtage, les droits de garde et les frais de fonds (TER). Ces coûts varient en fonction du courtier que j’utilise et dépendent du fait que j'investisse ou non dans des fonds (par exemple ETF). Je n'ai pas tenu compte de ces frais de placement qui peuvent varier dans mes calculs.

1. Investissements en dollars de Singapour: 12,68% de perte de change

Par le passé, le dollar de Singapour comptait parmi les monnaies les plus fortes du monde. Malgré cela, mon investissement aurait dû générer un rendement converti en francs suisses d’au moins 12,68% tout au long de la durée du placement pour battre le franc suisse.

L'indice FTSE Straits Times Singapore (STI) a progressé d'environ 66% au cours de la même période.

2. Investissements en yuans chinois: 20,65% de perte de change

Le yuan a évolué de manière un peu plus favorable que de nombreuses autres monnaies importantes. Malgré tout, il aurait fallu que je réalise un rendement supérieur à 20,65% sur la durée du placement pour parvenir à faire mieux qu’une liasse de francs suisses que j’aurais déposé dans un coffre.

Le principal indice boursier chinois, le Shanghai Composite Index, a progressé d'environ 75% sur 20 ans.

3. Investissements en dollars américains: 31% de perte de change

Un franc suisse valait 0,79 dollar américain en 2004 et 1,14 dollar américain en 2024. Si j’avais investi dans des placements en dollars il y a 20 ans, j'aurais dû payer environ 31% de dollars en plus pour obtenir le même montant en francs que celui que je peux avoir aujourd'hui. Autrement dit: il aurait fallu que je réalise un rendement minimum converti en francs suisses de 31% pour obtenir une meilleure performance que si j'avais gardé des francs sous mon oreiller.

A titre de comparaison, le Nasdaq 100 a progressé de 1106,52% sur la même période.

4. Investissements en dollars canadiens: 31,87% de perte de change

Pour chaque dollar canadien que j'aurais acheté au cours de 95 centimes par dollar en 2004, j’aurais pu l’échanger en 2024 à un cours nettement inférieur de 65 centimes par dollar. Si mes placements en dollars canadiens ne m’avaient pas rapporté plus de 31,87% pendant ces 20 ans, j'aurais alors mieux fait de laisser mes francs sur un compte bancaire suisse sans intérêt.

A titre de comparaison, l'indice S&P TSX a progressé de 140,22% au cours de ces 20 années.

5. Investissements en euros: 39,76% de perte de change

Pour chaque euro que j'aurais acheté au prix de 1,58 franc suisse en 2004, je n’en obtiendrais plus que 95 centimes aujourd’hui. Pour que mes placements en euros soient plus rentables que les francs suisses gardés en espèces, ils auraient dû rapporter plus de 39,76% à l'échéance, convertis en francs suisses.

Le DAX - un indice boursier important dans la zone euro - a s’est apprécié de 333% sur la même période.

6. Investissements en dollars australiens: 41,86% de perte de change

L'Australie possède certes des actions attrayantes dans le secteur des matières premières, mais sa monnaie n’est pas particulièrement forte. Ainsi, chaque «aussie» que j'aurais acheté en 2004 à un cours de 98 centimes ne me rapporterait aujourd’hui plus que 57 centimes. Il aurait fallu que mes placements australiens rapportent au moins 41,86% pour couvrir mes frais.

A titre de comparaison, l'indice S&P ASX 200 a connu une modeste hausse de 126,55% au cours des 20 dernières années.

7. Investissements en yens japonais: perte de change de 50,09%

En 2004, on aurait obtenu 85,59 yens pour un franc au taux de change d’alors. En 2024, on ne recevrait plus qu’environ 50 centimes pour ces 85,59 yens, soit la moitié. En d’autres termes, la moitié des revenus de mes placements aurait fondu à cause de la dévaluation du yen. Mes placements japonais n’en auraient valu la peine que si leur rendement, converti en francs suisses, avait été supérieur à 50,09% sur une période de 20 ans.

La performance du Nikkei 225 s’est élevée à 247,86% sur la même période.

8. Investissements en couronnes suédoises: perte de change de 50,51%

La couronne suédoise a connu une situation difficile au cours des deux dernières décennies. Ainsi, 1000 francs que j’aurais placés en Suède en 2004 au cours de 5,82 couronnes pour un franc ne représenteraient plus qu’environ 495 francs au début de 2024. Le rendement minimum converti en francs suisses à obtenir pour atteindre le seuil de rentabilité serait de 50,51%.

L’indice OMX Stockholm 30 a progressé de 247,38% entre 2004 et 2024.

9. Investissements en livres sterling: 52,73% de perte de change

Il fut un temps où l’on ne pouvait rien faire de faux avec la livre britannique. Si j'avais investi en 2004 dans des actions, des fonds ou des obligations cotés en livres, plus de la moitié de la valeur de mes placements aurait fondue en raison de la force du franc suisse jusqu’à 2024. Mon investissement n'aurait eu de sens que si j'avais obtenu un rendement, converti en francs suisses, atteignant plus de 52,73%.

La performance de l’indice FTSE 100 sur les 20 mêmes années a été de 68,95%.

10. Investissements en couronnes norvégiennes: 54,10% de perte de change

Si j'avais échangé des francs suisses contre des couronnes norvégiennes pour acheter des actions et des obligations, je n’aurais gagné de l'argent que si le rendement converti en francs suisses avait été supérieur à 54,10% à l'échéance.

Cependant, alors que la couronne norvégienne s’est dépréciée, l'indice Oslo OBX a progressé de 591,85% au cours des 20 dernières années.

11. Investissements en réal brésilien: 59,10% de perte de change

Le Brésil est l'une des plus grandes économies d’Amérique du Sud. Mais cela n'aurait pas préservé mes investissements brésiliens des effets de la force du franc suisse. En 2004, j'aurais payé 1 franc pour 2,31 réals. Aujourd'hui, je reconvertirais mes réals en francs à un taux de 5,64 réals par franc. En d'autres termes, la valeur de mon investissement en réals aurait été réduite d’un peu plus de la moitié du seul fait de la dévaluation de la monnaie brésilienne. Si je n'avais pas obtenu un rendement de plus de 59,10% converti en francs suisses, mon investissement n'aurait alros servi à rien.

L'indice Ibovespa Brasil Sao Paulo Stock Exchange a progressé de 478,49% entre 2004 et 2024.

12. Investissements en rands sud-africains: 76,20% de perte de change

Si je souhaite investir dans des entreprises africaines via une banque suisse, mes possibilités de placements se limitent généralement aux actions sud-africaines cotées en rands. Lorsque je vivais en Afrique du Sud en 2004, j’obtenais 5,22 rands pour un franc suisse. Toutefois, les temps ont changé. Aujourd'hui, 1’000 francs suisses que j’aurais convertis en rands en 2004 ne vaudraient plus que 237,87 francs suisses. Si mes placements en rands avaient rapporté moins de 76,20% au cours des 20 dernières années (convertis en francs suisses), j'aurais mieux fait de laisser mes francs suisses sous mon oreiller.

Le FTSE JSE All Share, le principal indice boursier d'Afrique du Sud, a progressé de 554,28% au cours des 20 dernières années.

Le risque de change joue dans les deux sens

Historiquement, les dépréciations des monnaies étrangères par rapport au franc suisse auraient entraîné des coûts de placements supplémentaires pour moi, en tant qu’investisseur suisse. Or, c’est exactement l'inverse qui se produit pour les personnes qui perçoivent et dépensent leur salaire dans une monnaie étrangère, mais qui investissent en francs suisses.

Exemple: les investisseurs allemands ayant investi leur argent dans des Obligations de caisse suisses auraient obtenu un rendement supplémentaire de 39,76% en euros au bout d’une période de 20 ans, uniquement en raison de l’appréciation du franc suisse par rapport à l’euro.

Les performances passées ne sont toutefois jamais une garantie des performances futures. Et en fin de compte, une dépréciation du franc suisse ne peut pas non plus être exclue à l’avenir.

 

Pour en savoir davantage sur ce sujet:
Calculateur: les placements en monnaies étrangères
Rendements des placements en 2023: le Nasdaq bat les actions suisses
Blog: Voici ce que vous auriez pu gagner avec des actions suisses
Blog: Voici ce que vous auriez pu perdre avec des actions suisses

Rédacteur Daniel Dreier
Daniel Dreier est rédacteur et expert des questions d'argent chez moneyland.ch.
Plateformes de trading

Courtiers avec des frais bas

Courtier en ligne

Saxo Banque Suisse

  • Banque en ligne suisse

  • Prix avantageux

  • Taux d'intérêt élevés sur les comptes

Courtier en ligne

Cornèrtrader

  • Offre numérique

  • Pas de frais de garde pour les actions

  • Recherche et signaux de trading gratuits

Demandez maintenant sans engagement

Choix de gestionnaires de fortune numériques

Robo advisor

True Wealth

  • BLKB comme banque de dépôt

  • Frais forfaitaires à hauteur de 0,5% - 0,25%

  • Compte de test gratuit

Robo Advisor

Clevercircles

  • Gestion de fortune numérique

  • Une offre de la Banque CIC

  • Compte de test gratuit

Gestion de fortune numérique

Selma

  • Assistance financière numérique

  • Plan d’investissement gratuit

  • Compte démo gratuit

Demandez maintenant sans engagement

Gérants de fortune suisses

Digital Private Banking

volt by Vontobel

  • Accès aux experts en placement de Vontobel

  • Produits d'investissement à choisir individuellement

  • Information sans engagement

Robo advisor

Bank CIC cleverinvest

  • Gestion de fortune numérique

  • Frais forfaitaires de 0,5%

  • A partir de CHF 1000

Gestion de fortune numérique

PostFinance E-Gestion de fortune

  • Gestion de fortune numérique

  • A partir de 5000 CHF

  • Ouverture directe possible