cartes de credit d entreprise criteres cles

Les meilleures cartes de crédit d’entreprise: les dix critères clés pour choisir

Quelle est la carte de crédit la mieux adaptée à votre entreprise? Découvrez dans le guide suivant de moneyland.ch les dix critères de sélection les plus importants à prendre en compte.

La meilleure carte de crédit d’entreprise en Suisse, qui satisferait à tous les besoins, n’existe pas. Néanmoins, il existe tout à fait des cartes de crédit d’entreprise qui sont mieux ou moins bien adaptées à votre entreprise. La liste suivante de critères vous aide à choisir la carte de crédit appropriée à votre situation.

1. Banque ou prestataires tiers

Les cartes de crédit d’entreprise en Suisse sont proposées aussi bien par des banques que directement par des émetteurs de cartes indépendants des banques. Il n’est pas rare que les entreprises choisissent une carte de crédit qui proposée dans l’offre de la banque auprès de laquelle elles disposent déjà d’un compte commercial. Certaines entreprises optent toutefois pour un prestataire tiers, étant donné que la carte de leur propre établissement ne leur suffit pas du point de vue des conditions ou en raison des caractéristiques de celle-ci. Le comparatif des cartes de crédit d’entreprise de moneyland.ch vous aide à prendre la bonne décision en la matière.

2. Emetteurs de cartes de crédit

Les émetteurs de cartes de crédit (aussi appelé issuers) sont responsables de l’administration et du service à la clientèle. Ils définissent en outre un grand nombre des caractéristiques principales de la carte. Cela vaut également pour les cartes de crédit de votre banque, pour lesquelles un émetteur agit aussi en arrière-plan.

Exemple: les cartes de crédit des banques cantonales, de Raiffeisen et de nombreuses banques régionales sont émises par Viseca. Vous pouvez ainsi acquérir les cartes de Cornèrcard et de Swisscard avec un compte détenu auprès de n’importe quelle banque helvétique. Les cartes d’UBS et de PostFinance sont en revanche disponibles seulement pour les sociétés qui détiennent un compte auprès de ces banques.

3. Visa, Mastercard, Diners ou Amex?

Les cartes Visa et Mastercard sont, pour l’essentiel, largement acceptées dans le monde entier, bien qu’il puisse exister des différences selon les pays. Les cartes de crédit d’entreprise sont disponibles auprès de certains émetteurs comme Cornèrcard aussi bien en version Visa que Mastercard (avec des caractéristiques qui sont sinon similaires). Chez d’autres émetteurs, il y a certaines cartes de crédit d’entreprise qui ne sont disponibles qu’en version Visa ou en version Mastercard.

L’émetteur de cartes Swisscard propose en outre aussi des cartes d’American Express (Amex). Les cartes d’Amex bénéficient d’un degré d’acceptation moindre mais elles offrent en revanche quelques prestations supplémentaires. Cornèrcard propose à côté des cartes de Visa et de Mastercard aussi des cartes d’entreprise de Diners Club dans son offre: les cartes Diners bénéficient d’un degré d’acceptation moindre que celles de Visa et de Mastercard mais elles ont l’avantage d’offrir en échange quelques prestations supplémentaires.

4. Carte «business» ou «corporate»?

Beaucoup d’émetteurs de cartes de crédit différencient entre les cartes «business» et «corporate». Une règle de base prévaut: les cartes «business» s’adressent plutôt aux petites entreprises, alors que les cartes «corporate» sont davantage appropriées pour les sociétés de plus grande taille. Le nombre maximal de cartes par entreprise est en partie restreint avec les cartes «business» – il est par exemple limité à cinq par entreprise dans le cas des cartes «business» d’UBS.

5. Les cartes à prépaiement

Quelqu’un qui souhaite permettre à ses collaborateurs d’effectuer des paiements allant seulement jusqu’à un certain plafond peut fixer les limites correspondantes ou alors opter pour des cartes à prépaiement. Les cartes à prépaiement sont souvent également meilleur marché en termes de frais annuels mais elles offrent en principe aussi moins de prestations.

Si vous souhaitez employer des cartes seulement pour certaines utilisations limitées, il existe aussi des cartes de crédit d’entreprise spécialement conçues pour un usage particulier. Ainsi, il y a, par exemple, des cartes de crédit d’entreprise qui sont spécialement dédiés aux processus d’achat et même des cartes de crédit virtuelles pour les achats en ligne.

6. Frais annuels

Les cartes de crédit d’entreprise sont en général plutôt chères en Suisse. Souvent, elles coûtent entre 100 et 200 francs par an – les plus chères pouvant coûter jusqu’à 650 francs par an. La règle de base suivante s’applique: plus les frais annuels sont élevés, plus il y a de prestations (assurances et programmes de bonus) qui sont offertes. Durant la première année, les cartes sont parfois gratuites pour des raisons promotionnelles mais elles coûtent durant les années qui suivent.

Attention: pour chaque carte supplémentaire, des frais annuels additionnels s’appliquent. Les frais annuels exigés pour des cartes supplémentaires sont certes souvent réduits chez de nombreux prestataires mais ils peuvent néanmoins revenir cher. Toujours est-il qu’il est possible avec de nombreuses cartes de négocier les prix.

7. Frais de conversion des devises

Attention aux frais de conversion des devises: lors de transactions en monnaies étrangères, des frais de traitement de 1 à 2,5% peuvent s’appliquer. Ceux-ci sont même prélevés par la plupart des cartes quand vous payez en étant à l’étranger en francs suisses (ce que vous ne devriez pas faire). Et comme si cela ne suffisait pas: des coûts supplémentaires sont aussi «cachés» dans les cours des devises. L’émetteur de cartes Swiss Bankers ne prélève certes pas de frais de traitement mais applique en revanche un cours nettement plus défavorable.

Ainsi, si votre entreprise effectue régulièrement des transactions dans des monnaies étrangères spécifiques comme l’euro ou le dollar, il peut alors valoir la peine de disposer d’une carte de crédit dans la monnaie correspondante – idéalement en combinaison avec un compte établi dans la monnaie étrangère dont il s’agit. De la sorte, vous pouvez ainsi contourner le prélèvement de frais de conversion des devises. La plupart des émetteurs de cartes proposent aussi des cartes de crédit d’entreprise en euro et en dollar dans leur assortiment.

8. Des outils en ligne et pour le décompte des frais

L’existence d’outils en ligne et pour le décompte des frais ainsi que les possibilités de connecter ceux-ci avec ses propres logiciels de comptabilité peuvent aussi constituer un critère important lors du choix d’une carte de crédit. En fonction des émetteurs et des cartes, différentes possibilités vous seront mises à disposition. En cas de besoin, il peut aussi valoir la peine de s’informer à l’avance à propos de tels outils auprès du fournisseur de la carte.

9. Assurances

Beaucoup de cartes de crédit d’entreprise offrent des assurances voyages. Toutefois, les prestations d’assurances varient de manière marquée. Si vos collaborateurs se trouvent souvent en voyage d’affaires, il peut valoir la peine de jeter un coup d’œil plus en détail aux couvertures d’assurance. Alors que l’assurance accident est souvent comprise pour les cas de décès et d’invalidité, d’autres prestations comme les assurances bagages ou les assurances casco complètes pour les voitures de location sont proposées par quelques cartes seulement. Le comparatif des cartes de crédit d’entreprise de moneyland.ch vous renseigne à propos des différentes assurances comprises en fonction les cartes.

10. Prestations supplémentaires

A côté des assurances, les cartes de crédit d’entreprise proposent différentes prestations supplémentaires. Comme pour les assurances, la même règle de base prévaut aussi ici: les cartes qui incluent davantage de prestations sont souvent plus chères. Si vous n’avez pas besoin des prestations supplémentaires, vous feriez alors mieux d’opter pour des cartes de crédit meilleur marché. Parmi les prestations offertes figurent, en plus de différents programmes de fidélisation, également des affiliations, des rabais pour la location de voitures (comme Hertz et Avis), des accès aux salons d’aéroports (Priority Pass) ou encore les services d’agences de voyage. Pour beaucoup de cartes, il est en outre aussi possible de faire imprimer son propre logo d’entreprise, et même parfois d’y faire figurer son propre design, contre un supplément. Quelques cartes, comme les cartes de crédit d’entreprise de Cornèrcard proposent en outre aussi la possibilité de payer avec Apple Pay, Samsung Pay, Garmin Pay ou Fitbit Pay.

Informations complémentaires:
Comparatif des cartes de crédit d’entreprise

Au sujet du magazine Moneyland

Le magazine de moneyland.ch vous informe de manière compétente et indépendante à propos de multiples sujets en lien avec la finance et l’argent. En plus des nombreux articles de fonds et interviews avec des experts, vous trouvez aussi de nombreux guides pratiques sur l’argent.