negocier actions en bourse erreurs

Négocier des actions en bourse: les huit plus grandes erreurs à éviter

Le négoce sur les marchés des actions exerce une grande fascination sur les investisseurs. Les débutants, en particulier, feront toutefois bien de prendre garde à de nombreux pièges. moneyland.ch a décortiqué pour vous les erreurs les plus fréquentes commises par les traders néophytes.

Pour les investisseurs, le marché des actions est pratiquement incontournable. D’autant plus que ces titres, grâce aux rendements plus élevés qu’ils offrent sur le long terme, attirent davantage les investisseurs que des placements plus prudents comme les comptes d’épargne et les obligations.

Certes, aucun placement n’est exempt de risques. Ce sont toutefois précisément les débutants qui encourent des risques inutiles sur le marché des actions, alors que ceux-ci seraient pourtant faciles à éviter. moneyland.ch a compilé pour vous les huit pièges les plus fréquents en matière de négoce d’actions.

1. Investir au hasard

Beaucoup de traders considèrent le négoce d’actions comme un pur jeu de hasard, plutôt que comme un placement. Toutefois, comme pour toutes autres activités d’affaires, réussir dans le négoce de titres nécessite un plan d’investissement précis avec des objectifs clairs et une stratégie solide. Définissez à l’avance combien d’argent vous êtes prêt à investir dans des titres et quel rendement vous espérez obtenir à long terme. Préparer un plan d’investissement détaillé constitue en effet la première étape pour réussir dans le négoce d’actions en bourse.

2. Se jeter à l’eau

Même si vous n’avez pas nécessairement besoin d’un diplôme en économie pour réussir dans le trading en bourse, disposer d’une bonne compréhension du monde des affaires et avoir une idée claire des coûts et des risques encourus lors de transactions en bourse sont indispensables.

Lorsque vous vous serez familiarisés avec les bases du négoce de titres, ouvrez d’abord un compte de démonstration, comme le proposent désormais gratuitement beaucoup de plateformes de négoce en ligne. A l’aide de ces simulateurs gratuits, vous pouvez effectuer vos premières transactions au moyen d’argent factice sans encourir de risques de pertes, tout en accumulant néanmoins de l’expérience pratique.

3. Tomber entre les mains de mauvais courtiers

Il n’y a jamais eu autant de courtiers en ligne qu’aujourd’hui. Pas de quoi s’étonner: le négoce de titres est un secteur d’activité lucratif. Les plateformes de négoce en ligne réalisent chaque année un chiffre d’affaires considérable grâce aux commissions de courtage, aux frais de dépôt et aux suppléments perçus lors du négoce de devises.

A cet égard, les différences en matière de frais exigés par les différents prestataires sont énormes. Le comparatif du négoce en ligne de moneyland.ch présente en détail l’ensemble des coûts les plus importants qui sont facturés par les courtiers en ligne helvétiques.

4. Suivre toutes les modes

Le négoce d’actions fait l’objet de nombreux mythes – qu’il s’agisse de déclarations de gourous boursiers montées en épingle ou de propos inventés diffusés sur internet, que des courtiers sans scrupules livrent à leurs utilisateurs.

Tout le buzz autour des marchés boursiers sert en fin compte les intérêts de grandes sociétés d’investissement ou de plateformes boursières qui, grâce aux commissions perçues, profitent également de chaque hype. En tant que petits investisseurs, la crédulité peut toutefois vous coûter cher. Examinez au préalable soigneusement chaque investissement en comparant autant de sources que possible.

5. Encourir de grands risques

Combien être vous disposé à perdre? Beaucoup de trader omettent de se poser dès le départ cette question importante. Le négoce de titres financé à crédit (par exemple, via le trading de CFD) est une activité particulièrement risquée. En effet, cette approche ne multiplie pas seulement vos gains potentiels mais aussi les pertes possibles. Avant de procéder à une transaction, vous devez être conscients des pertes maximales que vous pouvez subir. Ne risquez jamais davantage d’argent que ce que vous pouvez vous permettre de perdre.

6. Suivre les tendances à court terme

Il se peut qu’une poignée de courtiers soient devenus riches en suivant des tendances à court terme. C’est toutefois une exception. Les gains rapidement obtenus sont souvent tout aussi vite reperdus.

Les stratégies de type «buy and hold» constituent en revanche un choix sûr. Elles évitent que de multiples commissions érodent vos gains. Restez fidèle à votre stratégie de placement pendant une longue durée et profitez de l’augmentation de valeur sur le long terme.

Avant que vous n’achetiez des actions d’une entreprise, vous devriez vous interrogez si les produits ou les services offerts par une société disposent du potentiel nécessaire pour croître sur le long terme. Une alternative consiste à placer votre argent dans des fonds de placement indiciels (ETF). Ceux-ci reflètent l’évolution en bourse de l’ensemble d’un segment de marché plutôt que les variations d’actions prises séparément. Toutefois, même avec des ETF, vous devez aussi analyser attentivement le potentiel de croissance à long terme des titres qui le composent.

7. Garder ses positions perdantes

Chacun a de la peine d’admettre ses erreurs. S’agissant des investisseurs, ils ne souhaitent pas non plus se séparer de mauvais choix de placements. Attendre et espérer que le vent tourne est une des méthodes les plus sûres pour perdre de l’argent. Si une position de négoce perd continuellement de la valeur pour de bonnes raisons, laissez-la plutôt tomber et limitez ainsi vos pertes à temps.

8. Devenir accro

La bourse fait miroiter chaque jour des gains élevés aux investisseurs. Le trading sur le marché des actions a un potentiel d’addiction qui, dans le pire des cas, peut conduire à la ruine financière. Vous pouvez éviter un tel scénario du pire en adoptant une stratégie de placement durable. Conservez une perspective de placement orientée à long terme et ne vous laissez pas induire en erreur par les variations quotidiennes des cours en bourse.

Informations complémentaires:
Bourse en ligne: Economiser des milliers de francs
Acheter des actions: conseils et informations pour les traders

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.