transport sauvetage assurance maladie

Coûts de transport et de sauvetage: comment s'assurer?

Que paient les caisses maladie et les assurances complémentaires en frais de transport et de sauvetage sur territoire national et à l'étranger? Aperçu de tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

Les coûts de transport, de sauvetage, de recherches et de rapatriement sont un bon exemple d'assurances complémentaires de caisses maladie pouvant être utiles en cas d'urgence. Dans ce cas, l'assurance de base ne paie que partiellement.

Recherches, transport, sauvetage: que paie l'assurance de base?

  • L'assurance de base obligatoire des caisses maladie dédommage seulement 50% des coûts de transport et de rapatriement vers un médecin ou un hôpital sur territoire suisse et jusqu'à 500 francs au maximum par année. La même réglementation est valable également à l'étranger. Les taxis peuvent également faire partie des moyens de transport. En cas d'urgence, vous devez payer jusqu'à plusieurs milliers de francs malgré l'assurance de base.
  • L'assurance de base participe uniquement aux frais de transport si aucun autre moyen de transport n'aurait pu être possible et raisonnable, par exemple avec une voiture privée ou les transports publics.
  • Dans le cas des coûts d'un sauvetage d'un cas potentiellement mortel (par exemple dans le cas d'un infarctus du myocarde), l'assurance de base ne prend en charge que la moitié des frais – jusqu'à 5000 francs au maximum par année.
  • A l'étranger, l'assurance de base ne prend en charge aucun frais pour des sauvetages. Pour un rapatriement en Suisse, elle ne paie qu'une contribution aux coûts de 500 francs. Un rapatriement est pourtant très onéreux et peut coûter plusieurs dizaines de milliers de francs selon le moyen de transport et la distance. Il est recommandé de conclure une assurance complémentaire pour ce scénario.
  • Le sauvetage et le transport de personnes décédées ne sont pas couverts par l'assurance de base.
     
  • Les transports indispensables d'un hôpital à un autre sont généralement couverts indirectement par l'assurance de base.

Recherches, transport, sauvetage: que paie l'assurance complémentaire?

  • Dans le cadre d'assurances complémentaires de soins ambulatoires, les bonnes assurances complémentaires prennent en charge une grande partie des coûts de sauvetage, de transport et de rapatriement.
  • Les prestations des assurances complémentaires correspondantes se différencient de façon marquée selon le forfait complémentaire des caisses maladie. Un comparatif des prestations à l'étranger en vaut donc la peine.
  • En pratique: dans le comparatif indépendant des assurances complémentaires, vous pouvez filtrer les résultats selon les critères de prestations «Transport & sauvetage en Suisse» et «Transport & sauvetage à l'étranger» et les classer selon l'étendue des prestations.
  • Quelques rares assurances complémentaires prennent en charge les coûts de sauvetage et de transport de façon illimitée. De nombreuses caisses paient un pourcentage déterminé (par exemple 90%) ou seulement jusqu'à un montant maximal annuel (par exemple 10'000 à 100'000 francs par année).
  • Remarque pour les donateurs à la Rega: La Rega prodigue des conseils lors de problèmes médicaux à l'étranger et organise des vols de rapatriement nécessaires d'un point de vue médical – soit en jet d'ambulance de la Rega, ou par le biais d'un avion de ligne. Un rapatriement par la Rega est facturé à l'assurance. La Rega exonère ses donateurs des coûts qui ne sont pas pris en charge par l'assurance. La Rega n'entre pourtant pas en compte pour les coûts d'autres prestations d'assistance à l'étranger, comme par exemple pour les coûts d'une visite chez le médecin ou d'un séjour à l'hôpital. Le statut de donateur à la Rega ne remplace ainsi aucune assurance voyage.
  • Les assurances voyage et certaines assurances de cartes de crédit prennent également en charge des frais de recherches et de sauvetage. Veuillez pourtant prendre garde aux montants maximaux de couverture.
  • Remarque pour les membres de clubs automobiles et de détenteurs de livret: les assurances voyage du TCS et de l'ATE ne couvrent pas non plus complètement les coûts éventuels. Les frais maximaux de recherches et de sauvetage sont ainsi limités à 10'000 (ATE) et à 30'000 francs (TCS). Le livret ATE ne prend par ailleurs pas en compte les frais de médecin et d'hospitalisation. Une assurance complémentaire en vaut donc également la peine selon les circonstances en tant que membre TCS ou ATE.
  • Il est important que vous conserviez toutes les factures et quittances relatives au sauvetage et au transport afin que l'assurance paie également en fin de compte en cas d'urgence.

Pour plus d'informations:
Assurance maladie: comparatif
Assurance complémentaire: comparatif

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.