Apprendre des langues étrangères: les dix meilleurs conseils pour économiser de l’argent

L’apprentissage de langues étrangères est à la mode. Les cours de langue et les séjours linguistiques sont toutefois souvent coûteux. moneyland.ch vous fournit les dix meilleurs conseils sur la manière d’apprendre une langue à peu de frais.

En Suisse, une véritable industrie d’écoles de langue et de prestataires de séjours linguistiques s’est désormais constituée. Beaucoup de Suissesses et de Suisses sont disposés à débourser des centaines, voire des milliers de francs, pour des cours de langue ou des séjours linguistiques.

Même si vous n’avez pas d’argent pour payer des séjours linguistiques onéreux, gardez cependant le moral: parfois, une solution bon marché à vos «besoins sur le plan linguistique» se tient littéralement juste devant votre porte.

moneyland.ch a réuni pour vous les meilleurs «tuyaux» pour vos réduire vos coûts lors de l’apprentissage des langues.

1. Cherchez un partenaire d’apprentissage

Dans un seul immeuble de location en Suisse, il n’est pas rare que cinq langues ou plus coexistent. Votre voisinage est parfois un excellent endroit pour apprendre une langue étrangère. Beaucoup d’étrangers aimeraient apprendre une langue nationale. A l’inverse, de nombreux Suisses souhaiteraient aussi apprendre une langue étrangère.

Si vous ne trouvez pas un partenaire de tandem dans votre environnement social, essayez d’insérer une annonce dans un journal local ou sur un forum en ligne qui s’y prête. Des plateformes en ligne gratuites comme sprach-tandem.ch facilitent la prise de contact avec des personnes qui sont intéressées à un échange linguistique.

2. Rejoignez un groupe de conversations

Si vous nouez facilement des contacts et que vous disposez déjà de connaissances de base dans les langues correspondantes, rejoindre un groupe de conversations ou un échange linguistique peuvent être la solution adéquate pour vous. Il s’agit le plus souvent de rencontres informelles de personnes qui souhaitent apprendre une langue en étant encadré par au moins un locuteur natif. Des groupes de conversation existent dans de nombreuses villes suisses (en particulier dans la langue qui domine localement). Les réseaux sociaux et les forums sur internet peuvent aussi servir d’aide dans ce but.

3. Cherchez les lieux de prédilection des étrangers

La Suisse compte un grand nombre de groupes de migrants qui se rencontrent souvent dans certains restaurants ou bars. Si vous souhaitez vous plonger dans une langue étrangère sans quitter la Suisse, les lieux de prédilection de ces communautés sont parfaitement adaptés pour exercer vos connaissances linguistiques. Des sites web comme migrantenvereine.ch (qui répertorie les associations de migrants dans le canton de Zurich) et vereinsverzeichnis.ch vous aident aussi à trouver les associations adéquates. Néanmoins, il faut souvent effectuer des recherches supplémentaires ou avoir accès à des conseils d’«insiders» pour parvenir à connaître les meilleurs lieux de rencontre de ces communautés.

4. Participez à un programme d’intégration

Si vous venez de l’étranger et que vous voulez apprendre en Suisse l’allemand, le français ou d’autres langues nationales, les cours bon marché organisés par des organisations à but non lucratif peuvent aussi être une bonne adresse pour vous. Dans ces cours, vous profitez du matériel d’enseignement et des connaissances d’un professeur de langue. L’Entraide Protestante Suisse (EPER) propose par exemple de tels cours de langue à Zurich et dans d’autres cantons.

5. Visitez la Suisse

La Suisse est vraisemblablement le seul pays dans lequel vous pouvez vous plonger à la fois dans une société francophone, germanophone et italophone. Les distances relativement courtes permettent d’effectuer sans problème des séjours durant le week-end, voire des excursions d’une journée, dans les différentes régions linguistiques du pays.

6. Postulez pour un volontariat

Si vous souhaitez pratiquer une langue étrangère, un travail volontaire peut constituer une alternative à bon compte comparé à un séjour linguistique onéreux. De plus, travailler à l’étranger peut s’avérer une entreprise difficile compte tenu des restrictions juridiques existantes. En revanche, il y a peu de restrictions pour un engagement volontaire ou un travail d’intérêt général (en échange de l’hébergement et de l’alimentation).

En Suisse aussi, il y a des clubs et des associations qui recherchent des volontaires – par exemple, dans le cadre d’entraînements sportifs, de projets environnementaux ou d’activités de marketing. Cela peut créer d’excellentes possibilités pour apprendre d’autres langues – aussi bien pour les langues nationales ou celles parlées ailleurs. Des réfugiés provenant de différents pays ont trouvé en Suisse une nouvelle patrie, qu’elle soit provisoire ou permanente. Une aide volontaire dans le cadre de programmes d’intégration ou d’activités de loisirs peut aussi constituer une opportunité formidable pour connaître de nouveaux amis ou trouver des partenaires pour apprendre une langue.

7. Planifiez vous-même votre séjour linguistique

Si vous ne souhaitez pas jeter votre argent par les fenêtres pour un séjour linguistique coûteux, organisez vous-même votre voyage. Des sites web comme Couchsurfing et Homestay facilitent la prise de contact avec des gens de différents pays qui accueillent volontiers des visiteurs. Vivre avec des autochtones est un contexte idéal pour exercer la langue parlée dans le pays.

Vous pouvez aussi économiser de l’argent en réservant un cours de langue ou un professeur sur place, plutôt que dans le cadre d’un séjour linguistique. De plus, vous êtes moins liés si vous organisez vous-mêmes votre voyage.

8. Utilisez les possibilités d’Internet

Internet offre un choix gigantesque en matière de musique, de films et de littérature dans toutes les langues possibles. Ecouter de la musique ou des vidéos de différentes langues étrangères se prête parfaitement pour se familiariser avec une langue étrangère. Certaines plateformes de streaming et des bibliothèques en ligne proposent aussi gratuitement une grande quantité de matériel d’apprentissage. Les tutoriels en ligne peuvent aussi constituer une alternative bon marché comparé à un professeur privé.

9. Renoncez à utiliser une lingua franca

Evitez d’emprunter la voie la plus facile en passant tout de suite à l’anglais ou à une autre langue commune quand vous communiquez avec les locuteurs de la langue que vous souhaitez apprendre. Vous vous privez ainsi de la possibilité de vous plonger directement dans un nouvel idiome. Ne cédez pas à la facilité et parlez dans la langue que vous souhaitez apprendre avec les personnes que vous rencontrez, même si ces dernières vous répondent à l’aide d’une lingua franca.

10. Bibliothèques, brocantes et marchés aux puces

Si vous êtes à la recherche de littérature intéressante, variée et bon marché dans une langue étrangère, n’oubliez pas les bibliothèques publiques. En Suisse, celles-ci ont souvent dans leur répertoire de nombreux ouvrages en langues étrangères. Les multiples brocantes et marchés aux puces qui existent en Suisse sont autant de bonnes adresses pour trouver des livres en différentes langues, le tout pour une bouchée de pain.

Informations complémentaires:
Êtes-vous nouveau en Suisse?

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.

  • Radio 24
  • Radio 1
  • Tages-Anzeiger
  • Cash
  • SRF
  • NZZ
  • Handelszeitung
  • 20 Minutes
  • Bilanz
  • Finews