impots suisse meilleurs conseils
L’argent au quotidien

Economiser des impôts en Suisse: les 15 meilleurs conseils à suivre

6 février 2024 - Ralf Beyeler

Les lois suisses en matière de fiscalité sont compliquées et elles peuvent varier d’un canton à un autre. Dans l’article ci-après, moneyland.ch a réuni les meilleurs conseils à connaître à propos des impôts sur le revenu en Suisse.

Les gens qui ne sont pas correctement informés à propos des particularités du système fiscal helvétique encourent le risque de devoir payer trop d’impôts. Pour que ce ne soit pas le cas, vous découvrirez dans l’article ci-après les conseils les plus utiles à connaître lorsque vous remplissez votre déclaration d’impôts afin d’éviter de devoir payer une facture fiscale trop élevée.

1. Primes d'assurance

Vous pouvez déduire les primes d'assurance suivantes de vos impôts sur le revenu:

Un montant maximal s'applique toutefois. Il y a généralement un montant maximum qui est plus bas pour les personnes qui ont versé des cotisations à leur caisse de pension (via l'employeur) ou au pilier 3a. Pour toutes les autres personnes, un montant maximal plus élevé s’applique. Pour l'impôt fédéral direct, la déduction maximale pour les personnes seules atteint 1800 francs ou 2700 francs, tandis pour les personnes mariées ce seuil s’élève à 3600 francs ou 5400 francs. Les cantons prévoient également un montant maximal: dans le canton de Zurich, par exemple, ce seuil se situe à 2600 francs ou à 3900 francs pour les personnes seules, tandis qu’il s’élève à 5200 francs ou à 7800 francs pour les personnes mariées.

De nombreuses primes d'assurance ne sont toutefois pas déductibles:

2. Accidents et maladies

Vous pouvez, en principe, déduire de vos impôts les frais qui ont été occasionnés par un accident ou une maladie, sauf s’ils ont été déjà pris en charge par une assurance. Cela s’applique également aux frais de santé qui sont inférieurs à la franchise prévue et à la quote-part de l'assurance de base que vous devez payer vous-même. Sont également déductibles les dépenses pour les lunettes et lentilles de contact qui délivrées sur ordonnance, celles payée à des guérisseurs naturels au bénéfice d’une licence et aux dentistes.

Dans la pratique, cette déduction n'est pas possible pour la plupart des contribuables, car une franchise élevée s’applique. Cela signifie qu’il n’est possible de faire valoir la déduction fiscale que si vos coût dépassent un certain montant.

Dans la plupart des cantons et également au niveau fédéral, cette franchise correspond à 5 pour cent de votre revenu net. Dans les cantons de Glaris, Saint-Gall et du Valais, elle est de 2 pour cent. Dans le canton de Genève, la franchise est d'un demi pour cent. Dans le canton de Bâle-Campagne, une telle déduction peut toujours être effectuée, car aucune franchise n’est prévue.

3. Formations continues

Les formations continues dans un but professionnel sont en général déductibles, pour autant qu'elles ne soient pas considérées comme une formation initiale. Le montant déductible varie selon les cantons. En règle générale, vous devez être en mesure justifier les déductions lorsqu’elles sont les plus importantes. Le canton de Zurich, ainsi que quelques autres cantons, autorisent en revanche un forfait de 500 francs sans qu’il ne soit nécessaire de présenter un justificatif.

4. Transports publics et vélos

Dans la mesure où il s’agit de frais professionnels, vous pouvez déduire de vos impôts les frais de déplacement correspondant aux trajets effectués entre le domicile et votre lieu de travail. 

  • Vélo: dans beaucoup de cantons, vous pouvez déduire un forfait de 700 francs pour le vélo. Certains cantons prévoient toutefois des règles plus précises: ainsi, dans celui de Glaris, vous ne pouvez pas déduire les coûts de votre vélo si le trajet à pied dure moins de 10 minutes.

  • Transports publics: si vous vous rendez à votre lieu de travail en train, en bus ou en tram, vous pouvez en principe faire valoir les coûts effectifs de l'abonnement. 

  • Voiture: vous ne pouvez déduire les frais de déplacement en voiture pour vous rendre au travail que dans certaines circonstances.

Dans le canton de Zurich par exemple, vous devez satisfaire à l’un des critères suivants pour pouvoir déduire les coûts se rapportant à votre voiture:

  • L'accès le plus proche aux transports publics se trouve à plus d'un kilomètre de votre domicile ou de votre lieu de travail.

  • Aucun transport public ne circule au début ou à la fin de votre période de travail.

  • La durée d’un trajet effectué de porte à porte en voiture est plus courte d’au moins une heure qu’en utilisant les transports publics. 

  • L'employeur exige que vous utilisiez votre voiture privée pendant les heures de travail et vous paie pour cela.

  • En raison d'une maladie ou d'une infirmité, vous ne pouvez pas utiliser les transports publics.

Des dispositions similaires existent également dans les autres cantons.

En règle générale, il est possible de déduire aussi bien les frais d’un abonnement pour les transports publics que les forfaits prévus pour le vélo. Dans certaines circonstances, les déductions pour l’utilisation d’une voiture et des transports publics sont toutes deux autorisées. Cela peut, par exemple, être le cas si vous vous rendez à la gare avec votre voiture, puis que vous y preniez le train. 

Quel que soit le moyen de transport utilisé, un montant maximal est applicable pour la déduction des frais de déplacement. Pour l'impôt fédéral direct, ce montant s'élève à 3200 francs, tandis qu’il se situe à 5000 dans le canton de Zurich.

5. Activités accessoires

Les revenus provenant d'une activité accessoire sont imposables dès le premier franc gagné. Au niveau fédéral et dans certains cantons, vous pouvez déduire 20 pour cent du gain accessoire au titre des frais professionnels sous forme de forfait. La condition préalable est que la déduction s'élève à au moins 800 francs par an, ce qui est le cas à partir d'un revenu annuel supplémentaire de 4000 francs. Le montant forfaitaire déductible atteint 2400 francs, après quoi vous devez justifier les déductions.

6. Divers frais professionnels

Outre les coûts en lien avec les formations continues et les trajets, vous pouvez déduire de nombreux autres frais professionnels de vos impôts. En font partie notamment les coûts liés à l’achat de vêtements professionnels, de nourriture, d'ordinateur et de livres spécialisés. Selon les cas, il est possible d’effectuer une déduction fiscale de manière effective en présentant un justificatif ou de manière forfaitaire sans justificatif.

Concernant l’impôt fédéral direct et s'agissant du canton de Zurich, il est possible d’effectuer une déduction de 2000 francs pour les revenus modestes. Au-delà de ce montant, la déduction s'élève à 3% du salaire net, avec un maximum de 4000 francs par an. S’il y a des coûts qui viennent encore s’y ajouter, vous avez la possibilité de déduire le montant effectif de ceux-ci mais vous devez toutefois les justifier.

7. Pilier 3a

Vous avez la possibilité de déduire de vos impôts sur le revenu les versements effectués dans le pilier 3a (mais non pas dans le pilier 3b). Et cela, indépendamment du fait que vous les versiez sur un compte d'épargne 3a ou dans un fonds de prévoyance. Le montant des versements est toutefois limité

Si vous avez déjà déposé suffisamment d'argent sur un compte 3a, il peut valoir la peine d’ouvrir d'autres comptes 3a afin que la progression fiscale ne soit pas trop élevée lorsque vous vous ferez verser les futurs montants. D’autres conseils sur le thème des impôts et du pilier 3a sont présentés ici.

En outre, vous ne devez pas déclarer les avoirs figurant sur les comptes, les dépôts et les polices du pilier 3a en tant que fortune. Cela signifie que vous ne devez pas payer d'impôts sur la fortune accumulée dans le cadre du troisième pilier.

8. Caisse de pension

Les rachats effectués dans votre caisse de pension valent la peine car vous pouvez les déduire intégralement. Lors du versement, un taux d'imposition plus bas s’applique en effet – tout comme c’est le cas pour le pilier 3a. Un rachat dans une caisse de pension n'a de sens que si vous disposez d'une caisse de pension solide et bien financée.

9. Enfants

Pour chacun de vos enfants, vous pouvez déduire un montant défini de votre revenu, à condition toutefois qu’ils soient encore mineurs. Les déductions possibles diffèrent toutefois d'un canton à l'autre.

Bon à savoir: même lorsque vos enfants sont déjà majeurs, vous pouvez continuer à procéder à des déductions aussi longtemps qu’ils sont encore en formation.

S’agissant de l'impôt fédéral direct, la déduction s’élève à 6600 francs par enfant, et elle atteint même 9000 francs dans le canton de Zurich par exemple. A noter que si les parents sont séparés, qu'ils se partagent l'autorité parentale conjointe et qu'aucune pension alimentaire n'est versée, les deux parents ont la possibilité de faire valoir chacun la moitié de cette déduction. A l’inverse, si l'un des parents paie des contributions d'entretien pour enfants, cette personne peut déduire fiscalement les pensions alimentaires versées. Dans ce cas, l’autre parent peut en revanche faire valoir la totalité de la déduction autorisée par enfant.

10. Dons

Les dons d'intérêt général peuvent être déduits des impôts sur le revenu. En règle générale, la déduction maximale autorisée atteint 20 pour cent de votre revenu net. S’agissant des impôts fédéraux directs et de la plupart des cantons, les dons ne peuvent être déduits que si au moins 100 francs ont été accordés par an. Les différences qui s’appliquent selon les cantons sont indiquées sur le site Internet de la Fondation Zewo qui certifie les organisations à but non lucratif.

11. Dons à des partis politiques

Vous pouvez déduire les dons accordés à des partis politiques et les cotisations à des membres des impôts à la fois au niveau fédéral et dans votre canton de résidence. Le parti que vous soutenez n'a aucune importance.

Ici aussi, les déductions sont cependant plafonnées sur le plan fiscal: pour les impôts fédéraux directs, le montant maximal est de 10'300 francs, tandis qu’il peut varier d’un canton à un autre s’agissant des impôts cantonaux. Dans le canton de Zurich, par exemple, les personnes mariées peuvent déduire au maximum 20'000 francs et les célibataires au maximum 10'000 francs.

12. Actions et autres papiers-valeurs

Les dividendes versés en lien avec les actions et dans le cadre d'ETF, sont imposables. Les gains de cours sont, eux, toutefois exonérés d'impôt si vos investissements ne sont pas considérés par l'administration fiscale comme une activité de négoce de papiers-valeurs effectuée à titre professionnel. Vous trouverez ici de plus amples informations au sujet des impôts et du trading.

Si vous détenez des titres tels que des actions ou des ETF, vous avez la possibilité de déduire soit un montant forfaitaire, soit – sous certaines conditions - les frais effectifs. Il est possible d’effectuer des déductions par exemple pour les coûts des droits de garde et pour l’état des titres mais pas pour les frais d’achat et de vente de titres, ni pour le conseil en placements. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet dans le guide consacré aux déductions fiscales pour les investisseurs.

13. Payer ses impôts à l’avance

Si vous payez vos impôts à l’avance, vous bénéficiez d'un taux d'intérêt préférentiel. Le taux d'intérêt versé varie en fonction du canton où vous résidez. Certes, les taux d'intérêt accordés par les autorités fiscales cantonales sont actuellement également bas mais ils demeurent généralement plus élevés que ceux versés sur un compte d'épargne ordinaire d'une banque. Alors que les taux d'épargne augmentent à nouveau dans certaines banques, l'intérêt sur un compte d'épargne dans certaines banques est maintenant meilleur que l'intérêt sur les paiements d'impôts anticipés.

14. Dettes

En règle générale, vous pouvez déduire les intérêts de vos dettes de vos impôts. Cela inclut les coûts des intérêts des crédits privés, des cartes de crédit (paiements partiels) et des intérêts hypothécaires. S’agissant des déductions, un maximum de 50’000 francs, à quoi s’ajoutent les revenus de la fortune s'applique. Si vous avez une hypothèque, un amortissement indirect peut s'avérer intéressant du point de vue fiscal.

En revanche, les frais de leasing ne sont pas déductibles. Dans certains cantons, vous ne pouvez en outre pas déduire les intérêts qui sont liés à des crédits de construction.

15. Se renseigner auprès d’experts en fiscalité

En Suisse, le système fiscal est très complexe, notamment en raison des multiples différences qui existent selon les cantons. Il peut donc être utile de se renseigner auprès de l'administration fiscale compétente ou de consulter un conseiller fiscal. Vous trouverez une sélection d'experts diplômés auprès des organisations Expert Suisse et Treuhand Suisse.


Payer des impôts d’avance
Comment déclarer les gains en actions?
Pilier 3a : économiser des impôts

Demandez maintenant gratuitement

Principales cartes de crédit

Carte de crédit gratuite

Swisscard Cashback Cards Amex

  • Sans frais annuels

  • En double exemplaire Amex & Visa/Mastercard

  • Avec retour d'argent

Carte de crédit gratuite

Migros Cumulus Visa

  • Sans frais annuels

  • Avec points Cumulus

  • Sans frais de change

Plateformes de trading

Courtiers avec des frais bas

Courtier en ligne

Saxo Banque Suisse

  • Banque en ligne suisse

  • Prix avantageux

  • Taux d'intérêt élevés sur les comptes

Courtier en ligne

Cornèrtrader

  • Offre numérique

  • Pas de frais de garde pour les actions

  • Recherche et signaux de trading gratuits

Demandez maintenant gratuitement

Comptes bancaires avantageux

Compte bancaire gratuit

Yuh

  • Pas de frais de compte

  • Partenaire bancaire: Swissquote & Postfinance 

  • CHF 20 de crédit de trading avec le code «YUHMONEYLAND»

Banque numérique suisse

Alpian

  • Compte multi-monnaies avec carte Visa (CHF, EUR, USD, GBP)

  • Cours de devises étrangères avantageux

  • Bonus de bienvenue de 100 CHF

Compte privé en ligne

UBS key4

  • 50 points KeyClub comme cadeau de bienvenue

  • Compte privé en ligne avec carte de débit

Expert Ralf Beyeler
Ralf Beyeler est expert des télécoms et des questions d’argent chez moneyland.ch.
S’inscrire gratuitement

Lettre d’information

S’inscrire gratuitement maintenant
Plus de 3 millions de données analysées

Aperçu de tous les comparatifs

Comparer maintenant gratuitement