Tiers payant (TP)

A côté du tiers garant, le tiers payant représente la deuxième méthode moins fréquente d’établissement de facture en matière d’assurances maladie et de santé en Suisse.

Dans le cadre d’un tiers payant, le médecin ou la pharmacie adresse la facture à l’assurance maladie du patient. La caisse-maladie vérifie la facture et la rembourse. La caisse-maladie paie donc directement le médecin ou le pharmacien.

Le patient reçoit au minimum une copie de la facture. Le patient doit finalement régler lui-même le montant au cas où la caisse-maladie n’assure pas celui-ci. Même si l’assurance prend en principe en charge la facture, les coûts de la franchise et de la quote-part restent à la charge du patient.

Avantages de la méthode du tiers payant

  • Les patients ne doivent pas adresser eux-mêmes la facture du médecin ou de la pharmacie à la caisse-maladie. Une charge administrative supplémentaire est ainsi évitée.
     
  • Dans le cadre du tiers garant, les caisses bon marché reportent le remboursement du montant jusqu’à trois mois après le paiement de la facture par le patient. Dans le cas de facturations élevées, les patients moins solvables peuvent donc se trouver momentanément en difficulté de paiement. Ce problème n’a pas lieu dans le cas de la méthode dite du tiers payant.

Désavantages de la méthode du tiers payant

  • Les patients ne peuvent pas vérifier la facture à l’avance. Dans le cas d’une opposition, celle-ci doit avoir lieu en accord avec l’assurance maladie, ce qui signifie une plus grande charge de travail.

La méthode du tiers payant ne permet pas d’éviter que des tierces parties (telle que l’assurance) soient au courant du traitement.

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 70 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.