Dommage de stationnement

On parle de dommage de stationnement uniquement si la voiture endommagée est stationnée, c’est à dire à l’arrêt. Les sinistres qui surviennent au cours du stationnement, c’est-à-dire quand la voiture est en mouvement, ne sont pas considérés comme dommages de stationnement par les assurances automobile en Suisse.

Les assurances casco partielle suisses couvrent généralement certains sinistres - tels que des vitres cassées ou un rétroviseur arraché - mais non pas les bosses et rayures causées par des tiers aux véhicules garés.

L’assurance casco intégrale pourrait, elle aussi, prendre à sa charge de tels les dommages de stationnement, ce qui conduirait par contre à une rétrogradation dans l'échelle des degrés de primes (contrairement à l'assurance casco partielle). De plus, l’assuré doit s’acquitter d’une franchise.

Lorsque l’auteur du dommage est inconnu et le véhicule non identifié, il y a possibilité de faire appel au Fonds national Suisse de garantie (FNG). Toutefois, ce dernier ne couvre pas les dommages tels que des rayures causés par des actes de vandalisme. En outre, le FNG réclame une franchise élevée qui se monte à 1000 francs.

Une autre option consiste à souscrire une assurance complémentaire couvrant les dommages de stationnement. Cette assurance inclut aussi les dommages causés par des actes de vandalisme, tels que les rayures sur la carrosserie. Toutefois, cette couverture d'assurance s'étend, selon l’assureur, uniquement sur la somme assurée ou se limite à un certain nombre de dommages par an.

Pour plus d’informations:
Comparatif des assurances automobile
Que signifie casco collision?

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 80 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.