anleihen handeln schweiz

Obligations: comment négocier?

Les frais pour l’achat et la vente des obligations varient considérablement selon la banque suisse ou le courtier. Un comparatif en vaut donc la peine.

Les obligations (en anglais: bonds), comme on les nomme de manière indifférenciée, sont des titres de dette, et en tant que tels des titres rémunérés. Ils constituent souvent une partie fixe de portefeuilles de placement diversifiés. Certains traders spéculent également sur des gains à court terme dans le négoce des obligations.

Les obligations peuvent d’une part être émises par des institutions étatiques (on parle alors d’obligations d’État); d’autre part, des entreprises peuvent également emprunter de l’argent en émettant des obligations d’entreprises.

Sont négociés à la bourse aussi bien les placements d’État que ceux d’entreprise, même si ce n’est pas le cas pour tous. Les gestionnaires de fortune et les traders peuvent les acheter et les vendre par le biais d’une banque ou d’un courtier.

Ce faisant, le prix d’émission et le cours boursier des obligations ne sont pas seulement décisifs. Le fait que les frais de transaction réduisent les rendements est souvent occulté lors de l’évaluation de rendements des obligations.

En Suisse justement, les courtages et les frais de dépôt sont chers, voire très chers pour la plupart des banques, ce qui a une incidence sur les rendements.

Pour de nombreuses banques suisses, les frais de négoce correspondent à ceux des actions. Chez les prestataires individuels, les frais de négoce des obligations sont pourtant un peu moins élevés que ceux de négoce des actions.

Les différences de frais entre les plateformes de négoce sont considérables.

Les différences entre les grandes banques les plus chères et les courtiers en ligne les meilleurs marché peuvent représenter des milliers de francs pour les investisseurs qui négocient fréquemment ou achètent et vendent des placements pour des montants supérieurs. Un comparatif est donc recommandable dans tous les cas.

Exemple: à la banque en ligne Swissquote, l’achat et la vente d’un placement d’une valeur de 100’000 francs coûte 220 francs par transaction, c’est-à-dire 440 francs au total, avec les droits de timbre en sus.

Chez TradeDirect, la transaction coûte un peu moins avec 199.90 francs par transaction.

Chez UBS, il s’agit de 0,7% par transaction pour le montant de 100’000 francs pour des placements suisses, c’est-à-dire pas moins de 700 francs par transaction ou, au total, 1400 francs avec les droits de timbre en sus (un rabais existe en outre, d’un montant de 25% en faisant appel à la banque en ligne).

Les frais de négoce de placements sont comparés dans le comparatif de trading indépendant et interactif de moneyland.ch. Choisissez à cet effet simplement «Placements Suisse» dans le menu déroulant «Sélection du profil». Vous pouvez également définir vous-même le montant et le nombre de transactions dans le menu déroulant «Indications individuelles.

Pour plus d'informations:
Comparatif suisse de trading
Acheter des actions: conseils
Comparaison des frais de dépôt

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.