cartes credit acheter sur internet

Acheter sur Internet avec des cartes de crédit

A quoi faut-il faire attention lorsque vous effectuez des achats en ligne avec des cartes de crédit? Vous l’apprendrez dans le guide suivant de moneyland.ch.

Après l’argent liquide, les cartes de crédit sont le deuxième moyen de paiement le plus apprécié par les Suissesses et les Suisses. Lors d’achats sur Internet, les cartes de crédit constituent même le moyen de paiement le plus populaire.

Dans le cadre de l’enquête sur les moyens de paiement en Suisse réalisée par moneyland.ch, environ 25% des personnes interrogées ont indiqué utiliser «toujours» une carte de crédit pour effectuer des achats sur Internet, 40% des sondés l’emploient «la plupart du temps», 21% «occasionnellement», tandis que seuls 9% affirment l’employer «rarement» et 5% «jamais».

En comparaison, lorsqu’il s’agit d’achats effectués dans des magasins en Suisse, seuls 8% des sondés indiquent utiliser «toujours» une carte de crédit, tandis que 20% l’emploient «rarement» et 17% «jamais».

Ce que beaucoup de gens ne savent pas: de nombreux pièges en termes de coûts guettent les utilisateurs sur Internet. C’est en particulier le cas lors de paiements effectués sur des sites web situés à l’étranger. En plus de cela, certaines échoppes en ligne suisses exigent des frais supplémentaires lors de paiements faits avec des cartes de crédit (d’autres informations à propos des suppléments prélevés lors de paiements par cartes de crédit chez les commerçants suisses sont présentées ci-après).

Attention aux frais pour les transactions en devises prélevés lors de paiements en ligne

Lors de paiements en monnaies étrangères effectués sur des sites étrangers, à l’exemple d’Amazon, des frais pour transactions en devises sont prélevés. Dans ce cas, les émetteurs de cartes de crédit ne facturent pas seulement les frais de traitement. Les détenteurs de cartes de crédit doivent s’acquitter aussi de coûts supplémentaires résultant du cours des devises. En fonction des cartes de crédit, des coûts plus ou moins élevés peuvent en résulter, comme l’indique le comparatif des cartes de crédit indépendant établi par moneyland.ch. Vous apprendrez ici les aspects auxquels il faut être attentif au sujet des frais de conversion des devises avec les cartes de crédit

La conversion dynamique des devises sur Internet

Soyez surtout attentifs si vous effectuez des paiements par cartes de crédit en francs suisses sur des échoppes en ligne étrangères. En effet, pour la plupart des cartes de crédit, des frais de traitement sont aussi prélevés lorsque vous payez en francs hors de nos frontières ou sur des sites web étrangers. Cet aspect est décrit sur les pages d’information relatives aux cartes de crédit concernées disponibles sur moneyland.ch.

Les émetteurs de cartes de crédit justifient ce supplément pour la raison suivante: à l’étranger, des coûts plus élevés sont exigés par Mastercard et Visa. De plus, les risques de fraude sont plus élevés dans le cas de transactions effectuées à l’étranger.

Les frais de traitement s’appliquant aux transactions étrangères libellées en francs suisses constituent une autre raison pour laquelle vous feriez mieux de renoncer à la conversion dynamique en devises (en anglais, «dynamic currency conversion» ou DCC). Lors de la conversion dynamique en devises, les prix sont automatiquement affichés en francs suisses. Il en résulte dès lors un cours souvent défavorable pour le client. S’y ajoute encore pour beaucoup de cartes de crédit les coûts supplémentaires déjà mentionnés précédemment. Amazon, par exemple, propose la possibilité d’effectuer des paiements en francs suisses plutôt qu’en euros – une opération à perte pour la plupart des acheteurs helvétiques.

Des frais de traitement pour les sites web ayant un nom de domaine situé en Suisse

Même en l’absence de recours à la conversion dynamique des devises, il peut arriver que des frais de traitement soient prélevés lors de transactions réalisées en francs suisses. C’est généralement le cas lorsque le nom de domaine du site web ne se termine pas en .ch ou si le nom de domaine suisse (comme amazon.ch) que l'on a saisi renvoie à un site situé à l’étranger (comme amazon.de).

Aspect sournois: il arrive parfois que des frais de traitement soient prélevés également pour des noms de domaine enregistrés en Suisse (qui se terminent avec .ch). Ce peut être le cas si le siège de l’entreprise se situe hors de Suisse. En ce qui concerne les sites les plus importants qui ont un nom de domaine helvétique mais un siège à l’étranger (comme zalando.ch), les émetteurs suisses de cartes de crédit se montrent toutefois souvent «conciliant» à cet égard et ne facturent pas de frais supplémentaires, ont-ils indiqué sur demande à moneyland.ch.

Néanmoins, il est conseillé lors d’achats effectués sur des sites web helvétiques de consulter brièvement les conditions générales pour savoir si le siège de l’entreprise se situe en Suisse ou à l’étranger. En cas de doutes, vous avez intérêt à vous renseigner auprès de votre émetteur de carte de crédit pour savoir quels frais incombent au client lors d’un achat en ligne. L’endroit où se trouve votre adresse IP ne joue à cet égard aucun rôle: cela signifie que vous pouvez payer sur des sites helvétiques ayant un siège en Suisse sans frais supplémentaires, même à partir de l’étranger.

Les frais des échoppes en ligne suisses varient selon les émetteurs de cartes de crédit

Swisscard indique, sur demande de moneyland.ch, que des frais de traitement peuvent aussi être prélevés même lors d’achats en francs suisses réalisés sur des sites internet ayant des noms de domaine enregistrés en Suisse (.ch). L’élément décisif est l’identité du commerçant («Merchant ID»): si celle-ci est située à l’étranger, des frais incombent généralement.

Chez Bonuscard, de tels frais de traitement peuvent aussi être prélevés. La société dispose d’une liste d’exclusion concernant les sites ayant des adresses se terminant par .ch pour lesquels aucun frais n’est prélevé. Pour les autres sites, de tels frais peuvent aussi être prélevés. Dans ce cas de figure, les clients peuvent effectuer une réclamation auprès de Bonuscard et se voir rembourser ces frais.

UBS indique également que le siège d’entreprise du site web est l’aspect décisif. Si celui-ci est situé à l’étranger, des frais additionnels sont également prélevés, même lorsqu’il s’agit de transactions en francs suisses. Dans «des cas sélectionnés», UBS indique se montrer «conciliant» et renonce toutefois à facturer de tels frais.

Chez Cornèrcard, des frais de traitement peuvent également être prélevés même avec des noms de domaine helvétiques, dès lors que le site de l’entreprise se situe hors de Suisse. Toutefois, Cornèrcard accorde quelques exceptions pour les sites les plus populaires comme zalando.ch ou même amazon.de. Pour ces sites les frais de traitement ne sont pas prélevés.

En ce qui concerne les cartes Viseca, le prélèvement des frais dépend de l’endroit où se trouve le point d’acceptation de la carte (généralement, il s’agit du commerçant). Chez Viseca, le siège de l’entreprise qui héberge le site internet est également l’élément déterminant. Viseca indique toutefois se montrer «conciliant» et renonce à facturer des frais supplémentaires pour certaines échoppes en ligne portant des noms de domaine suisses.

Au final, les cartes de crédit de PostFinance font partie des rares émetteurs qui ne prélèvent aucun frais de traitement pour les transactions en francs suisses réalisées hors de nos frontières ou sur des sites internet étrangers.

Informations complémentaires:
Cartes de crédit
Comparaison des suppléments pour paiements par carte de crédit
Cartes de crédit: frais de conversion de devises
Cartes de crédit à l’étranger: dans quelle devise payer?

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.