Spread (marge acheteur-vendeur)

Le terme «spread», (abréviation de «bid-ask spread») ou «marge acheteur-vendeur», désigne dans le langage de la Bourse l’écart entre un cours acheteur (bid) plus bas et un cours vendeur (ask) plus élevé.

Le cours acheteur est le prix le plus élevé que les investisseurs sont prêts à payer pour un bien. Le cours vendeur, en revanche, est le prix le plus bas auquel les investisseurs sont prêts à vendre.

Généralement, le cours vendeur est supérieur au cours acheteur: la différence entre les deux prix constitue donc le soi-disant bid-ask spread. Les vendeurs veulent faire le plus de profit possible, tandis que les acheteurs potentiels veulent dépenser le moins d'argent possible. Un titre que l’on achète et revend immédiatement signifie pour le trader d’accepter une perte de valeur correspondant au bid-ask spread.

Les spreads ou écarts importants peuvent être des indicateurs d’un marché illiquide ou d’une forte volatilité. Plus un titre est négocié fréquemment, plus les cours acheteur et vendeur convergent. Ainsi, les actions populaires des grandes sociétés ont en moyenne des spreads plus faibles que les actions des petites sociétés, qui sont plus rarement négociées.

Dans le commerce du Forex, le spread représente la commission la plus importante que le trader doit payer au courtier en ligne ou à la banque pour une transaction. Plus le spread est grand, plus la banque gagne.

Exemple: vous voulez échanger des francs contre des euros, donc acheter des euros avec des francs. Un trader vous offre 0,910 euro pour un franc. Pour 100 francs, vous recevez donc 91 euros. Si vous échangez à nouveau ces 91 euros en francs chez le même trader, ce dernier ne vous rendra cependant que 99 francs. La différence de 1 franc - ce que l’on appelle le spread - représente la commission du trader. Dans cet exemple le spread, ou la marge acheteur-vendeur, se monte à 1%.

Cependant, les frais de spread sont assez courants et ne se retrouvent pas uniquement dans le commerce du Forex. Les spreads de change sont souvent des frais dissimulés dans le cadre de différents services bancaires où le client ne s’en rend pas compte.

Ainsi, les sociétés émettrices de cartes de crédit réalisent un bénéfice par le biais des cours de change des monnaies étrangères qu’ils facturent aux clients. Mais également dans les opérations de paiement quotidiennes sur les comptes privés, lors de l’achat de monnaies étrangères avec la carte de débit, dans le cadre de la gestion d'actifs, dans le négoce d’actions et le Private Banking les frais de change – c’est-à-dire les spreads – représentent une source de revenus importante pour les banques.

Pour plus d’informations:
Trading en ligne: comparatif interactif
Trading Forex en Suisse
Qu’est-ce qu’un cours vendeur?
Qu’est-ce qu’un cours acheteur?

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 70 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.