seconde main en suisse conseils

Seconde main en Suisse: les neuf meilleurs conseils pour vendre vos objets d’occasion

Même si le marché des marchandises d’occasion en Suisse peut sembler saturé, il est possible de gagner de l’argent en revandant vos affaires usagées. Découvrez dans le guide suivant de moneyland.ch les meilleurs «tuyaux» à propos des marchandises de seconde main.

Si vous rassembliez toutes les quittances d’achat de l’ensemble de vos biens, vous seriez surpris de constater combien d’argent vous avez déjà dépensé lors de toutes vos acquisitions.

Pour autant que vous ayez un peu de temps à consacrer à cette activité et que vous êtes suffisamment patient, vous pourrez récupérer au moins une partie de l’argent que vous avez dépensé. Même si vendre est parfois plus fastidieux que de jeter, cet effort peut en valoir la peine sur le long terme. 

Dans l’article qui suit, nous vous présentons neuf possibilités de monnayer vos vieilles affaires sans devoir y consacrer trop d’efforts.

1. Publier des petites annonces

En publiant des annonces sur des places de marché en ligne, comme Tutti et Anibis, vous pouvez atteindre un public cible beaucoup plus vaste que celui auquel vous pourriez avoir accès sur des marchés aux puces. De plus, ces sites constituent aussi un instrument d’évaluation très utile afin de vous informer à propos des prix pratiqués pour des articles semblables. Faites attention à présenter les marchandises sous leur meilleur jour et veillez à ce que les titres, les images et les descriptions soient correctes et précises.

2. Vendre à des négociants

Si vous vendez des marchandises par le biais de petites annonces ou dans le cadre de ventes aux enchères, vous pouvez certes souvent en obtenir un bon prix. Toutefois, une vente réussie est parfois une activité laborieuse et gourmande en temps (il faut faire des photos, rédiger des descriptions, publier une annonce). En vendant vos affaires directement à des négociants, vous pouvez, selon les circonstances, gagnez plus rapidement de l’argent.

Parmi les négociants de marchandises d’occasion, on peut citer les exemples des sites Byboox.ch qui rachète des livres usagés ou encore de Verkaufen.ch qui revend des téléphones et ordinateurs portables ainsi que des tablettes d’occasion. Dans la plupart des grandes villes suisses, on peut aussi trouver des négociants qui rachètent des métaux précieux, du vieil or et des bijoux en argent. Les prix d’achats proposés sont souvent modestes mais vous avez ainsi la possibilité de vous débarrasser facilement d’affaires usagées.

3. Vendre à des brocantes

Alors que les magasins de bienfaisance n’acceptent normalement que des affaires données (ce qui est toujours mieux que de jeter des marchandises impeccables), les magasins de seconde main (ou «seconhand» en anglais) acceptent souvent de payer quelque chose pour des marchandises de qualité. Les antiquités, les meubles de qualité en bon état, les meubles design ou les articles de mode design sont très demandés dans certains magasins de seconde main. Parfois, ces commerces viennent même chercher la marchandise chez vous, vous permettant ainsi d’économiser les coûts du transport.

4. Ne pas oublier les magasins de mode de seconde main

Les articles de mode, qui ont souvent été achetés par ennui ou spontanément, représentent pour beaucoup de gens un poste de dépense important. Une grande partie des habits et des chaussures achetées finissent toutefois dans les sacs à vêtements, après avoir été laissés durant plusieurs mois dans une armoire. Si vous revendez vos habits et chaussures à peine utilisés à des magasins de mode de seconde main, vous pouvez récupérer une partie de cet argent. Les habits créés par des designers trouvent le plus souvent sans peine des acquéreurs. Certains magasins de seconde main vous invitent à envoyer des photos de vos habits pour les examiner et vous indiquent ensuite s’ils sont intéressés ou non à un achat. Vous pouvez ainsi économiser du temps, des frais de déplacement et éviter une éventuelle déception.

5. Utiliser les bourses d’échange

Des bourses d’échange pour vêtements, jouets, vélos ou d’autres articles sont régulièrement organisées dans la plupart des communes suisses. Vous pouvez aller y revendre vos affaires usagées plutôt que de les jeter. Beaucoup de bourses d’échange sont ouvertes à tous les vendeurs et n’exigent pas de frais de participation. D’autres exigent seulement que les vendeurs fournissent une aide à l’organisation de l’événement.

6. Contacter les exportateurs de véhicules

En Suisse, il n’est pas toujours facile de se débarrasser de véhicules d’occasion et de pièces du véhicule sans devoir les amener à la casse contre paiement. Au cours de ces dernières années, de nombreux négociants spécialisés dans l’exportation se sont toutefois installés en Suisse. Beaucoup d’entre eux sont prêts à débourser de l’argent pour racheter vos véhicules ou pièces de rechange d’occasion dans l’optique de les revendre pour un bon prix à l’étranger. Certains de ces exportateurs viennent chercher votre véhicule usagé, vous épargnant ainsi le transport. Vous pouvez trouver sur Internet des adresses d’exportateurs proches de votre domicile, afin de les contacter ensuite en ligne ou par téléphone.

7. Nouer des contacts sur les marchés aux puces

Peu gens ont le temps et l’envie de passer une journée entière derrière un stand sur un marché aux puces, sans garantie de succès. Une solution souvent négligée est de chercher des vendeurs présents sur ce type de marché qui rachètent vos marchandises usagées. Beaucoup de vendeurs sur les marchés aux puces exercent régulièrement cette activité dans leur temps libre. Certains se déplacent d’un marché à un autre à travers l’ensemble du pays pour faire l’article de leur marchandise. Des vendeurs, qui se trouvent proches de votre domicile et avec lesquels vous avez des contacts réguliers, pourront peut-être racheter vos articles usagés afin de les revendre.

8. Utiliser les enchères en ligne

Vendre sur des sites d’enchères en ligne, à l’exemple de Ricardo et de Ebay, nécessite certains efforts. En outre, l’utilisation de telles plateformes de vente aux enchères implique le plus souvent des frais qui réduisent votre gain. Toutefois, si vous vendez des articles spéciaux, comme des objets de design, des antiquités, des disques vinyle, des pièces de véhicules difficiles à obtenir ou des jouets rares, ces plateformes peuvent s’avérer utiles. Un atout de ces portails d’enchères en ligne est leur grande portée: quelque part, il peut y avoir quelqu’un prêt à verser de l’argent pour un objet sans valeur pour vous.

9. Echanger les marchandises

Une alternative à la vente de vos objets de seconde main peut aussi être l’échange direct contre d’autres marchandises et services de votre choix. Des plateformes en ligne, comme Exsila, facilitent l’échange d’affaires usagées.

Informations complémentaires:
Cartes de crédit: comparatif
Crédit privé: comparatif

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.