hypothek versicherung bank schweiz

Hypothèque: assurance ou banque?

Des assurances proposent également des hypothèques parallèlement aux banques suisses. Le preneur d'hypothèque devrait-il plutôt se décider pour une banque ou une assurance? La rédaction Moneyland indique les différences.

Celui qui prend en charge une hypothèque en Suisse se décide la plupart du temps pour une hypothèque fixe ou une hypothèque Libor. Rarement, une forme de financement variable est également prise en considération. Non seulement le modèle hypothécaire joue un rôle important, mais également le choix du prestataire lors de la prise de décision en faveur de l'hypothèque adéquate. Le prix et le type de conseil varient en effet d'un prestataire à un autre.

Les hypothèques étant à la base un simple domaine des banques dans le cadre de l'opération d'intérêt, de plus en plus d'assurances se lancent depuis quelques années dans le marché lucratif des hypothèques.

Les assurances peuvent ainsi investir les primes des clients à long terme et de façon rentable en les transmettant à des clients hypothécaires sous la forme de crédits hypothécaires. Cette stratégie apporte un rendement constant et bien prévisible.

Dans l'environnement d'intérêts actuel, cette méthode est plus attrayante pour de nombreuses assurances que de se baser sur des intérêts de placements bas ou des rendements d'actions incertains. En outre, les hypothèques n'offrent pas seulement une possibilité de placement pour les entreprises d'assurances, mais aussi de nouveaux clients potentiels pour divers domaines d'assurances.

Pour cette raison, les assurances Allianz Suisse, Axa, Generali, Helvetia, Swiss Life et Zurich proposent entre autres des hypothèques. La Banque Baloise SoBa est en outre à mentionner, appartenant au groupe Bâloise Assurances.

Des compagnies d'assurance vie sont avant tout actives dans les activités hypothécaires dans le cas des compagnies d'assurances. Les compagnies disposant du domaine spécifique assurances dégât sont plus vulnérables à des événements financiers importants subits et donc plus rarement actives dans le domaine des hypothèques.

Pour de nombreuses personnes en Suisse, la banque reste certes le premier interlocuteur pour le financement dans les affaires de clients privés. Les assurances ne sont cependant plus négligeables. Un coup d'œil sur la répartition des volumes hypothécaires en Suisse l'indique: à partir d'un montant de près de 920 milliards de francs au total en 2014, les banques ont octroyé environ 870 milliards de francs, les assurances près de 32 milliards et les caisses de pension 15 milliards de francs. Parmi les assureurs, Axa Winterthur dispose du plus grand volume hypothécaire, suivi de Swiss Life et de la Baloise.

Pour le preneur d'hypothèque, la question qui se pose est la suivante: entre une banque ou une assurance, quel est le meilleur choix pour le crédit hypothécaire?

Les différences entre les banques et les assurances se manifestent dans les points suivants:

  • Alors que les banques suisses proposent entre autres les offres les meilleur marché sous la forme d'hypothèques en ligne pour de courtes durées jusqu'à dix ans, des assurances telles que Swiss Life supplantent la plupart des banques dans le cas de durées à long terme. Pour des durées de plus de 10 ans, la plupart des hypothèques d'assurances sont meilleur marché. Un comparatif indépendant d'hypothèques en vaut en tous les cas la peine.
     
  • Hypothèques en ligne: à l'exception de l'offre de Swiss Life, toutes les hypothèques présentes sur Internet sont proposées par des banques. Les hypothèques en ligne n'offrent qu'un minimum de conseil, mais sont souvent les meilleur marché parmi toutes les offres, comme l'indique le comparatif indépendant d'intérêts hypothécaires de moneyland.ch. Cependant, les hypothèques en ligne sont habituellement limitées à des durées de dix ans au maximum.
  • Lors d'hypothèques à terme (hypothèques forward), certains prestataires d'assurance proposent, contrairement aux banques, des taux d'intérêt sans majoration.
  • Les assurances sont un peu plus conservatrices que les banques lors de l'attribution des hypothèques. Cette constatation est visible entre autres dans le cas des modèles hypothécaires proposés, de l'évaluation, de la viabilité et du taux d'avance.
  • Des évaluations ont indiqué que les sociétés d'assureurs évaluent généralement une propriété de façon plus conservatrice que les banques.
  • L'offre des sociétés d'assurance est limitée la plupart du temps à des hypothèques fixes et variables. L'hypothèque Libor n'est généralement pas proposée par les assurances en raison de son caractère à court terme.
  • Capacité financière: à ce niveau-là, les assurances sont généralement un peu plus strictes que les banques. Dans le cas de ces dernières, vous pouvez souvent obtenir des hypothèques avec une solvabilité non optimale. Dans le cas de compagnies d'assurance, les intérêts hypothécaires annuels échus ne peuvent en général pas être plus élevés que 33% du revenu ménager.
  • Dans le cas des assurances, la limite du taux d'avance s'élève entre 65 et 80% au maximum.
  • La réponse de confirmation après la soumission d'une demande hypothécaire complète a lieu chez les banques généralement en l'espace de 24 heures. Dans le cas des assurances, cela peut durer un peu plus longtemps selon les circonstances.
     
  • Dans le cas de certaines banques, d'autres prestations de service de banques sont obligatoires pour les preneurs d'hypothèques («relation à la banque principale»). Dans le cas de compagnies d'assurance, les contrats hypothécaires sont possibles sans la conclusion d'autres produits d'assurance. Souvent, des produits sont cependant proposés meilleur marché, à l'instar des assurances vie.

Votre rédaction de moneyland.ch

Pour plus d'informations:
Hypothèques en Suisse

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.