Taux d’intérêt nominal (taux nominal)

Le taux nominal calculé à travers le taux d'intérêt nominal désigne un intérêt «pur» qui a été convenu sans tenir compte d’autres facteurs tels que l’inflation, les frais ou le type de rémunération. Il porte généralement sur un an.

Les termes «taux nominal» et «taux d'intérêt nominal» sont souvent utilisés comme synonymes. Parfois, cependant, on fait la différence en indiquant le «taux d’intérêt nominal» en pour cent (par exemple 1%) et le «taux d'intérêt nominal» sous la forme d’une valeur absolue (par exemple 40 francs).

Par contre, pour un taux nominal équivalent, l’intérêt effectivement dû peut différer en fonction du type de rémunération. C’est par exemple le cas de l’usance en matière d'intérêts qui influe sur l’intérêt effectivement dû, particulièrement si le calcul des intérêts se fait en cours d’année. De plus, les dates de majoration du taux en cours d’année ne sont pas prises en compte dans le taux d'intérêt nominal annuel. Pour un taux d'intérêt nominal équivalent, l’intérêt effectif dû augmente, à savoir le nombre de périodes d'intérêt en cours d’année.

Les taux d'intérêt nominaux sont appliqués dans le cadre des comptes d'épargne, des comptes privés, des comptes de prévoyance pilier 3a, des obligations de caisse et des hypothèques. A la différence des taux nominaux, les taux d'intérêts réels sont corrigés de l'inflation.

Si des majorations d'intérêt et des frais qui surviennent en cours d’année sont inclus dans le taux d’intérêt, on parlera d’intérêts effectifs. Le taux d’intérêt effectif joue un rôle essentiel dans le cadre des crédits. Il est un indicateur pour le coût total d’un crédit et s’applique en Suisse aux crédits au comptant ou aux crédits à tempérament dans le contexte des cartes de crédit.

Rémunération en cours d'année: exemple

Le taux d'intérêt nominal sert également de base de calcul pour le taux en cas de rémunération en cours d'année avec plusieurs intérêts crédités par an. Voici un exemple en guise d'illustration:

Un crédit de 1000 francs d'une durée d'un an est rémunéré à un taux d'intérêt nominal de 10% par an. Le remboursement du crédit et les intérêts sont dus tous les deux en fin d’année (une date de majoration de taux en fin d’année). Dans ce cas, le remboursement en fin d'année s’élève à 1100 francs (100 francs d’intérêts, 1000 francs de remboursement). Dans ce cas, le taux d’intérêt annuel effectif est équivalent au taux d'intérêt nominal.

Il en va autrement lorsqu’on a fixé douze dates de majoration de taux, une en chaque fin de mois, au lieu d’une seule, et que le crédit et les coûts de crédit ne sont remboursés qu’en fin d’année. Dans ce cas, le taux d'intérêt en fin d’année se monte à environ 104,71 francs. Vous pouvez facilement vérifier cet exemple de calcul à l’aide du calculateur du taux annuel effectif vs. nominal.

La différence d'intérêt de 4,71 francs résulte du fait que l’intérêt de la dette est ajouté à chaque date de majoration de taux au prorata de la dette résiduelle et continue de produire des intérêts (effet des intérêts composés):

Intérêt du 1er mois = 10% / 12 * 1000 francs ≈ 8,33 francs
Intérêt du 2e mois = 10% / 12 * (1000 + 10% / 12 * 1000) francs ≈ 8,40 francs
Intérêt du 3e mois ≈ 8,47 francs
etc.

L’intérêt entier peut être calculé en utilisant la formule suivante:

Intérêt total = (1 + 10% / 12)^12 * 1000 francs – 1000 francs = 104,71 francs. Dans ce cas, le taux d'intérêt annuel effectif est d'environ 10,47% et indique ainsi le coût total du crédit, alors que le taux d'intérêt nominal est de 10% et donc légèrement inférieur.

Pour de plus amples informations:
Calculateur du taux annuel effectif vs. nominal
Comparatif neutre de crédits
Taux annuels effectifs
Taux d'intérêts réels
Calculateur d’intérêts

Au sujet de moneyland.ch

moneyland.ch est le service comparatif suisse indépendant pour les banques, les assurances et les télécoms. Sur moneyland.ch, vous trouvez plus de 70 comparatifs et calculateurs neutres, des guides utiles et des actualités. Les outils de comparaison complets vous permettent de trouver les bons prestataires dans les domaines des assurances, des caisses maladie, des comptes bancaires, des cartes, des crédits, des hypothèques, de la bourse en ligne et des télécoms.