telmed schweiz vergleich

Comparaison des modèles de télémédecine en Suisse

Vous trouverez ci-dessous tout ce que vous devez savoir sur les modèles de télémédecine dans l’assurance maladie de base des caisses maladies suisses.

Le modèle de télémédecine («telmed») est le modèle d'assurance le plus populaire après le modèle standard et le modèle du médecin de famille.

Le principe est simple: avant toute consultation chez le médecin, en pharmacie ou à l'hôpital, vous devez prendre contact par téléphone avec le centre de conseil prévu. Une ligne téléphonique médicale est à disposition jour et nuit. L’appel téléphonique préalable est obligatoire.

En règle générale, il n’est pas nécessaire prendre contact avec le centre de conseil pour les examens gynécologiques préventifs, les examens dans le cadre de la maternité, les vaccinations et les traitements dentaires.

En cas d’urgence, il peut arriver que vous ne puissiez pas du tout faire ce téléphone, ce que les caisses maladies admettent. Mais elles ont prévu un délai durant lequel vous devez téléphoner après une urgence. Ce délai varie selon les caisses. Chez Compact One (groupe Sanitas), il est de 10 jours, chez Atupri de 20 jours, chez Sanacall de Sanagate de 5 jours seulement.

Vous devez vous annoncer auprès de la caisse au plus tard avant le rendez-vous du suivi médical. Sinon la caisse peut vous rétrograder dans le modèle standard, qui est plus cher, ou même, selon les caisses, vous faire payer le traitement.

Modèle de télémédecine populaire en Suisse

Les modèles de télémédecine dans l’assurance de base n’existent que depuis une dizaine d’années. Entretemps, les caisses maladies suisses ont continué de les développer et se réjouissent de leur popularité croissante.

Plus de 1,25 million d’assurés ont déjà opté pour un modèle de télémédecine. Dans le groupe d’âge des jeunes adultes (19 à 25 ans) et dans celui des adultes (dès 26 ans), les assurés sont un peu plus de 20%, respectivement 20% environ à faire ce choix. Environ 20% des enfants et des jeunes (0 à 18 ans) sont assurés de cette manière.

Caisses maladies offrant le modèle de télémédecine

Sur les 52 assureurs maladie, 31 offrent un modèle de télémédecine. En comparaison: Le modèle du médecin de famille est offert par 44 caisses et le modèle HMO par 18 caisses maladies suisses.

Contrairement au modèle HMO, vous pouvez choisir l’assurance de télémédecine qui vous convient indépendamment de votre lieu de domicile. Selon ce dernier, vous avez le choix entre 25 et 30 caisses maladies. Mais certains assureurs importants n’ont pas ce modèle dans leur offre.

Des primes attrayantes et avantageuses

Le modèle de télémédecine est populaire surtout pour une raison: Le bas niveau des primes.

Les caisses maladies comptent sur le fait que l’entretien de conseil téléphonique obligatoire fasse baisser considérablement les coûts d’assurance. Ce sont surtout les cas bénins («cas bagatelle») qui peuvent se régler de cette manière. Par conséquent, les rabais de primes atteignent jusqu’à 27% au maximum par rapport aux primes du modèle standard. La moyenne pondérée du rabais par rapport au modèle standard se monte à 14%.

Une évaluation de moneyland.ch montre que le modèle de télémédecine est le modèle le plus avantageux des caisses maladie suisses dans un tiers de toutes les variantes de primes.

Attention aux restrictions

Les restrictions des modèles de télémédecine présentent des différences dont les assurés ne sont pas toujours conscients au moment de la conclusion du contrat.

En règle générale, les restrictions ne sont pas un problème pour les assurés en bonne santé qui ne vont pratiquement jamais chez le médecin. Pour les moins heureux, le choix d’un modèle de télémédecine s’est révélé plus d’une fois une option risquée.

Une possibilité de restriction concerne le choix du médecin. Ainsi, il existe des modèles de télémédecine qui limitent le choix du médecin tandis que d’autres ne prévoient aucune restriction. Les modèles avec libre choix du médecin sont plus chers.

Par exemple, le modèle PrimaTel du Groupe Mutuel combine le modèle de télémédecine avec un modèle de médecin de famille. Afin d’obtenir le remboursement de l’assurance, l’assuré doit d’abord utiliser la hotline de medi24 avant de se rendre éventuellement auprès du médecin défini pour un examen plus approfondi. Le choix du médecin n’est en revanche pas limité dans le modèle SanaTel du Groupe Mutuel. Mais les primes sont plus chères.

En outre, il existe des modèles d’assurance comme Flexcare d’Atupri qui prescrivent le recours à un réseau de médecins à la place du médecin de famille (dans le cas d’Atupri un cabinet de groupe Medbase). En revanche, dans le modèle TelFirst qui est plus cher, il suffit d’un coup de fil au centre Medgate.

Restriction: instructions obligatoires

Une autre restriction des modèles de télémédecine concerne la valeur accordée à l'entretien téléphonique de conseil. Selon la caisse maladie et le modèle de télémédecine, les recommandations des médecins conseils ou des spécialistes des soins de la centrale d'appel sont plus ou moins contraignantes. La règle générale s’applique aussi dans ces cas: Les modèles de télémédecine avec premier conseil obligatoire sont moins chers que ceux dont les conseils sont facultatifs.

Dans le modèle Compact One de Compact par exemple, vous devez suivre les conseils qui vous sont donnés. La suite à donner au traitement est définie au téléphone. L’assuré reçoit un avertissement s’il consulte le médecin alors que le conseiller a prévu une automédication.  En cas d'infraction répétée, l’assuré est reclassé avec effet rétroactif au début de l’année dans la catégorie du modèle standard, dont la prime est élevée.

Comparatif entre Medgate, Medi24 et sante24

Trois centres de télémédecine sont exploités en Suisse: Medi24, medgate et sante24.

Medi24 est un centre «indépendant». Contrairement à Medgate, les conseillers ne sont pas des médecins mais des infirmières et infirmiers. Plusieurs caisses maladies utilisent les prestations de medi24 dont le Groupe mutuel, Helsana, KPT, Visana, Galenos et Sumiswalder.

Indépendant comme medi24 mais plus grand, Medgate occupe environ 90 médecins. Diverses caisses maladies font usage de ses prestations, dont Agrisano, Aquilana, Atupri, Birchmeier, CSS, EGK, Krankenversicherung Flaachtal, Galenos, Glarner, Helsana, Innova, Klug, Kolping, ÖKK, Rhenusana, Sanagate, Sanitas, SLKK, Sodalis, Caisse maladie Steffisburg, Swica, Sympany, Visana et KKV.

Enfin, sante24 est géré par la caisse maladie Swica.

Modèle telmed: avantages

  • L’avantage principal des modèles de télémédecine réside dans l’économie réalisée sur les primes. Le potentiel d’économie peut être considérable.
     
  • La gratuité de l'entretien téléphonique de conseil est un autre avantage. C’est justement pour les cas moins grave qu’une telle solution peut déjà suffire sans consulter le médecin.

Modèle telmed: désavantages

  • Il est souvent difficile de poser un diagnostic à distance. Une évaluation erronée peut avoir des conséquences fatales pour le patient. En outre, il peut y avoir un conflit d'intérêt: D’un point de vue économique et surtout pour les centres «dépendants», il peut y avoir une incitation à recommander la variante la moins chère pour un examen ou un traitement alors que médicalement une variante plus chère serait indiquée.
     
  • Ce sont justement les modèles de télémédecine liés à des primes très avantageuses qui restreignent le plus souvent le choix du médecin.
     
  • Le conseil donné par télémédecine est souvent contraignant. Si l’assuré désire une méthode de traitement alternative, la caisse maladie peut s’y opposer. C’est pourquoi, un modèle de télémédecine se recommande surtout pour les assurés en bonne santé.

Votre rédaction Moneyland

Pour plus d'informations:
Assurance maladie: comparatif des primes suisses

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.